Chacun chez soi et les vaches seront bien gardées.
Nb connecté(s) 4

Mise à jour
18 janvier 2018

SURPOPULATION

 

Le Soleil
se lève
à l'Est

Mariage pour tous:
Le point de vue
des Français

CRISE FINANCIÈRE

Après l'Irlande,
le FESF et le FMI s'intéressent
à la FRANCE.


Pourquoi la France serait-elle épargnée par les agences de notation financière?
Sa dette réelle s'élève à 1700 milliards? Tous les comptes sont trafiqués, comme le reste?

lire ici

Christine Lagarde
sur France Inter
"La France est un pays à risque..."
lire ici

Notation financière

LES RAS-LE-BOL

MOYEN ORIENT

texte ici

 

DISCRIMINATION
ANTI FRANÇAISE

 

POLÉMIQUES

DÉFENSE NATIONALE

ENSEIGNEMENT

SANTÉ PUBLIQUE

POLITIQUE ÉTRANGÈRE

LETTRES OUVERTES
AU PRÉSIDENT
DE LA RÉPUBLIQUE

LES CURIOSITÉS
DE LA
PENSÉE UNIQUE

CONSTATS

LA NATION
SOUVERAINE

les 5 piliers
de la
DÉMOCRATIE
VÉRITABLE

CARICATURES

CONQUÊTE

ÉCONOMIE
MONDIALE


Les Agences de Notation Financière sont les instruments de pouvoir de l'Élite Financière Internationale Cosmopolite pour détruire les états et mettre en place le

Nouvel Ordre Mondial



Un fonds pour les pays sans fonds ?
Mais d'où vient l'argent?
Lire ici

 

RÉVOLUTION

180 propositions pour la FRANCE


RÉVOLUTION 2012

JUSTICE

NE NOUS
LAISSONS
PAS FAIRE


lire ici

DOSSIER 9/11

Visionner le diaporama
et lire le dossier
ici

 

IDENTITÉ NATIONALE

Et si nous faisions comme la SUISSE ?



SUJETS SENSIBLES

Le cas Thilo SARRAZIN


à propos de son ouvrage:
"L'Allemagne court
à sa perte".

Lire ici


lire la lettre
ici

 

UN SITE PARTICULIER

L'ISLAMISATION DE LA FRANCE


Le droit international reconnait la notion de territoire occupée que d'un point de vue militaire seulement. A partir du moment ou les populations immigrées ont obtenu pacifiquement la légalisation de leurs installations dans un pays ou une nation quelconque, elles ne peuvent donc pas être assimilée à des forces militaires d'occupation.
Suivez la flèche

Islamisation et déclin de la FRANCE
Interview d'un officier de renseignement d'un pays étranger:

lire l'article
lien.jpg



L'Europe a atteint un sommet unique de paix et de prospérité et, simultanément, un degré inégalé d'incapacité à subsister. Un démographe, Wolfgang Lutz, relève qu'«il ne s'est jamais produit d'inertie démographique négative à grande échelle dans l'histoire de l'humanité jusqu'à présent». Est-il inévitable que la société la plus brillante soit également la première à risquer de s'effondrer par manque d'aplomb culturel et de progéniture? Ironiquement, le fait de créer un endroit extrêmement agréable à vivre semble constituer aussi une recette de suicide. La Comédie humaine se poursuit.
Visiter son site

OUVRAGES IMPORTANTS


Plus de détails

 

 

 

LA TROISIÈME GUERRE MONDIALE

NOTES DU WEBMASTER

14 août 2014

Pout toute constestation écrire à cette adresse électronique: pierre.lemevel@orange.fr


Selon moi, le Groupe Bilderberg, les institutions patronée par l'oligarchie financière internationale, seront prêts à toutes les extrémités pour sauver l'économie libérale qui a tant enrichi les banquiers.

J'ai reçu ce texte par la biais des réseaux de mails privés. L'article présenté m'a tellement intéressé, reprenant et amplifiants la totalités des thèses exposées dans ce site que j'ai décidé de la mettre en ligne.
Après avoir effectué des recherches sur internet, je n'ai pas pu déterminer qui se cachait derrière le pseudo de Colonel Roland F.
C'est égal. Les conditions sont, selon le colonel Roland F. réunies pour que la troisième guerre se déclenche dans un avenir proche.
Là-dessus, pas de problème, un esprit rationnel et conrageux peut le percevoir.
Cependant, et j'espère que le colonel Roaland F ne m'en voudra pas, dans le seul but d'améliorer la portée dialectique originelle de son texte, je me suis permi d'apporter quelques notes explicatives dans un débat.

