Nb connecté(s) 1

Mise à jour
01 février 2018

SURPOPULATION

 

Le Soleil
se lève
à l'Est

Mariage pour tous:
Le point de vue
des Français

CRISE FINANCIÈRE

Après l'Irlande,
le FESF et le FMI s'intéressent
à la FRANCE.


Pourquoi la France serait-elle épargnée par les agences de notation financière?
Sa dette réelle s'élève à 1700 milliards? Tous les comptes sont trafiqués, comme le reste?

lire ici

Christine Lagarde
sur France Inter
"La France est un pays à risque..."
lire ici

Notation financière

LES RAS-LE-BOL

MOYEN ORIENT

texte ici

 

DISCRIMINATION
ANTI FRANÇAISE

 

POLÉMIQUES

DÉFENSE NATIONALE

ENSEIGNEMENT

SANTÉ PUBLIQUE

POLITIQUE ÉTRANGÈRE

LETTRES OUVERTES
AU PRÉSIDENT
DE LA RÉPUBLIQUE

LES CURIOSITÉS
DE LA
PENSÉE UNIQUE

CONSTATS

LA NATION
SOUVERAINE

les 5 piliers
de la
DÉMOCRATIE
VÉRITABLE

CARICATURES

CONQUÊTE

ÉCONOMIE
MONDIALE


Les Agences de Notation Financière sont les instruments de pouvoir de l'Élite Financière Internationale Cosmopolite pour détruire les états et mettre en place le

Nouvel Ordre Mondial



Un fonds pour les pays sans fonds ?
Mais d'où vient l'argent?
Lire ici

 

RÉVOLUTION

180 propositions pour la FRANCE


RÉVOLUTION 2012

JUSTICE

NE NOUS
LAISSONS
PAS FAIRE


lire ici

DOSSIER 9/11

Visionner le diaporama
et lire le dossier
ici

 

IDENTITÉ NATIONALE

Et si nous faisions comme la SUISSE ?



SUJETS SENSIBLES

Le cas Thilo SARRAZIN


à propos de son ouvrage:
"L'Allemagne court
à sa perte".

Lire ici


lire la lettre
ici

 

UN SITE PARTICULIER

L'ISLAMISATION DE LA FRANCE


Le droit international reconnait la notion de territoire occupée que d'un point de vue militaire seulement. A partir du moment ou les populations immigrées ont obtenu pacifiquement la légalisation de leurs installations dans un pays ou une nation quelconque, elles ne peuvent donc pas être assimilée à des forces militaires d'occupation.
Suivez la flèche

Islamisation et déclin de la FRANCE
Interview d'un officier de renseignement d'un pays étranger:

lire l'article
lien.jpg



L'Europe a atteint un sommet unique de paix et de prospérité et, simultanément, un degré inégalé d'incapacité à subsister. Un démographe, Wolfgang Lutz, relève qu'«il ne s'est jamais produit d'inertie démographique négative à grande échelle dans l'histoire de l'humanité jusqu'à présent». Est-il inévitable que la société la plus brillante soit également la première à risquer de s'effondrer par manque d'aplomb culturel et de progéniture? Ironiquement, le fait de créer un endroit extrêmement agréable à vivre semble constituer aussi une recette de suicide. La Comédie humaine se poursuit.
Visiter son site

OUVRAGES IMPORTANTS


Plus de détails

 

mise à jour octobre 2011. La France n'est plus épargnée.

2010

LA FRANCE ÉPARGNÉE PAR LES AGENCES DE NOTATION

Après l'Irlande, la France ?


Le Fonds Européen pour la Stabilité Financière dispose de 440 milliards d'€. D'accord, mais d'où vient l'argent? Tous les pays sont endettés alors il est légitime de se poser la question.

Pauvre sarko, lui qui aspirait tant au pouvoir, voilà qu'il va terminer sa carrière dans la débandade. Il était pourtant le mieux placé, en tant quancien ministre du budget, que les comptes de la France étaient plombés. Et de ce fait, devait-il se prendre pour un dieu pour prétendre gouverner un pays au bord du goufre financier.
Et voilà que ce dimanche 28 novembre, Sarko est obligé de se fendre, d'un démenti à la rumeur d'une menace de crise de la France. Il affirme même que les marchés ne sanctionnent pas la dette française. C'est d'ailleurs tout ce qu'il peut faire ce pauvre Président à bout de souffle. Le malheur va fondre sur lui comme un rapace sur sa proie. Les bilans financiers de la France sont catastrophiques et tout le monde le sait mais leui et ses sbires de ministres le nient encore. Pourtant lorsque les commentaires des journalistes évoquent une possible contagion de la crise financière, officieusement, c'est le nom de la France qui est prononcé bien avant celui du Portugal.

Et malheureusement, l'expérience prouve que lorsqu'un politicien de la classe de Sarko oppose un démenti de ce genre, les évènements lui inflige peu après un sérieux revers. Rien de plus mauvais augure que la sérénité affichée d'un politicien en délicatesse avec la justice ou avec l'augmentation des impôts ou encore, comme c'est la cas aujourd'hui, avec des rumeurs de faillite bancaire.

Un plan d'austérité analogue à celui qu'impose l'Europe à l'Irlande plongerait la France dans l'instabilité sociale. Une austérité qui s'ajouterait une réforme des retraites rejetée et amplifierait la colèe des Français. Et probablement sonnerait le glas de la démocratie.

