Tout finit par arriver surtout le pire.
Nb connecté(s) 2

Mise à jour
01 février 2018

SURPOPULATION

 

Le Soleil
se lève
à l'Est

Mariage pour tous:
Le point de vue
des Français

CRISE FINANCIÈRE

Après l'Irlande,
le FESF et le FMI s'intéressent
à la FRANCE.


Pourquoi la France serait-elle épargnée par les agences de notation financière?
Sa dette réelle s'élève à 1700 milliards? Tous les comptes sont trafiqués, comme le reste?

lire ici

Christine Lagarde
sur France Inter
"La France est un pays à risque..."
lire ici

Notation financière

LES RAS-LE-BOL

MOYEN ORIENT

texte ici

 

DISCRIMINATION
ANTI FRANÇAISE

 

POLÉMIQUES

DÉFENSE NATIONALE

ENSEIGNEMENT

SANTÉ PUBLIQUE

POLITIQUE ÉTRANGÈRE

LETTRES OUVERTES
AU PRÉSIDENT
DE LA RÉPUBLIQUE

LES CURIOSITÉS
DE LA
PENSÉE UNIQUE

CONSTATS

LA NATION
SOUVERAINE

les 5 piliers
de la
DÉMOCRATIE
VÉRITABLE

CARICATURES

CONQUÊTE

ÉCONOMIE
MONDIALE


Les Agences de Notation Financière sont les instruments de pouvoir de l'Élite Financière Internationale Cosmopolite pour détruire les états et mettre en place le

Nouvel Ordre Mondial



Un fonds pour les pays sans fonds ?
Mais d'où vient l'argent?
Lire ici

 

RÉVOLUTION

180 propositions pour la FRANCE


RÉVOLUTION 2012

JUSTICE

NE NOUS
LAISSONS
PAS FAIRE


lire ici

DOSSIER 9/11

Visionner le diaporama
et lire le dossier
ici

 

IDENTITÉ NATIONALE

Et si nous faisions comme la SUISSE ?



SUJETS SENSIBLES

Le cas Thilo SARRAZIN


à propos de son ouvrage:
"L'Allemagne court
à sa perte".

Lire ici


lire la lettre
ici

 

UN SITE PARTICULIER

L'ISLAMISATION DE LA FRANCE


Le droit international reconnait la notion de territoire occupée que d'un point de vue militaire seulement. A partir du moment ou les populations immigrées ont obtenu pacifiquement la légalisation de leurs installations dans un pays ou une nation quelconque, elles ne peuvent donc pas être assimilée à des forces militaires d'occupation.
Suivez la flèche

Islamisation et déclin de la FRANCE
Interview d'un officier de renseignement d'un pays étranger:

lire l'article
lien.jpg



L'Europe a atteint un sommet unique de paix et de prospérité et, simultanément, un degré inégalé d'incapacité à subsister. Un démographe, Wolfgang Lutz, relève qu'«il ne s'est jamais produit d'inertie démographique négative à grande échelle dans l'histoire de l'humanité jusqu'à présent». Est-il inévitable que la société la plus brillante soit également la première à risquer de s'effondrer par manque d'aplomb culturel et de progéniture? Ironiquement, le fait de créer un endroit extrêmement agréable à vivre semble constituer aussi une recette de suicide. La Comédie humaine se poursuit.
Visiter son site

OUVRAGES IMPORTANTS


Plus de détails

 

LE CALVAIRE DE FRANÇOIS HOLLANDE

Ça va mal pour François Hollande

Décidément, pour le candidat aux prédidentielles du Parti Socialiste, rien ne va plus. Le critiques et les quolibets pleuvent de partout. Des quolibets qui percutent la cible. Ce n'est pas de sa faute, mais c'est vrai qu'il est légitime de se demander si François Hollande dispose des qualités indispensables pour endosser de lrôle de chef d'État. Déjà que les Français s'interrogent sur la prestation du président actuel qui manque, à leur yeux, curieusement de prestance, voilà que le candidat socilaiste parait encore plus pâle.


Ce regard de françois Hollande est très explicite. Il se voit Présidente de la République.
Ce qui est dramatique pour lui, c'est que malheureusement il ne possède pas les qualités indispensables pour endosser cette lourde charge. Il existe même des électeurs de sensibilité de gauche qui préféreront voter en dernier recours pour son adversaire si le duel l'oppose à Nicolas Sarkozy.
C'est dire!

De surcroît, son curriculum vitae ne plaide pas en sa faveur. Son passage au secrétariat général du Parti socialiste est critiqué vivement par de nombreux militants qui le tiennent pour responsable de la chute de crédibilité du parti. Et maintenant c'est le bilan de sa gestion de la Corrèze qui est pointée par la Cour des Comptes.

