On ne peut pas mentir tout le temps à tout le monde.
Nb connecté(s) 2

Mise à jour
01 février 2018

SURPOPULATION

 

Le Soleil
se lève
à l'Est

Mariage pour tous:
Le point de vue
des Français

CRISE FINANCIÈRE

Après l'Irlande,
le FESF et le FMI s'intéressent
à la FRANCE.


Pourquoi la France serait-elle épargnée par les agences de notation financière?
Sa dette réelle s'élève à 1700 milliards? Tous les comptes sont trafiqués, comme le reste?

lire ici

Christine Lagarde
sur France Inter
"La France est un pays à risque..."
lire ici

Notation financière

LES RAS-LE-BOL

MOYEN ORIENT

texte ici

 

DISCRIMINATION
ANTI FRANÇAISE

 

POLÉMIQUES

DÉFENSE NATIONALE

ENSEIGNEMENT

SANTÉ PUBLIQUE

POLITIQUE ÉTRANGÈRE

LETTRES OUVERTES
AU PRÉSIDENT
DE LA RÉPUBLIQUE

LES CURIOSITÉS
DE LA
PENSÉE UNIQUE

CONSTATS

LA NATION
SOUVERAINE

les 5 piliers
de la
DÉMOCRATIE
VÉRITABLE

CARICATURES

CONQUÊTE

ÉCONOMIE
MONDIALE


Les Agences de Notation Financière sont les instruments de pouvoir de l'Élite Financière Internationale Cosmopolite pour détruire les états et mettre en place le

Nouvel Ordre Mondial



Un fonds pour les pays sans fonds ?
Mais d'où vient l'argent?
Lire ici

 

RÉVOLUTION

180 propositions pour la FRANCE


RÉVOLUTION 2012

JUSTICE

NE NOUS
LAISSONS
PAS FAIRE


lire ici

DOSSIER 9/11

Visionner le diaporama
et lire le dossier
ici

 

IDENTITÉ NATIONALE

Et si nous faisions comme la SUISSE ?



SUJETS SENSIBLES

Le cas Thilo SARRAZIN


à propos de son ouvrage:
"L'Allemagne court
à sa perte".

Lire ici


lire la lettre
ici

 

UN SITE PARTICULIER

L'ISLAMISATION DE LA FRANCE


Le droit international reconnait la notion de territoire occupée que d'un point de vue militaire seulement. A partir du moment ou les populations immigrées ont obtenu pacifiquement la légalisation de leurs installations dans un pays ou une nation quelconque, elles ne peuvent donc pas être assimilée à des forces militaires d'occupation.
Suivez la flèche

Islamisation et déclin de la FRANCE
Interview d'un officier de renseignement d'un pays étranger:

lire l'article
lien.jpg



L'Europe a atteint un sommet unique de paix et de prospérité et, simultanément, un degré inégalé d'incapacité à subsister. Un démographe, Wolfgang Lutz, relève qu'«il ne s'est jamais produit d'inertie démographique négative à grande échelle dans l'histoire de l'humanité jusqu'à présent». Est-il inévitable que la société la plus brillante soit également la première à risquer de s'effondrer par manque d'aplomb culturel et de progéniture? Ironiquement, le fait de créer un endroit extrêmement agréable à vivre semble constituer aussi une recette de suicide. La Comédie humaine se poursuit.
Visiter son site

OUVRAGES IMPORTANTS


Plus de détails

 

5 mars 2012 - mise à jour 18 mars 2012

POPULISME: LA PENTE FATALE

Voici la présentation d'un ouvrage écrit par Dominique Reynié en avril 2011 qui revient sur le devant de la scène.
Et pour cause. La résurgence du populisme inquiète les adeptes du mondialisme.
Aujourd'hui, dans l'émission de France Inter "Comme on nous parle", le politologue Dominique Reynié regrette que les pouvoirs publics tout comme les intellectuels n' aient pas perçu les graves dangers que présentait une immigration perçue aujourd'hui comme massive sur la stabilité sociale. Il est clair que les peuples européens craignent pour leurs souverainetés culturelles.
Il est trop tard pour exprimer aujourd'hui des regrets. Le véritable danger en France réside dans le fait que les Socialistes n'aient pas encore intégré ce problème dans leurs réflexions politiques. Pire, les socialistes considèrent les gens qui se posent ces questions comme des nauséabonds.
Le danger d'une guerre civile est d'autant plus grand que le PS persiste contre vents et marées à considérer les catholiques comme des intégristes fascisants alors qu' à ses yeux les religions musulmanes et juives présentent toutes les qualités.
A partir de ces considérations culturelles et sociales, il est clair que François Hollande, comme Éva Joly et Jean-Luc Mélenchon et les partis d' extrême gauche en ne s'opposant pas à l'immigration massive venant d'Afrique représentent de grands périls pour l'avenir du peuple français.
Il est en outre regrettable qu'un gaulliste comme Nicolas Dupont-Aignan n'ait pas intégré dans son programme politique des propositions pour résoudre les poblèmes liés à l'immigration et à l'expansion de l'islam en France.

