BALZAC: Derrière chaque grosse fortune se cache un crime.
Nb connecté(s) 1

Mise à jour
18 janvier 2018

SURPOPULATION

 

Le Soleil
se lève
à l'Est

Mariage pour tous:
Le point de vue
des Français

CRISE FINANCIÈRE

Après l'Irlande,
le FESF et le FMI s'intéressent
à la FRANCE.


Pourquoi la France serait-elle épargnée par les agences de notation financière?
Sa dette réelle s'élève à 1700 milliards? Tous les comptes sont trafiqués, comme le reste?

lire ici

Christine Lagarde
sur France Inter
"La France est un pays à risque..."
lire ici

Notation financière

LES RAS-LE-BOL

MOYEN ORIENT

texte ici

 

DISCRIMINATION
ANTI FRANÇAISE

 

POLÉMIQUES

DÉFENSE NATIONALE

ENSEIGNEMENT

SANTÉ PUBLIQUE

POLITIQUE ÉTRANGÈRE

LETTRES OUVERTES
AU PRÉSIDENT
DE LA RÉPUBLIQUE

LES CURIOSITÉS
DE LA
PENSÉE UNIQUE

CONSTATS

LA NATION
SOUVERAINE

les 5 piliers
de la
DÉMOCRATIE
VÉRITABLE

CARICATURES

CONQUÊTE

ÉCONOMIE
MONDIALE


Les Agences de Notation Financière sont les instruments de pouvoir de l'Élite Financière Internationale Cosmopolite pour détruire les états et mettre en place le

Nouvel Ordre Mondial



Un fonds pour les pays sans fonds ?
Mais d'où vient l'argent?
Lire ici

 

RÉVOLUTION

180 propositions pour la FRANCE


RÉVOLUTION 2012

JUSTICE

NE NOUS
LAISSONS
PAS FAIRE


lire ici

DOSSIER 9/11

Visionner le diaporama
et lire le dossier
ici

 

IDENTITÉ NATIONALE

Et si nous faisions comme la SUISSE ?



SUJETS SENSIBLES

Le cas Thilo SARRAZIN


à propos de son ouvrage:
"L'Allemagne court
à sa perte".

Lire ici


lire la lettre
ici

 

UN SITE PARTICULIER

L'ISLAMISATION DE LA FRANCE


Le droit international reconnait la notion de territoire occupée que d'un point de vue militaire seulement. A partir du moment ou les populations immigrées ont obtenu pacifiquement la légalisation de leurs installations dans un pays ou une nation quelconque, elles ne peuvent donc pas être assimilée à des forces militaires d'occupation.
Suivez la flèche

Islamisation et déclin de la FRANCE
Interview d'un officier de renseignement d'un pays étranger:

lire l'article
lien.jpg



L'Europe a atteint un sommet unique de paix et de prospérité et, simultanément, un degré inégalé d'incapacité à subsister. Un démographe, Wolfgang Lutz, relève qu'«il ne s'est jamais produit d'inertie démographique négative à grande échelle dans l'histoire de l'humanité jusqu'à présent». Est-il inévitable que la société la plus brillante soit également la première à risquer de s'effondrer par manque d'aplomb culturel et de progéniture? Ironiquement, le fait de créer un endroit extrêmement agréable à vivre semble constituer aussi une recette de suicide. La Comédie humaine se poursuit.
Visiter son site

OUVRAGES IMPORTANTS


Plus de détails

 

LE CAMP DU BIEN

Avertissements du webmaster.

Voici un texte qui circule de mail privé en mail privé sur le net. Une nouvelle façon de diffuser l'info. Je n'ai pas eu le temps de vérifier si ce texte a bien été écrit par André Bercoff. Si ce n'est pas le cas, j'en serais désolé. Mais de toute façon il n'y a pas à rougir d'aborder lucidement la situation sociétale française en voie de disparition, pire, de dissolution dans l'européanisme et le mondialisme.