Il devient urgent de se préparer au pire. Au moment où je mets cette page en ligne, Michel SAPIN prévient les Français que la France et l'Europe est entrée en période de déflation, de récession, avec toutes les conséquences catatrophiques que cela suppose.
Alors la guerre pour masquer la crise économique mondiale? c'est fort possible.
PLM

Merci colonel Roland F.

Objet : 3è guerre mondiale

Quelques réflexions intéressantes bien que faisant froid dans le dos....

Le "ramollissement mental" et la "passivité", voilà la faiblesse des européens....... La Troisième guerre mondiale : prédictions

Une Troisième guerre mondiale, d’une ampleur probablement égale ou supérieure aux deux précédentes est en préparation et éclatera dans la première moitié de ce siècle. Voici pourquoi et voici quels seront ses protagonistes.

La guerre de 1914-1918 dont nous fêtons le centenaire et qui fut une catastrophe majeure pour l’Europe était prévisible bien des années auparavant. La Seconde guerre mondiale ne fut que son prolongement et, elle aussi, était prévisible dès la signature du Traité de Versailles et surtout dès l’ arrivée de Hitler au pouvoir et du parti belliciste au Japon.

La ”Guerre froide” (1945-1991) qui opposa les Alliés, sous direction américaine, au camp soviétique (et, partiellement communiste chinois) ressembla à un avortement. Parce que c’était un affrontement sans enjeux forts. L’Urss s’est effondrée comme un soufflet, sans violences. Pourquoi la guerre froide, communisme contre monde libre, n’ a-t-elle jamais débouché sur une guerre chaude? Parce qu’ elle était idéologique et non ethnique, religieuse ou économique (*1). Les trois ressorts passionnels et belliqueux de l’humanité, ceux qui donnent naissance aux guerres, sont le nationalisme ethnique, la religion et l’intérêt économique sous toutes ses formes. La sacralité et le matérialisme vital. L’ affrontement communisme/capitalisme, purement idéologique, relevait d’une forme froide de conflit qui n’a jamais débouché sur une confrontation générale, mais seulement sur des guerres limitées (Corée, Vietnam). C’est cette raison, et non pas la crainte d’une apocalypse nucléaire, qui a évité la guerre généralisée entre l’Otan et l’Urss.


Joseph Aloïs Schumpeter (Triesch, Moravie, 8 février 1883 – Salisbury, Connecticut, 8 janvier 1950 (à 66 ans)) est un économiste autrichien du milieu XXe siècle, connu pour ses théories sur les fluctuations économiques, la destruction créatrice et l'innovation.

Il est l'auteur d'une Histoire de l'analyse économique, parue en 1954 et qui fait encore référence. Ni keynésien, ni néoclassique, on le rapproche souvent de l'École autrichienne d'économie. Il est considéré comme l'économiste de l'effervescence et on le qualifie d’économiste hétérodoxe pour ses théories sur l’évolution du capitalisme dans la démocratie, qu'il estime voué à disparaître pour des raisons sociales et politiques.

source: wikipédia

Dans l’Antiquité, les guerres puniques étaient prévisibles parce que Rome et Carthage étaient dans une rivalité économique vitale pour le contrôle des circuits économiques de la Méditerranée occidentale. La Première guerre mondiale était prévisible (et tout le monde s’ y préparait ) à cause de l’ exacerbation nationaliste des États européens et de leurs peuples, opinions publiques chauffées à blanc. De même, aujourd’hui, une troisième grande confrontation mondiale est prévisible, nous allons le voir.

Depuis l’Antiquité, le déclenchement des guerres est, au fond, prévisible. Il repose sur les mêmes mécanismes que les lois de la physique : une tension finit toujours par éclater en déflagration. La montée en température d’un gaz donne lieu à une explosion (*2), la poussée de plaques tectoniques se termine en séisme, l’accumulation de cumulo-nimbus finit par provoquer un orage, des précipitations trop fortes provoquent des inondations, etc. On peut parfaitement prévoir, donc, le déclenchement des guerres. En revanche, on ne peut pas pronostiquer la forme qu’ elles prendront.