Humainement François Hollande vit un drame. Il va voir peu à peu tous ses espoirs dispaître alors qu'il se voyait déjà tellement Président, François Hollande, poussé à la candidature suprême par des intellectuels comme Denis Jeambar. Il a perdu 20 kg. Il s'est évertué à se donner une stature de présidentiable. Attitude grave devant les caméras de télévision, s'entraînant activement durant les cérémonies officielles locales, rien de tout cela ne réussit à lui donner une véritable stature de chef d'État. Le regard est clair, rempli de gentillesse, mais manquant gravement de pugnacité et de profondeur intellectuelle.

Et voilà que son programme politique est fauché par la première salve de boulets rouges tirée par Nicolas Sarkozy. Cisaillé dans ses convictions,, cisaillé dans son programme, voilà un cadidat qui se retrouve démuni à la fois face aux citiques de ses adversaires beaucoup plus coriaces que lui et face à un électorat très inquiet sur ses capacités à gérer un pays dans la tourmente.

Il devient évident que la stratégie de campagne de François Hollande s'appuie essentiellement sur la démagogie. Comme le programme établi par son parti s'inscrit dans un politique résomument libérale, les marges de manoeuvre politiques de François Hollande demeurent très étroites. C'est à dire, que les éléments qui ont conduit la France à assumer un endettement aussi considérable ne sont pas conjurés. Au contraire, ils seront amplifiés par simple souci de flatter et de rassurer l'électorat. La tactique électorale de François Hollande mise en oeuvre dans sa région, est repduite sur l'ensemble du territoire.

Cela fait trente ans que la croissance économique des pays industrialisés vacille. Tous les gouvernements qui se sont succédés depuis 1986 ont délibérément promulgué des lois de programmation budgétaire sur des prévisions de croissance largement optimistes dans un souci de masquer le début de récession économique. De ce fait il fallait que l'État emprunte aux banques privées (cf Les banques parasitent les États ) pour boucler son budget en fin d'année. François Hollande ne propose pas de solution de rechange, d'analyser en profondeur les causes de la récessions, les causes de l'endettement de la France, les causes de l'écroulement du libéralisme. Non François Hollande reproduit les mêmes schémas imposés par l'oligarchie financière internationale. Pas d'État, privatisation des services publics, autorégulation des marchés. En un mot reproduire les mêmes erreurs que son prédécesseur socialiste premier ministre Lionel Jospin. Avec le résultat électoral que l'on sait.

Hollande au secours de la diversité


Djamel Debbouze a raison d'ameuter les jeunes des banlieues. Rien de meilleur que ce blanc pour protéger la diversité issue de l'immigration du rejet de plus en plus clair du reste de la population française de souche.

C'est un fait indéniable. Depuis qu'il a dévoilé son intention de présenter sa candidature à la présidentielle, François Hollande a délibérément axé sa campagne sur la jeunesse, en fait les "djeunes", sous-entendus sur les enfants issus de l'immigration. Djamel Debbouze a entendu ce message et profite de sa célébrité pour inciter les jeunes des banlieues à voter Hollande.

Françoid Hollande a donc choisi de promouvoir la diversité culturelle, de lui donner toute la place qu'elle exige par des associations subventionnées par l'État comme SOS-Racisme, le CRAN et autres. Le communautarisme a donc de beaux jours devant lui avec comme président un François Hollande bien décidé à mettre en péril la souveraineté de la culture autochtones si cela doit lui permettre d'assouvir ses ambitions politiques personnelles.

L'heure est grave, car en ce domaine, Martine Aubry, maire de Lille lui donne l'exemple en accédant à des révendications - exigences de la communauté musulmane du Nord comme des repas hallal distribués dans les cantines scolaires, ou la séparation des filles et des garçons à la piscine municipale.


Nacer Meddah.
secrétaire général de la direction de campagne de François Hollande


Safia Ottokoré, chargé"e de mission

Chef de Cabinet

en charge de la coopération

En regardant de près la composition de son équipe de campagne, il devient clair que François Hollande envisage à terme une France métissée et colorée. Je suis certain que l'objectif secret du candidat socialiste est d'organiser peu à peu la dissolution de la culture française dans ce qui est appelé par les intellectuels de gauche BoBo la diversité. Cette diversité est dans les esprits des socialistes BoBo synonyme de richesse culturelle un peu à l'instar de la diversité dans la nature des plantes, des animaux et des hommes. Oui mais dans la diversité botanique, pour ne considérer dans notre démarche dialiectique que ce règne végétal, toutes les plantes ne sont ni compatibles entre-elles d'une part, beaucoup sont des poisons et rendent la vie difficile aux humains. Ce qui implique qu'il est important, en dialectique, de considérer cette diversité avec prudence et lucidité.