Le "Camp du Bien", certainement fomenté par l'Élite Financière Internationale Cosmopolite, profite de la bénévolence naturelle du peuple français, mais surtout de sa mollesse. Cela devient très préoccupant.

 

André Bercoff, écrivain, journaliste

Aujourd’hui, notre pays est occupé doucement, gentiment, insidieusement, par le camp du Bien. La police de la pensée correcte triomphe sur tous les étals médiatico-politiques. Au fur et à mesure des abandons de tout excès polémique, de toute pensée critique, de toute idée non formatée par les utopies "droits-de-l’hommistes" du côté de la gauche et de l’arnaque financière et publicitaire côté droite, la France se recroqueville. S’emmerde. Se couche. Râle et s’endort en faisant des rêves de star.


André BERCOFF :Journaliste, écrivain.
Les devises de son blog sont maintenant dépassées sauf en ce qui concerne la laïcité.

Il est interdit de ne pas interdire

Semble enfin accomplie la castration de ce peuple français qui, jadis, prenait des bastilles et, il y a encore quelques décennies, faisait mine de défiler pour changer la vie. L’alibi de la crise a bien travaillé : tous à la niche. Et à la censure. Désormais, il est interdit de ne pas interdire.

* Ne fumez plus : cancer du poumon. * Ne buvez plus : cirrhose du foie. * Ne baisez plus : sida et autres maladies sexuellement transmissibles (MST). * Ne mangez plus : pesticides et OGM. * Ne sortez plus : attentats. * Ne parlez plus des juifs : vous serez condamné pour antisémitisme. * Ne caricaturez plus Mahomet : vous serez incendié avant d’être égorgé. * N’osez plus une plaisanterie sur les gays : l’homophobie vous guette. * Ne racontez pas une histoire sur les Blacks : vous serez vitupéré raciste à part entière…

En revanche, vous pouvez vous en donner à cœur joie sur la pédophilie de l’Église. Plus besoin de procureur : les ciseaux travaillent dans les têtes.

Identité : mot obscène pour le chœur des vierges de la différence reine et du minoritaire roi ; mot à proscrire pour les pleureuses de l’angélisme compassionnel qui consiste à trouver des excuses, des explications et des alibis pour quiconque psalmodie que la France est une "garce à niquer" ou autre amabilité du même acabit.

Être " francopositif " est devenu, aux yeux de certains, aussi grave qu’être séropositif. Les bonnes âmes de l’antiracisme, considéré comme fonds de commerce, vous proposeront immédiatement un régime à base de fortes amendes, d’une série d’électrochocs et d’excuses publiques, avec fouet et lapidation en cas de récidive.

Oser évoquer un rôle "positif" de la présence française outremer, notamment en Afrique du Nord, vous conduira au moins aux travaux forcés, sinon au peloton d’exécution (on l’a vu note du rédacteur).

Il s’agit une fois pour toutes d’arrêter cette démarche imbécile qui consiste à désigner l’Occident des Lumières comme l’épicentre de tous les péchés du monde. Ce qui s’est passé, ce qui se passe au Congo et au Nigeria, au Darfour et au Zimbabwe, en Iran et en Syrie, n’a rien à voir aujourd’hui avec l’Occident, mais bien avec la spécificité d’un certain nombre de dictatures que le " boboïsme " frileux ne saurait voir.

Dans cette société placée sous le règne de la distraction et du renoncement, tout est fait pour nous plonger indéfiniment dans le sommeil hébété des taupes qui ne veulent plus voir que des ébats people, ne plus entendre que des brèves de comptoir complotistes, ne plus dire que ce que leur dicte l’angélisme des notables de la gauche correcte et de la droite congelée.

Cependant que progressent les menaces intégristes et totalitaires, nos démocraties s’abandonnent à un masochisme culpabilisé où victimes et bourreaux s’échangent perversement leurs oripeaux, et ce au moment même où se juxtaposent les folies d’un marché sans contrôle et les pulsions mortifères d’un fanatisme sans fin.

Il serait temps que la France se réveille…