Les civilisations s'enrichissent par les échanges non pas par les mélanges.
Nb connecté(s) 1

Mise à jour
01 février 2018

SURPOPULATION

 

Le Soleil
se lève
à l'Est

Mariage pour tous:
Le point de vue
des Français

CRISE FINANCIÈRE

Après l'Irlande,
le FESF et le FMI s'intéressent
à la FRANCE.


Pourquoi la France serait-elle épargnée par les agences de notation financière?
Sa dette réelle s'élève à 1700 milliards? Tous les comptes sont trafiqués, comme le reste?

lire ici

Christine Lagarde
sur France Inter
"La France est un pays à risque..."
lire ici

Notation financière

LES RAS-LE-BOL

MOYEN ORIENT

texte ici

 

DISCRIMINATION
ANTI FRANÇAISE

 

POLÉMIQUES

DÉFENSE NATIONALE

ENSEIGNEMENT

SANTÉ PUBLIQUE

POLITIQUE ÉTRANGÈRE

LETTRES OUVERTES
AU PRÉSIDENT
DE LA RÉPUBLIQUE

LES CURIOSITÉS
DE LA
PENSÉE UNIQUE

CONSTATS

LA NATION
SOUVERAINE

les 5 piliers
de la
DÉMOCRATIE
VÉRITABLE

CARICATURES

CONQUÊTE

ÉCONOMIE
MONDIALE


Les Agences de Notation Financière sont les instruments de pouvoir de l'Élite Financière Internationale Cosmopolite pour détruire les états et mettre en place le

Nouvel Ordre Mondial



Un fonds pour les pays sans fonds ?
Mais d'où vient l'argent?
Lire ici

 

RÉVOLUTION

180 propositions pour la FRANCE


RÉVOLUTION 2012

JUSTICE

NE NOUS
LAISSONS
PAS FAIRE


lire ici

DOSSIER 9/11

Visionner le diaporama
et lire le dossier
ici

 

IDENTITÉ NATIONALE

Et si nous faisions comme la SUISSE ?



SUJETS SENSIBLES

Le cas Thilo SARRAZIN


à propos de son ouvrage:
"L'Allemagne court
à sa perte".

Lire ici


lire la lettre
ici

 

UN SITE PARTICULIER

L'ISLAMISATION DE LA FRANCE


Le droit international reconnait la notion de territoire occupée que d'un point de vue militaire seulement. A partir du moment ou les populations immigrées ont obtenu pacifiquement la légalisation de leurs installations dans un pays ou une nation quelconque, elles ne peuvent donc pas être assimilée à des forces militaires d'occupation.
Suivez la flèche

Islamisation et déclin de la FRANCE
Interview d'un officier de renseignement d'un pays étranger:

lire l'article
lien.jpg



L'Europe a atteint un sommet unique de paix et de prospérité et, simultanément, un degré inégalé d'incapacité à subsister. Un démographe, Wolfgang Lutz, relève qu'«il ne s'est jamais produit d'inertie démographique négative à grande échelle dans l'histoire de l'humanité jusqu'à présent». Est-il inévitable que la société la plus brillante soit également la première à risquer de s'effondrer par manque d'aplomb culturel et de progéniture? Ironiquement, le fait de créer un endroit extrêmement agréable à vivre semble constituer aussi une recette de suicide. La Comédie humaine se poursuit.
Visiter son site

OUVRAGES IMPORTANTS


Plus de détails

 

 

 

MISE EN EXAMEN DE BERNARD TAPIE: DANGER DE CONTAGION!

Le groupe État-providence suit cette épisode avec un trsès grand intérêt, car si l'État pouvait faire annuler un arbitrage pour préjudice contre lui-même, nul doute que nous suivrons cette jurisprudence pour poursuivre d'autres élus qui ont agit contre les intérêts de l'État et donc de ceux des contribuables.

De nombreux politiciens du passé devraient regarder cette affaire judiciaire de plus près. De très très près même. Pourtant cela n'a pas l'air d'être le cas. La plupart des politiciens continuent de vaquer à leurs occupations quotidiennes sans se soucier du précédent que pourrait causer une sentence contre Bernard Tapie ou une sentance d'annulation d'une décision politique. La seule prise de conscience médiatique de ce grand danger de contagion que présente cette affaire a été prononcée par Henri Guaino il y a quelques jours en juin, dans l'émission de Jean-Jacques Bourdin sur RMC-BFMTV: "Si la justice se prononce contre une décision politique, plus aucun élu n'osera prendre de décisions!".