Rien qu'en écrivant ces principes inspirés du bon sens, il est certain que je vais susciter des paroles de colère de la part des intellectuels BoBo. Alors qu'il faut savoir les Français de souche, ceux qui appartiennent comme nous à qu'on peut qualifier de peuple d'en bas, ont une toute autre approche du multiculturalisme parce qu'il vérifient au quotidien que les cultures et les comportements ne sont pas miscibles entre eux et qu'au contraire vivent avec difficulté la promiscuité en partie avec les populations issues de l'immigration africaine qui ont emporté avec elles des cultures moyenâgeuses, arrièrées, et parfois des religion rétrograde comme l'islam.

François Hollande doit être considéré par les Français qui désirent préserver leurs héritages culturels, leur souveraineté territoraile, comme un candidat de l'étranger, un complice de l'oligarchie financiere et libérale qui considère que les nations, les cultures sont des barrages à leurs affairismes en tout genre qui ne connait pas de limite.

Attention, ces lignes ne sont pas inspirée par une résurgence du racisme ordinaire, mais bien par une xénophobie naturelle qui doit être considérée comme un instinct de défence naturel des groupes constitués. Il est absolument hors qde question ques différences culturelles qui existent entre les populations puissent servir de prétexte à l'élaboration d'une hiérarchie ethnique quelconque. Car les personnalités issues de l'immigration citées dans cette page, qui occupent des postes stratégiques dans l'équipe de François Hollande, brillent par leurs intelligences et ne doivent certainement, pour une très large part, leurs nominations qu'à leurs talents personnels. Cependant on ne peut pas évacuer l'idée que leurs nomination répond à une politique d'ouverture vers ces Français issus de l'immigration, à la natalité explosive afin de mieux capter leurs intentions de vote.

C'est assez grave en soi, car ces nominations de ces personnalités s'apparentent à des promesses de soutien et d'intégration vers ces populations, même si les Français d'origine s'y opposent. Les lois Gayssot sont une belle illustration de ce que savent faire les socialistes les plus cosmopolites lorsqu'ils désirent bloquer les revendications de leurs concitoyens xénophobes.

Comme en même temps, le PS doit faire face à une érosion de son implantation dans les classes populaires des Français d'origine et il est possible que ces populations soit considérées par les socialistes comme des électeurs de substitution. C'est une pratique très grave qui peut dégénérer rapidement en une guerre civile.


L'équipe de campagne de François Hollande pour la présidentielle de 2012 est en place (Libération 17.11.2011)
  • Chef de cabinet : FAOUZI LAMDAOUI
  • Porte parole : NAJAT BELKACEM
  • Secrétaire général : NACER MEDDAH
  • Sécurité : F REBSAMEN
  • Chargé de mission : SAFIA OTOKORE
  • Organisation : I SIMA
  • Représentant : ALI SOUMANE
  • Secrétaire général du PS : HARLEM DESIR
  • N° 2 : MALEK BOUTIK
La nouvelle équipe est prête pour faire appliquer le projet Socialiste prévu...... Donner le droit de vote aux étrangers...........VIVE LA FRANCE........et merci Mr. HOLLANDE.

En outre un autre problème ce pose: c'est que ces personnalités appartiennent à une élite infime et ne sont nullement emblèmatiques de l'énorme masse d'immigrés qui ont du mal à s'intégrer et de plus reproduisent dans une forme inacceptable de conuminautarisme leurs modes de vie de leurs pays d'origine.

C'est maintenant du devoir des citoyens français de souche de protéger la souveraineté de sa culture judéo-chrétienne d'origine (laquelle s'est ouverte au fil des âges à la laïcité et la liberté de conscience individuelle) en régissant avec force contre ces politiciens qui prennent, pour satisfaire leurs ambitions personnelles, la défense de ces population immigrées ou issue de l'immigration qui se sont installées sur notre territoire sans que leur soit exigé de s'assimiler au mode de vie de notre pays et qui en plus édictent des lois liberticides pour contraindre les français à accepter l'implantation des étrangers.

Dans ces temps de crise, il n'est plus possible tolérer des dépenses publiques envers des immigrés qui ne respectent rien, sont les champions des détournements des avantges sociaux et dont le communautarisme représente un réel danger pour tous les Français.

Alors, lecteurs, lors des prochaines élections, choisissez bien votre bulletin en pensant à votre avenir.

François Hollande épinglé par sa gestion en Corrèze.