Présentation de l'éditeur


les partis populistes et xénophobes renaissent ou fleurissent partout en Europe, rencontrant des succès électoraux surprenants et de plus en plus souvent spectaculaires. En France et en Belgique, les lois sur la burqua sont votées. En Suisse, un référendum contre les minarets est adopté. En Italie, des émeutes anti-immigrées ont lieu… Sur le terreau d’un mécontentement généré par l’épuisement financier du système social, les européens développent une méfiance à l’égard des réalités multiculturelles auxquelles l’immigration les confronte. L’Europe s’inquiète !
Le discours politique s’empare de ce sinistre climat : le chef du parti travailliste britannique lance le mot d’ordre « british jobs for british workers ! ». Tour à tour, en Europe, les chefs de gouvernement annoncent l’échec du multiculturalisme.
Au fur et à mesure que se déploie la globalisation, les européens deviennent de plus en plus sensibles aux folles sirènes de la xénophobie.
Les Européens doivent rapidement parvenir à opposer la réponse politique adéquate à ce puissant phénomène, de portée historique et potentiellement dévastateur. Et il y a urgence : en 2015, il y aura moins de naissances que de décès. Alors… l’immigration n’est-elle pas la seule chance du vieux continent ?

Dominique Reynié est professeur à Sciences Po et directeur général de la Fondation pour l’innovation politique. Il est l’auteur de nombreux ouvrages sur l’opinion publique, la vie politique française et européenne. http://livre.fnac.com/a2606999/Dominique-Reynie-Populisme-la-pente-fatale

Dominique Reynié est juif. Ce qui revient à dire qu' étant élevé dans des traditions cosmopolites, cet auteur ne peut pas comprendre toute la grandeur que peut revêtir le sentiment nationaliste. Si j'écris ces mots, c'est parce que malheureusement, et malgré le fait que de nombreux juifs français aient combattu dans la résistance aux coté des Français durant la seconde guerre mondiale et de ce fait ont démontré un patriotisme exemplaire, j'ai l'impression que de nombreux intellectuels juifs sont plus ardent à défendre le libre échange, la mondialisation, la libre circulation des personnes et donc sont favorables à l'immigration que de prendre en considération les craintes légitimes des peuples autochtones de perdre leur souveraineté devant l'afflux de masse de cultures étrangères et incompatibles qui viennet s'installer dans leurs pays.

C'est pour la même raison que Dominique Reynié considère la xénophobie comme une catastrophe alors qu'au départ c'est un sentiment d'autodéfense d'un groupe contre une invasion étrangère.

Par ailleurs, l'absence de comptage ethnique laisse la bride sur le cou à tous les fantasmes. Lorsque les autorités publiques annoncent un pourcentage d'immigrés de 5,8% elles se foutent du monde pour deux raisons:

  • la décimale annoncée procède de la plus pure fantaisie compte tenu que c'est une estimation.
  • Le chiffre ne s'appuie sur aucune donnée scientifique.

Précisons que lors de son interview dans l'émission de France Inter, Dominique Reynié avoue regretter que ce comptage ethnique n'existe pas en France. Mais aujourd'hui c'est trop tard. Parce que les résultats d'un comptage ethnique en France risquent d'être catastrophiques s'ils devaient révèler un taux d'immigration qui dépasserait toutes les estimationsles plus pessimistes, avoisinant les 20% par exemple. parce qu'il est évident que sur ce sujet comme sur bien d'autres les politiciens de Droite et de Gauche ont érigé le mensonge principe de base de tout raisonnement politiques.

Non l'immigration n'est pas une chance pour la France. C'est même tout le contraire. L'immigration ne peut en aucun cas palier aux difficultés liées à une régression de la natalité. C'est au contraire par l'immigration que la disparition de la Nation Française va s'opérer par transfert de population.

Le constat que les partis populistes renaissent un peu partout en Europe arrive bien tardivement car il est évident que le point de basculement est franchi et que le rejet des musulmans en France est lancé et qu'aucun retour en arrière n'est possible. Le mouvement anti musulman va s'amplifier jusqu'a ce que le taux d'immigration rejoigne des valeurs acceptables pour la population française.

Parce que le Populisme est l'instinct indispensable à la survie des peuples.

Parce que le populisme s'oppose au Nouvel ordre Mondial qui n'est est la tentative suprême de l'oligarchie financière internationale de dominer le monde.

 

C'est dire l'heure est grave en Europe.

 

 

Le populisme et la démocratie des humeurs.

