La société multiculturelle est un échec.
Nb connecté(s) 2

Mise à jour
01 février 2018

SURPOPULATION

 

Le Soleil
se lève
à l'Est

Mariage pour tous:
Le point de vue
des Français

CRISE FINANCIÈRE

Après l'Irlande,
le FESF et le FMI s'intéressent
à la FRANCE.


Pourquoi la France serait-elle épargnée par les agences de notation financière?
Sa dette réelle s'élève à 1700 milliards? Tous les comptes sont trafiqués, comme le reste?

lire ici

Christine Lagarde
sur France Inter
"La France est un pays à risque..."
lire ici

Notation financière

LES RAS-LE-BOL

MOYEN ORIENT

texte ici

 

DISCRIMINATION
ANTI FRANÇAISE

 

POLÉMIQUES

DÉFENSE NATIONALE

ENSEIGNEMENT

SANTÉ PUBLIQUE

POLITIQUE ÉTRANGÈRE

LETTRES OUVERTES
AU PRÉSIDENT
DE LA RÉPUBLIQUE

LES CURIOSITÉS
DE LA
PENSÉE UNIQUE

CONSTATS

LA NATION
SOUVERAINE

les 5 piliers
de la
DÉMOCRATIE
VÉRITABLE

CARICATURES

CONQUÊTE

ÉCONOMIE
MONDIALE


Les Agences de Notation Financière sont les instruments de pouvoir de l'Élite Financière Internationale Cosmopolite pour détruire les états et mettre en place le

Nouvel Ordre Mondial



Un fonds pour les pays sans fonds ?
Mais d'où vient l'argent?
Lire ici

 

RÉVOLUTION

180 propositions pour la FRANCE


RÉVOLUTION 2012

JUSTICE

NE NOUS
LAISSONS
PAS FAIRE


lire ici

DOSSIER 9/11

Visionner le diaporama
et lire le dossier
ici

 

IDENTITÉ NATIONALE

Et si nous faisions comme la SUISSE ?



SUJETS SENSIBLES

Le cas Thilo SARRAZIN


à propos de son ouvrage:
"L'Allemagne court
à sa perte".

Lire ici


lire la lettre
ici

 

UN SITE PARTICULIER

L'ISLAMISATION DE LA FRANCE


Le droit international reconnait la notion de territoire occupée que d'un point de vue militaire seulement. A partir du moment ou les populations immigrées ont obtenu pacifiquement la légalisation de leurs installations dans un pays ou une nation quelconque, elles ne peuvent donc pas être assimilée à des forces militaires d'occupation.
Suivez la flèche

Islamisation et déclin de la FRANCE
Interview d'un officier de renseignement d'un pays étranger:

lire l'article
lien.jpg



L'Europe a atteint un sommet unique de paix et de prospérité et, simultanément, un degré inégalé d'incapacité à subsister. Un démographe, Wolfgang Lutz, relève qu'«il ne s'est jamais produit d'inertie démographique négative à grande échelle dans l'histoire de l'humanité jusqu'à présent». Est-il inévitable que la société la plus brillante soit également la première à risquer de s'effondrer par manque d'aplomb culturel et de progéniture? Ironiquement, le fait de créer un endroit extrêmement agréable à vivre semble constituer aussi une recette de suicide. La Comédie humaine se poursuit.
Visiter son site

OUVRAGES IMPORTANTS


Plus de détails

 

PORTRAIT OFFICIEL DU PRÉSIDENT.
Les bras nous en tombent.

 

A chacun son style:


Charles de Gaulle: les honneurs militaires.


Georges Pompidou: dans la lignée de son prédécesseur


Valérie Giscard d'Estaing: Un président plus civil, mais notons l'importance de le couleur blanche royale dans le drapeau national.


François Mitterrand: La Force de l'Esprit.


Jacques Chirac: un président urbain.


Nicolas Sarkozy: fier de sa stature présidentielle.


François Hollande: Pique-nique dans les jardins de l'Élysée

Force nous est, à État-Providence, de consacrer une petite page au portrait officiel du Président Hollande qui vient de paraître, car nous avons été saisis à la fois par nos propres réactions et par celles d'une majorité des citoyens ordinaires qui vivent à notre proximité lorsqu'ils ont eu l'occasion de visionner ce portrait lequel est à sa manière une forme de chef d'oeuvre. Dès le premier regard, la stupéfaction étreint la personne qui observe l'image présidentielle, pour laisser ensuite la place à l'incrédulité. "Ce n'est pas possible! ", nous écrions-nous tous en coeur.

  • Comment la démocratie en a pu arriver à ce point d'élire un président aussi "normal" ?
  • Que veut nous démontrer le président François Hollande?
  • Quel message veut faire parvenir françois Hollande à son peuple?
  • Est-ce que finalement ce portrait est de nature à rassurer ses électeurs?
  • Et s'il nous cachait pas sa véritable nature dans une façade trop affichée de normalité?

Dans le schéma ci-joint, nous sous sommes efforcés de souligner des points importants. Dans leurs commentaires beaucoup de journalistes tentent de banaliser l'impact d'un portrait (sous-entendu quelque peu déroutant) c'est d'en faire une analyse "dans une temporalité brèves". C'est de la langue de bois, c'est une façon de botter en touche, une fuite dialectique dont sont souvent coupables les journalistes qui n'exercent que rarement leur métier dans le respect de la déontologie.