« François Hollande fera tomber la France aussi bas que la Grèce » par Jean-Patrick Grumberg

Et nous savons, pour en avoir été alertés par la cour des comptes, que la Corrèze, département de François Hollande, a le triste record d'être le département le plus endetté de France, soit trois fois plus que la moyenne nationale.

Il en coûte exactement à chaque corrézien 100 € par mois de son budget pour éponger la gestion catastrophique du candidat de gauche, chouchou du moment. Explication : la cour des comptes indique que l'endettement de la Corrèze était déjà très élevé en 2008, lorsque François Hollande en est devenu Président.


RUE89
titre de l'article
"Le socialiste dit pouvoir réduire la dette de l'Etat, mais son département reste le plus endetté de France. La faute à la droite, selon lui."

François Hollande a t-il pris les mesures qui s'imposent pour désendetter sa région, lorsqu'il a pris connaissance de la situation que lui a laissé son prédécesseur ? Bien au contraire ! Selon le rapport, il y avait, en 2007, 831 employés au conseil général. En 2009, un an après son arrivée, donc un an après avoir constaté que le déficit hérité était très élevé, il y avait 1218 employés dans les bureaux du conseil général !

Et c'est sans compter les petits caprices de Monsieur Hollande.

En 2008, donc avant même de regarder les comptes (à supposer qu'il ait jamais demandé à les regarder) il a offert 5400 ordinateurs tout neufs pour les collégiens de 5e et leurs professeurs, et il a recruté quatre techniciens pour assurer le bon fonctionnement de ces ordinateurs. « Et puis on ne compte plus les réceptions au château de Bity (note de JPG : château des Chirac où de somptueuses fêtes sont données, payées par la collectivité, ce qui fit dire à Jacques Chirac « moi je vote pour Hollande ») », raconte, amère, une habitante de la région qui a vu son budget mensuel fondre de 100 euros pour payer les largesses du « seigneur socialiste ».

La cour des comptes : François Hollande a creusé le déficit qui « s'est encore fortement accru en 2009 ».

Le Conseil Général a reconnu : « Nous avons hérité de cette dette que nous avons cherché à freiner ». En langage socialiste, freiner la dette, c’est multiplier par 1,5 le nombre de fonctionnaires – logique.

Mais pour réduire la dette, c'est bien connu, embaucher 50% de fonctionnaires supplémentaires n'est pas suffisant, et il faut également augmenter les dépenses : début 2011, alors que la crise économique fait des ravages partout en France, et que, rappelons-le, la Corrèze est déjà le département le plus endetté de France, François Hollande (près avoir offert 5400 ordinateurs aux élèves de 5e) offre 4000 Ipad aux collégiens de 6e et à leurs professeurs (je vous laisse faire la multiplication : 4000 X 990 Euros).

On ose à peine imaginer ce que François Hollande, s'il devient Président de la République, fera pour « freiner » le surendettement de la France.

Phénomène intéressant en tous cas, et qui confirme ce que le Professeur Guy Millière martèle inlassablement : en France, le débat économique se situe entre Keynésiens et Marxistes.

Je ne suis pas loin de penser que les français, dont 29% disent vouloir voter pour François Hollande, aient également une conception soit Keynésienne, soit Marxiste, de l'économie. C'est formidable, en tous cas, de constater ce sens du sacrifice pour maintenir le train de vie de l'économie mixte socialiste, au point qu'ils sont prêts à payer toujours plus d'impôts.

Il serait tellement vulgaire de juger François Hollande sur la réalité de sa gestion corrézienne, quand ses promesses sont si rassurantes.

Reproduction vivement encouragée.

© Jean-Patrick Grumberg

mise à jour 12 janvier 2012.
La photo qui pollue sa campagne électorale.

Voilà une photo qui circule sur internet et qui illustre de façon éclatante la candeur du candidat Hollande. François est-il à la hauteur de sa tâche? C'est une bonne question à laquelle une réponse positive devient de plus en plus problématique. François Hollande se fait balader par les Français issus de l'immigration dont on voit bien que derrière leurs façades rajouies peuvent se cacher de vilaines pensées.

Conclusion

Ce qui fait la force des quolibets dont est qualifié François Hollande, c'est qu'ils sont malheureusement en adéquation avec l'image perçue par beaucoup de Français de ce candidat spécial du Parti Socialiste. Il s'en suit une hilarité destructrice de la part des français comme des journalistes qui ont du mal à masquer leurs sourires à la télévision.

  • désigné comme Capitaine de pédalo dans la tempête par Mélenchon? ça en a tout l'air!
  • surnommé Babar par Luc Chatel? cela fonctionne également!
  • surnommé Flamby par les internautes? Mais oui!

Il en existe plein d'autres. On ne va pas les énumérer tous.

Voilà vers qui François Hollande tend la main.