Mais les faits sont têtus et la dette astronomique de la France assombrit des perspectives économiques pessimistes.

Affaire à suivre.....

QUESTION: Pourquoi la France est-elle épargnée par les agences de notation financière ?

C'est une question sérieuse qui, en définitive n'a rien de rassurant. Les bilans français sont trafiqués depuis 1983, du temps de François Mitterrand. Mais la dette alors demeurait dans des limites acceptables. C'est après la première cohabitation avec Jacques CHIRAC en 1986 que la dette publique a commencer à exploser. Mais c'est Lionel Jospin qui a donné le coup de grâce au budget de lÉtat en aggravant consédérablement la dette publique.
Alors qu'aujourdh'ui, la dette s'élève au moins à 1500 millards d'eurs, si ce n'est plus (cf compteur). Mr Sarkozy, alors qu'il était ministre du budget, s'il n'a pas bénifié des précieux et mortels conseil de la banque Goldman-Sachs, a quand même signé toutes les combines pour trafiquer les comptes budgétaire de la France auprès au moins de la commission européennes pour rassurer le peuple allemand.
C'est par connaissance de la gravité de la situation financière de notre pays que Nicolas sarkozy manifestait tant d'empressement à ratifier le traité de Lisbonne. En effet, si ce traité reprend presque tout le contenu du fameux TCE, refusé par le peuple français le 29 mai 2005, il lui a été ajouté un article, concocté à la hâte permettant au pays en lourd déficit budgétaire de dépasser les famueux critères de Maastricht.

La clémence accordée à la France par les agences de notation financière alors que ses finances publiques sont lamentables est incompréhensible. Depuis la grande braderie perpétrée par tous les gouvernements élus depuis 1995, avec la venue au pouvoir de Jacques CHIRAC, les pouvoirs publics ont bradé à des institutions privées un patrimoine fabuleux qui fait maintenant défaut aujourd'hui à l'État. Il faut oser ce mot d'hold up pépétré par des élus de tous bords, mis au pouvoir par les électeurs français.

  • L'ancien secteur des industries public est dévasté. Notre pays ne produit plus rien: ni alluminium, ni acier, ni électronique, bientôt plus d'avions, d'hélicoptères etc. De ce fait notre pays devient tributaires des importations des métaux et des fluctuation des marchés. Un secteur industriel de production qui a disparu complètement entraînant avec lui des milliers de d'ouvriers et employés au chômage. Sans compter la disparition d'un savoir faire français qu'il sera difficile à l'avenir de retrouver.
  • Le pratrimoine immobilier, lui aussi bradé, ne représente plus rien.
  • Les services publics, mal gérés (volontairement afin de persuader les électeurs que le privé gère mieux que l'État) vont être bradés, une fois de plus aux actionnaires privés. Avec comme résultat, non seulement une forte dégradation des prestations, mais une augmentation des tarifs ainsi que des chômeurs et et l'apparition de travailleurs pauvres.

Alors, question très grave: Où les ANF trouvent-elles des raisons d'accorder la note maximale de confiance à la France ? Combien de temps cette situation va durer?

Ce qui est certain, à observer les agitations dans tous les sens des polticiens et des institutions économiques, c'est qu'en fait le monde entier aborde une crise économique structurelles (ou systèmique, adjectif qui me fait penser au désherbants.
structurelle le dit le G.E.A.B. parce que

  • l'argent est difficile à trouver pour refinancer les déficits.
  • mais surtout parce que l'économie liberale arrive à la fin de son expansion exprimée par la maturité des marchés.

Aucune solution ne pourra être durable si elle ne prend pas en compte cette constation que les économies devront désormais tourner au ralenti. maturation des débouchés et des marchés, difficulté de trouver des innovations incitatives, destruction de l'état-providence qui ne sont plus en mesure d'établir des programmes de relance, comme on l'a vu avec l'échec du grand emprunt français.
L'humanité est entrée dans une période de crise économique qui ne se déclare pas parce que tous les responsables s'agitent pour colmater les fuite du grand navire mondial qui prend eau de toute part. En cachette du grand public, évidemment.
Ce qui fait que cela ressemble à la période du début de la deuxième guerre mondiale, que les français appelait la drôle de guerre. Tout était calme avant que les forces allemandes ne tombent dessus sur les troupes alliées.

C'est ce qui va nous arriver maintenant ? La crise va nous tomber dessus?

Bien sûr!!!

mise à jour 31 mai 2010
Peu de jours ont passé entre la rédaction du texte et cette rectification. Lors de la réunion de crise du 9 mai, l'Europe des 16 ascellé un accord de soutien à la Grèce, donnant corps à la création du FME et implicant l'aide de la BCE qui a débloqué de l'argent qu'elle devra emprunter, à moins qu'elle n'ai fait tourner la planche à billets. Avec injonction aux autres pays membres de signer l'accord, sous peine de se voir isolé en cas de banqueroute. C'est ainsi qu'a été créé l'Euroland dans lequel 400 millions d'européens ont été entraînes malgré eux par les seizes gouvernements principaux. Euroland qui posséde comme seule légitimité une énorme dette à rembourser.

Le Président Sarkozy est donc sauvé provisoirement d'un déclassement de sa note par les agences de notation financière. Provisoirement.
Car quoiqu'il arrive, il faudra rembourser les 1500 milliards de la dette publique.