C'est vrai qu'il n'est rien tant que des opposants pour chercher des noises dans tous les actes d'un personnage public qui n'est pas forcément apprécié, mais pourtant dans ce cas précis si les bras d'un grand nombre de citoyens leur en tombent, c'est que vraiment ce rituel républicain du portrait présidentiel dénote avec ce qu'il se faisait auparavant, indique en effet le changement qu'a prôné françois Hollande durant toute sa campagne. Mais ce qui est effrayant, c'est que cette photographie officielle va être exposés dans tous les édifices publics, dans toutes les mairies, exibant une normalité présidentielle au lieu d'exprimer le charisme intimidant d'un chef d'état pertinent à protéger son peuple.

Ou bien alors, François Hollande cache bien sa personalité véritable pour mieux surprendre les Français dans les très sérieux défis économiques qui les attendent.

 

comme l'écrit le journaliste du Nouvel Obs, "le choix du photographe est à la fois politique et esthétique. Que révèle donc le choix de Raymond Depardon ?"

Ce portrait est-il l'émanation d'un choix artistique du photographe, Raymond Depardon, ou au contraire, obéit-il à des consignes strictes édictées par le président lui même?

Ce serait important de pouvoir répondre à cette question, car dans cette photographie officielle, c'est soit la réputation de Raymond Depardon qui risque de se ternir durablement d'avoir réalisé une photographie d'amateur, soit toute la responsabilité en revient au président lui-même qui ne se serait vcolontairement mis dans une posture qui ne le met pas en valeur.

Les Français sont bien présence d'une photographie d'amateur, de celles que tout le monde prend dans le feu de l'action lors de fêtes familiales ou de manifestations, de célébrations de pique-nique dont l'enjeu est uniquement d'en saisir l'instant, de figer un évènement, dans un moment ou la rapidité de la prise rend impossible la recherche d'un bon cadrage.

Mais dans un portrait officiel d'un président qui porte sur ses épaules la réputation de La France, normalement, un soin particulier aurait dû être apporté à sa réalisation non en fonction pas des valeurs personnelles d'un candidat devenu président, mais en fonction des règles précises d'un rituel républicain. Or il existe des critères photographiques bien définies qui découlent de règles anciennes lorsque les protraits étaient assurés par des artistes peintre. Le but d'un portrait n'est pas tant de valoriser le talent du photographe que de répondre à une tradition républicaine, de mettre en valeur le sujet pour la postérité.

On croirait presque que ce cliché officiel de François Hollande a été pris lors d'un pique-nique dans les jardins de l'Élysée.

Les messages subliminaux:

  1. Le drapeau national inexistant dont les couleurs pâlissent à l'extrême.
    Une analyse précise de la photographie comme l'illustre le schéma ci-dessous mets en exergue certains traits de caractère du personnage François Hollande que nous avions déjà soulignés dans d'autres pages à propos de ses 60 engagements. Nous avions alors dénoncé un fait établi que François Hollande misait son élections sur la participation des électeurs issus de l'immigration africaine. François Hollande réfute toute notion d'identité nationale dans une vision cosmopolitique de la politique. C'est bien ce que nous vérifions dans le portrait offficiel, les couleurs de la Nation disparaissent presque tant elles sont éclaircies. François Hollande l'a clairement clamé et répété. Ce président aime les gens sans distinction de culture, d'origine, de religion, d'appartenance communautaire. François Hollande réfute toute idée identitaire. François Hollande n'aime pas la Nation dans laquelle il est né. Nous voilà donc prévenu.
  2. Même remarque sur le drapeau européen, qui git à coté, encore moins visible.:
    Cela indique le peu de cas que fait François Hollande de la Communauté Européenne et des traités qui la régissent. Son comportement politique depuis son élection indique qu'il entend ne rien céder sur ses convictions personnelles en revendiquant la souverainté de la France. N'ajoutons rien, tout est signifié dans ce cliché.
  3. la proportion du personnage dans le protrait.
    est vraisemblablement significative, mais inconsciente. A la fois, le personnage s'éloigne du pouvoir, symbolisé par l'éloignement de l'Élysée, mais en plus se veut en marge du plan d'ensemble. Comme si François Hollande voulait se donner moins d'importance. Pour nous, à État-Providence ce portrait simple d'un président normal n'est pas un bon présage. D'autant qu'il apparait dans une situation mondiale instable qui exigera des chefs d'État bénéficiant de forte personnalité.
  4.  

    CONCLUSION

    Il est bien évident que nous n'avions auparavantjamais trouvé que François Hollande présentait l'étoffe d'un vrai président. Son obstination a vouloir incarner un président normal laisse une majorité de Français perplexe.

    Toutefois il faut rester prudent. Ce que nous écrivons doit servir comme une forme d'éxorcisme, pour contrer le mauvais sort. Comme nous l'avons maintes fois constaté, il suffit que nous écrivions quelque chose pour qu'il se passe le contraire. Alors tout espoir n'est pas terni.

    Mais c'est un signe préoccupant, tout de même qu'un portrait présidentiel ressemble à s'y méprendre à un cliché d'amateur!

    Pour terminer nous dirons que tout ceci ne nous dit rien qui vaille.