Bien vu!. Henri Guaino pense à l'avenir. Mais nous, nous pensons au passé. Car il existe tant de décisions politiques qui ont été prises contre les intérêts de l'État dans le passé proche, que nous sommes heureux de cette opportunité qui nous est offerte de pouvoir demander à ces politiciens de rendre des comptes. Le démantèlement de l'État providence s'est produit depuis la première cohabitation sous Mitterrand en 1986, en fait, avec le début des privatisations honteuses, qui ont souvent été en faveur des acquéreurs privés bénéficiant de l'acquisition d'entreprises publiques performantes à des prix défiant toute concurrence. TF1 en a été le premier exemple. Beaucoup d'autres privatisations qui ont suivi mériteraient que la justice se penchent sur les conditions dans lesquelles celles-ci se déroulées.


Jean ROUX
Commissaire aux comptes fiscaliste international et historien - Lauréat du Conseil supérieur de l'Ordre national des experts-comptables, accessoirement (mais pour nous c'est important) conseiller économique de Marine Le Pen, est l'auteur de l'ouvrage fabuleux ci-dessous.

Cliquez sur l'image pour vous le procurer

Voilà des faits que nous ne manquerons pas de rappeler à la cours d'appel de Paris si l'occasion s'en présente. Les magistrats, les greffes et les fonctionnaires de justice ne vont certainement pas manquer de travail. Au moins de ce cotè là, pâs de chômage dans l'immédiat.

Nous ferons trembler ces politiciens véreux qui ont tant oeuvré pour l'enrichissement de leurs copains capitalistes au détriment des intérêts de l'État et des contribuables.

Ce que nous rapporte Jean Roux dans son ouvrage "La grande Braderie du patrimoine Public" est si effarant qu’on a peine le croire. Les privatisations opérées en France depuis 1987 auraient été faites, en moyenne à la moitié de la valeur des entreprises: la plus grande spoliation du patrimoine public depuis la vente des biens nationaux. Elles ont rapporté de 1984 à 2002 au total 90 milliards € à l’Etat ; elles auraient dû lui en rapporter deux fois plus.

L’estimation d’un rabais global de 50 % est une moyenne entre des opérations relativement convenables et des cessions d’actifs publics particulièrement scabreuses. Parmi celles-ci , on citera le cas du BRGM qui vend en 1993 pour 788 millions de F un patrimoine minier estimé ultérieurement à 12 milliards de F ou encore celui de la SFP cédée pour 4,5 milliards € en 2001 , un montant que la profession cinématographique française dans sa totalité qualifia de scandaleuse, une opération intervenue après que l’Etat, obligeant les chaînes de télévision à acheter les programmes hors du secteur public, lui eut coupé les ailes. Comment ne pas évoquer aussi la cession en 2001 des Autoroutes du Sud de la France qui permettent à l’acheteur final de réaliser en 2005, et cela sans le moindre risque, une marge brute d’exploitation de 65 % ! L’Aérospatiale elle-même a été cédée à un prix que l’on estime généralement très sous-évalué.

Il nous suffit donc d'attendre. Et vous pourrez compter sur nous pour mettre en oeuvre une procédure judiciaire contre les politiciens (hors du clivage droite-gauche) responsables de ces privatisations depuis 1986. Jacques Chirac et François Léotard, le ministre de la culture qui a chapeauté cette privatisation seront les politiciens qui inaugureront la liste des ces élus qui ont trahi la intérêts de leurs électeurs. Alin Juppé, Jean-Pierre Raffarin, Lionel Jospin, Dominique Strauss-Kahn (qui n'a pas "niqué" que des femmes) viendrons, nous l'espérons, venir s'expliquer sur les privatisations d'entreprises publiques qui ont entrainé tant de licenciements et participé à la destruction du tissu industriel productif français.


A
LIRE
ABSOLUMENT


Le travail d'élaboration des dossiers sera long et fastidieux et peut-être même au dessus de nos forces. Peut-être nous découragerons nous. Mais cela serait étonnant. Cela fait tant d'années que nous patientons dans l'espoir qu'une occasion se présente pour enfin laisser éclater notre ire que nous ne la laisserons certainement pas passer.

La considération la plus motivante est celle-ci: si, au moment de rejoindre Saint Pierre celui-ci nous pose la question si redoutée par tous les accédants au paradis: "qu'avez-vous fait de vos talents?". Nous répondrons "Mais ça, mon cher Saint-Pierre! Nous avons tenter de rendre juste ce qui ne l'était pas!"...

Mais patience... La Cour d'Appel n'a pas encore terminé son instruction. D'ici là il peut se produire moult bouleversements qui pourraient provoquer fort opportunément l'annulation de la procédure en cours contre l'arbitrage Tapie.