Comme l’ éthologie humaine le démontre, l’ état de paix ne correspond pas à la nature humaine. L’agressivité intraspécifique(*3) est la règle dans notre espèce. L’ idéal kantien ou chrétien moderne de la ”paix perpétuelle”, n’a jamais fonctionné. L’ histoire humaine est véritablement structurée par la guerre. L’état de paix n’ est qu’une transition passagère entre deux états de guerre. La guerre est très ambiguë, ambivalente plutôt, comme la fameuse ”innovation destructrice” de Schumpeter. Elle est à la fois un facteur de destruction et d’ évolution. Contrairement à une idée reçue, depuis la fin du néolithique les guerres n’ont représenté qu’une cause marginale de la mortalité. Vouloir éliminer la guerre (idéologie pacifiste), c'est aussi stupide que de vouloir éliminer la sexuation (idéologie du genre)(*4), la religion et l’ économie privée (idéologie marxiste) ou le sentiment d’appartenance et d'identité ethniques (idéologie cosmopolite).

Le problème n’est pas d’éliminer les guerres, c’est de les gagner ; et le plus rapidement possible, pour que les effets positifs de la victoire l’emportent sur les effets négatifs de l’effort guerrier trop prolongé. L’auteur de cette vision de la guerre n’est ni Sun-Tzu ni Clausewitz, c’ est un certain Jules César.

Pourquoi parler de ”guerre mondiale” ? Depuis 1945, on s’imagine qu’il n’y aura plus jamais de guerre mondiale, mais seulement des guerres locales et régionales, et que l’ONU parviendra à éviter une Troisième guerre mondiale. On avait commis la même grave erreur après 14-18 – qu’on appelait d'ailleurs la ”Der des Ders” – et la création de la SDN. Or, dans un environnement mondialisé, ce qui est le cas, en gros, depuis 1880, il est inévitable qu’ éclatent des guerres mondiales. Dire ” il n’ y aura plus jamais de guerre mondiale”, c’est comme dire ” je ne mourrai jamais” ou ”l’été durera éternellement”.

Étudions maintenant le scénario de la future Troisième guerre mondiale, la TGM.

Les foyers de tensions sont multiples et ne cessent de s’ aggraver. Jamais, dans toute l’ histoire de l’ humanité, d’ une humanité devenue globalisée et de plus très nombreuse (9,5 milliards bientôt), sur une planète rapetissée, les risques d’un incendie général n’ont été aussi forts. La globalisation est un facteur de confrontation géante, plus que de création d’ un État universel qui n’ aurait que des problèmes de police à régler. Cette globalisation (ou mondialisation poussée au maximum) n’est pas un facteur de paix, mais de guerre généralisée.

Voici quels sont les foyers de tension qui risquent d’interagir et de provoquer un embrasement général :

  • 1) L’immigration massive en Europe (surtout de l’Ouest) sous la bannière de l’islam va progressivement dériver vers une guerre civile ethnique. L’incapacité de l’Europe à endiguer l’immigration invasive en provenance du Maghreb et de l’Afrique continentale en explosion démographique débouchera inévitablement sur un conflit majeur. (1) La présence en Europe de très fortes masses de manœuvres jeunes, d’origine arabo-musulmane, de plus en plus islamisées, avec une minorité formée militairement et voulant en découdre dans un djihad d’émeutes insurrectionnelles et de terrorisme, sera le facteur déclencheur d’une spirale incontrôlable.
  • 2) La confrontation globale entre islam et Occident (y compris Russie) en dépit de la guerre de religion entre sunnites et chiites va peu à peu dominer le paysage et prendre une forme militaire, avec conflits interétatiques. Impossible actuellement de prévoir leur forme. À l’échelle du monde, l’islam – qui est une idéologie-religion, ou idéoreligion fortement ethnicisée – (*5) ne cesse de se renforcer et de s’extrémiser dans le monde entier. L’islam est un facteur majeur de l’explosion mondiale inévitable.
  • 3) Le problème d’Israël, insoluble, va inévitablement déboucher sur une nouvelle guerre entre l’État hébreu et ses voisins, avec, en toile de fond la révolte contre les colons juifs intégristes de Cisjordanie et la montée en puissance des organisations terroristes islamistes. Sans oublier que l’Iran réussira très probablement à se doter de quelques têtes nucléaires. L’éradication d’Israël est une idée fixe de tous les musulmans. Y compris du régime turc d’Erdogan, néo-islamiste et néo-ottoman. L’embrasement est programmé et les USA ne pourront pas ne pas intervenir.
  • 4) Le monde arabo-musulman (à l’exception du Maroc) est entré dans une spirale de chaos qui ne va que s’accentuer, avec deux fronts entremêlés : sunnites contre chiites et dictatures militaires contre islamistes. Sans oublier la volonté de liquider tous les chrétiens. D’où l’accentuation des désordres qui ne peuvent qu’amplifier l’immigration vers l’Europe. Les actuels événements guerriers de Syrie et d’Irak qui voient la naissance d’un État islamique ”sauvage” (le ”califat”) sont un pas de plus vers une confrontation
  • 5) Le conflit Chine-Usa dans le Pacifique, choc entre deux impérialismes de nature essentiellement économique, va déboucher sur un heurt géopolitique majeur. La Chine veut ravir aux Usa le statut de première puissance mondiale.(*6) Circonstance aggravante : la tension Chine–Japon (allié des Usa) ne fait que croître et ce dernier pays, travaillé par un néo-nationalisme, vient de lever l’obstacle constitutionnel aux interventions armées.
  • 6) Les conflits en latence Inde-Pakistan et Inde-Chine (toutes puissances nucléaires) doivent aussi être pris en compte.