18 mars 2012

Entendu ce matin sur les ondes de France Inter, dans l'émission de Laurence Duret "Parenthèse" (dans le 7/9 du week-end), le philosophe Yves-Charles Zarka présentait le nouveau numéro de la revue "Cités" qu'il dirige intitulé "le populisme contre les peuples ?". Comme l'a fait judicieusement Laurence Duret dans sa présentation, la forme interrogative du titre est importante. L'auteur se pose la question dans un subterfuge dialectique parce qu'on découvre rapidement, comme c'est souvent le cas avec ce genre d'intellectuels, que la reponse est doctorale et définitive.
Réponse doctorale, plein de suffisance, mais néanmoins laborieuse. A tel point que même l'interlocutrice n'a pu cacher son étonnement lorsque le philosophe a évoqué certains points.


Yves-Charles Zarka.
Grâce à ce genre d'homme, on sait que la philosophie peut se pratiquer sans discernement.

exemple:
Y-C.Z: " le populisme se donne comme une promotion du peuple, comme une attention particulière au peuple., comme la restitution au peuple de sa souveraineté...............Mais en réalité le populisme c'est tout à fait autre chose. Le populisme c'est en vérité un très grand mépris du peuple. C'est une considération du peuple comme infantile - comme une infantilisation du peuple. c'est une considération du peuple de telle sorte que on le considère comme incapable de penser, incapable de se diriger et ayant besoin d'une personnalité qui le conduise.
LD:Mais, Yves-Charles Zarka, où voyez-vous qu'on infantilise le peuple? Ilfaut bien faire des propositions, avancer.
Y-C.Z:Mais elles sont infantilisantes. Qu'est-ce qu'ils vous disent les discours? Ils vous disent, par référence au peuple, choisissez moi! Moi je vous protégerai! Moi je vous conduirai...; C'est cela que cela veut dire. Alors je ne le mets pas tous sur le même plan, hein...

En définitive, après réécoute de l'émission, il n'y a pas de commentaires autre qu'à comprendre que c'est Yves-Charles Zarka qui est infantile, incohérent.

De telles interventions sont totalement contre productives par rapport au but recherché, à savoir, la diabolisation du populisme. Ce genre de discours creuse le fossé entre certains intellectuels (toujours le mêmes d'alleurs comme BHL et d'autres qu'on voit toujours dans les média) et le peuple. Parce que la dialectique Y-C.Z. procède du mensonge que le recours au populisme est un mauvais choix pour le peuple, démontrant ainsi à contrario que la masse populaire est incapable de comprendre qu'il sera une fois de plus trompé par des politiciens incompétents.

 

Dans un article paru dans libération.fr ce même philosophe écrit comme introduction:

Le retour du populisme en France, dans la plupart des pays européens et ailleurs, ne peut être simplement expliqué comme le résultat de la stratégie de certains partis politiques extrêmes qui font de la démagogie leur fonds de commerce en jouant sur les peurs des populations, voire en les créant. Bien entendu, ces partis existent - pas seulement à l’extrême droite - et ils font en effet profession de populisme. Mais ce qui caractérise le populisme aujourd’hui, c’est qu’il se développe dans les sociétés démocratiques dont les populations sont en général dotées d’un haut niveau d’éducation et ne se laissent pas manipuler facilement car elles comprennent les stratégies politiques des uns et des autres. Sa cause est plus profonde, elle concerne un aspect de la dégradation de la démocratie : le populisme n’est donc pas le fait d’un seul parti mais de la plupart. Pour le dire d’une phrase : le populisme devient un mode dominant du rapport aux citoyens dans des démocraties qui ont perdu le sens de la délibération publique.

Cela devient insupportable. Pour ce genre d'intellectuel les souffrances et les craintes du peuples sont forcément imaginaires. Elles sont, soit fantasmatiques, soit fabriquées par des politiciens cyniques. Contrairement à ce qu'il affirme, c'est ce genre de philosophes qui considère que le Peuple est incapable de mesurer un danger à sa juste mesure, que le peuple grossit les faits et ment sur ses intentions véritables.

Il est temps que cela s'arrête. Nous le répétons sur ce site. Peu à peu la société française se rapproche d'un point de scission entre certains de ses intellectuels et élites et le peuple de base.

Je ne sais pas comment un intellectuel comme Yves-Charles Zarka a pu obtenir son doctorat? Ou plutôt si on, devine. L'éducation natonale française fabrique des élites en s'appuyant principalemebnt sur leurs capacités d'ânoner de mémoire ce qu'on écrit les autres et non sur leurs facultés cognitives où leurs créativités personnelles. Le bon sens est proscrit dans les écoles françaises au profit d'utopies mensongères, au profit d'un idéal décalé de la réalité ou de mensonges idéologiques comme le libéralisme, par exemple.

C'est pour toutes ces raisons que nous pensons que l'apocalypse de 2012, dans sa version véhiculée à partir du calendrier Maya ne sera pas d'origine cosmique mais au contraire proviendra uniquement des catastrophes provoquées par les humains qui s'enfoncent de jour en jour plus profondément dans le mensonge.