Il faut mentionner les facteurs aggravants, essentiellement économiques et écologiques, qui vont peser sur le climat, sur les ressources énergétiques fossiles, sur l’eau (le bien rare par excellence), sur les ressources minières.(*7) Le point de rupture physique se situe dans la première moitié de ce siècle. Sans oublier évidemment le terrorisme de grande ampleur, notamment avec des moyens nucléaires ”artisanaux”, ce à quoi nous n’échapperons pas.

L’islam est le principal facteur de déclenchement d’une TGM, dans la mesure où l’on assiste partout à la montée du radicalisme islamiste, en partie financé par l’Arabie et le Qatar, avec un ennemi implicite mais très clairement présent dans les esprits : la ”civilisation occidentale”, à laquelle la Russie est d’ailleurs assimilée. En gros, dans l’esprit des islamistes du monde entier, dont l’idéologie se répand comme un virus,(*8)l’ennemi c’est ”le monde blanc et chrétien”, même si cela ne correspond à aucune réalité sociopolitique. (2)

Les lignes de force des confrontations et des alliances seront complexes, plus encore que pendant la précédente guerre mondiale. Les zones majeures géopolitiques d’explosion sont l’Europe, l’Afrique du Nord, le Moyen Orient et, éventuellement le Pacifique. La forme de cette guerre : elle sera à foyers multiples et additionnera les guerres civiles, les affrontements interétatiques, les guérillas et les frappes nucléaires. À ce propos, l’État d’Israël est en grand danger. Bien qu’il dispose de la dissuasion nucléaire, cela n’empêchera pas certains de ses voisins, probablement bientôt dotés de la même arme, de jouer les kamikaze et de le frapper. On imagine le carnage…Il faut bien comprendre que les fanatiques islamisés ne raisonnent absolument pas comme les Russes et les Américains pendant la guerre froide, avec la retenue de la dissuasion mutuelle. Israël peut parfaitement être l’amorce de l’explosion générale.

Contrairement à ce que rabâchent tous les perroquets, la Russie ne sera absolument pas un facteur de troubles. L’impérialisme russe orienté vers l’Europe orientale et qui constituerait un danger d’agression est un mythe construit par la propagande de certains cercles de Washington. En revanche, la Russie, elle aussi, est aux prises avec l’islam.

La prévisible confrontation mondiale produira bien entendu une catastrophe économique,(*9) notamment à cause de la rupture des approvisionnements pétrogaziers de l’Afrique du Nord et du Moyen Orient. Une économie mondialisée, très fragile parce que très complexe, fondée sur les flux intenses (maritimes, aériens, numériques, etc.) tombera comme un jeu de dominos en cas de perturbation conflictuelle de grande ampleur.

La principale faiblesse des Occidentaux, surtout des Européens de l’Ouest, réside dans leur vieillissement démographique et dans leur ramollissement mental, leur passivité, leur crainte de se défendre, un syndrome qui avait frappé les Romains à partir du IIe siècle. La TGM, comme la Première guerre mondiale, pourra commencer par un événement localement limité et se poursuivre par un enchaînement de faits incontrôlables, comme une avalanche. La TGM verra très probablement des échanges de coups nucléaires. Mais ils ne seront pas plus graves qu’Hiroshima et Nagasaki. Leurs effets seront plus destructeurs sur le plan psychologique que physique.

On pourra assister à un recul global de l’humanité, sur les plans technique et démographique, pendant plusieurs siècles. Pas du tout du fait des morts de la TGM, mais à cause de l’effondrement économique et sanitaire qu’elle provoquera. L’embrasement risque de se produire vers 2025-2035. Après, les choses pourront mettre plusieurs siècles à se rétablir. Le recul de civilisation s’est déjà produit au Ve siècle quand Rome s’est effondrée. On a mis mille ans à s’en remettre. Une pichenette à l’échelle de l’histoire. Simplement, au moment où l’on va fêter, dans une euphorie feinte, la centenaire de la Première guerre mondiale, il serait bon de se préparer à la Troisième qui se profile.

NOTES

(2). N’oublions pas ce qu’expliquait Carl Schmitt : ce qui compte le plus en politique et en polémologie, ce n’est pas la définition que l’on se donne de soi-même mais celle que donne l’ennemi de nous-mêmes, selon ce qu’il perçoit.

NOTES EXPLICATIVES

Beaucoup d'entre les lecteurs vont penser que je suis un tantinet conflé d'ajouter des commentaires sur un texte complet et suffisamment explicite. Ils ont raison. Sauf qu'il ne s'agit plus en ces temps difficiles de gonfler son ego, mais d'apporter des informations supplélentaires sur des points très préoccupants. Car, selon mes espoirs, aprés avoir parcouru ces lignes, je souhaite que les citoyens curieux et les responsables politiques sachent tenir compte de ces avertissements pour le moins explicites les incitants se préparer et prendre des mesures pour parer au pire et aider les population à survivre à ce troisième cataclysme majeur qui ne peut plus manquer de survenir.

(*1)La guerre froide est restée froide surtout parce qu'il n'existait pas entre l'URSS et les USA de conflits territoriaux et de zones d'influence majeurs sauf comme démontré par les exemples locaux cités

(*2)Sous l'effet de la température, un gaz n'explose pas mais se dilate. C'est l'apport d'un comburant qui provoque l'explosion. Cette erreur de chimie n'enlève rien à la pertinence de la démonstration de l'auteur. Car la mixité inter ethnique conséquente s'apparente à mélanger deux gaz comburant-combustible et ainsi créer une atmosphère TRÈS explosive.

(*3)La sexuation correspond aux réactions physiques, biologiques ou comportementales qui poussent une personne à se considérer ou à considérer quelqu'un comme membre du sexe féminin ou du sexe masculin.

(*4) "agressivité intra-spécifique": application étendue du concept d'agressivité d'un animal territorial à l'encontre d'un intrus à l'espèce auquel il appartient. Les mécanismes de marquage (olfactif) et de signalisation (sonore) tiennent à l'écart les concurents. L'agressivité se manifeste lorsqu'un autre animal pénètre sur le territoire. Le propriétaire a l'avantage (il est dominant) sur l'intrus.

(*5)"idéoreligion fortement ethnicisée": Si c'est de l'islam qu'il est question, alors il faut préciser que cette religion s'est répandue dans une large partie du continent asiatique et donc par le fait est devenu la religion d'une multitude d'ethnies. Il n'y a qu'en europe ou l'islam est majoritairement véhiculée par les Arabes. En France, ce sont les algériens qui posent problèmes.

(*6)Il semble que la Chine ne fasse pas directement concurrence aux USA pour lui choper la place de première puissance économique puisque cela se fait naturellement à travers de la crise fiancière mondaile de 2008. Au contraire, c'est le soutien financier de la Chine qui évite pour le moment aux USA le déshonneur du défaut de paiement.

(*7)Il convient d'ajouter aux causes énumérées par le "colonel" de grosses difficultés et des graves disparités envers les populations en ce qui concerne l'approvisionnement alimentaire conséquence de 3 actions simultanées: 1) la surpopulation, 2) la sururbanisation des terres cultivables, 3) la spéculation sur les ressources alimentaires.

(*8)"l’idéologie se répand comme un virus": Encore une grave erreur qui maintient la confusion dans les esprits. Un virus ne se propage pas facilement puisqu'il ne peut survivre en milieux extérieurs. Une idéologie se répand plutôt comme un nuage radioactif dans l'atmosphère.

(*9)"La prévisible confrontation mondiale produira bien entendu une catastrophe économique". A moins que ce ne soit le contraire. Ce serait même selon moi plutôt le contraire. La guerre aura pour effet de masquer les faillites et les défauts de paiement des états. Mais par dessus tout, la guerre aura pour effet d'empêcher la faillite générale du système monétaire international en détournant les esprits du caractère virtuel de la monnaie qui ne peut plus être garantie par un étalon métallique. La guerre permettra de faire tourner les planches à billet sans que les États posent trop de questions.