Les civilisations s'enrichissent par les échanges non pas par les mélanges.
Nb connecté(s) 2

Mise à jour
01 février 2018

SURPOPULATION

 

Le Soleil
se lève
à l'Est

Mariage pour tous:
Le point de vue
des Français

CRISE FINANCIÈRE

Après l'Irlande,
le FESF et le FMI s'intéressent
à la FRANCE.


Pourquoi la France serait-elle épargnée par les agences de notation financière?
Sa dette réelle s'élève à 1700 milliards? Tous les comptes sont trafiqués, comme le reste?

lire ici

Christine Lagarde
sur France Inter
"La France est un pays à risque..."
lire ici

Notation financière

LES RAS-LE-BOL

MOYEN ORIENT

texte ici

 

DISCRIMINATION
ANTI FRANÇAISE

 

POLÉMIQUES

DÉFENSE NATIONALE

ENSEIGNEMENT

SANTÉ PUBLIQUE

POLITIQUE ÉTRANGÈRE

LETTRES OUVERTES
AU PRÉSIDENT
DE LA RÉPUBLIQUE

LES CURIOSITÉS
DE LA
PENSÉE UNIQUE

CONSTATS

LA NATION
SOUVERAINE

les 5 piliers
de la
DÉMOCRATIE
VÉRITABLE

CARICATURES

CONQUÊTE

ÉCONOMIE
MONDIALE


Les Agences de Notation Financière sont les instruments de pouvoir de l'Élite Financière Internationale Cosmopolite pour détruire les états et mettre en place le

Nouvel Ordre Mondial



Un fonds pour les pays sans fonds ?
Mais d'où vient l'argent?
Lire ici

 

RÉVOLUTION

180 propositions pour la FRANCE


RÉVOLUTION 2012

JUSTICE

NE NOUS
LAISSONS
PAS FAIRE


lire ici

DOSSIER 9/11

Visionner le diaporama
et lire le dossier
ici

 

IDENTITÉ NATIONALE

Et si nous faisions comme la SUISSE ?



SUJETS SENSIBLES

Le cas Thilo SARRAZIN


à propos de son ouvrage:
"L'Allemagne court
à sa perte".

Lire ici


lire la lettre
ici

 

UN SITE PARTICULIER

L'ISLAMISATION DE LA FRANCE


Le droit international reconnait la notion de territoire occupée que d'un point de vue militaire seulement. A partir du moment ou les populations immigrées ont obtenu pacifiquement la légalisation de leurs installations dans un pays ou une nation quelconque, elles ne peuvent donc pas être assimilée à des forces militaires d'occupation.
Suivez la flèche

Islamisation et déclin de la FRANCE
Interview d'un officier de renseignement d'un pays étranger:

lire l'article
lien.jpg



L'Europe a atteint un sommet unique de paix et de prospérité et, simultanément, un degré inégalé d'incapacité à subsister. Un démographe, Wolfgang Lutz, relève qu'«il ne s'est jamais produit d'inertie démographique négative à grande échelle dans l'histoire de l'humanité jusqu'à présent». Est-il inévitable que la société la plus brillante soit également la première à risquer de s'effondrer par manque d'aplomb culturel et de progéniture? Ironiquement, le fait de créer un endroit extrêmement agréable à vivre semble constituer aussi une recette de suicide. La Comédie humaine se poursuit.
Visiter son site

OUVRAGES IMPORTANTS


Plus de détails

 

Notes du webmaster

 

A la lecture de l'ouvrage de Dounia et Lylia BOUZAR, il apparaît plusieurs points obscurs qui vont certainement peser lourdement dans l'avenir de la cohabitation de cultures et de religions dont l'expérience prouve qu'elles ne sont pas miscibles.
Il n'est pas question sur ce site de saboter la louable tentative de cette mère et de sa fille qui tentent de dédramatiser une situation on ne peut plus explosive mais dès les premières pages de cet ouvrage on se rend compte que l'argumentation n'est pas suffisante. Dounia et Lylia BOUZAR, loin de s'appuyer sur la tradition culturelle française font surtout référence aux accords européens signés par la France pour soutenir les positions des musulmans.
Il n'est pas facile d'exposer des arguments philosophiques irréprochables surtout quand on veut servir une bonne cause ou des intentions louables. Et dans cette affaire, les mots sont lourds de sens.

Ainsi si Dounia et Lylia BOUZAR dénoncent à raison le radicalisme de certaines sectes catholiques comme musulmanes ou juives, leur compréhension de la laïcité pose problème. Il faut toujours garder de la rigueur dans nos argumentations et ce n'est pas toujours le cas dans cet ouvrage.
Nous vivons dans une époque de toutes les confusions et de toutes les lâchetés intellectuelles, philosophiques et politiques.
Cet ouvrage en est une illustration.
Mais il ne sert à rien de condamner. Ce qui compte c'est de mobiliser les énergies pour contrer ce qui se profile à l'horizon et qui est proprement épouvantable: les guerres civiles et ethniques.
Si vous lisez ces lignes, c'est donc que vous faîtes preuve de courage et désirez comprendre pour mieux réagir.

Alors parcourons donc cet ouvrage..

AVANT PROPOS

D&L BOUZAR: Laïcité: un objectif, pas encore une réalité.
A lire dans l'ouvrage. Présentation claire de la laïcité qui permet en théorie la coexistence de plusieurs religion dans un même état. Religions qui n'ont en fait aucun point commun en ce qui concerne leur conception de Dieu et son interférence dans la vie quotidienne.
Trois amalgames qui faussent le débat

D&LB: La laïcité n'est pas une idéologie, c'est un système juridique instauré pour nous puissions tous ensemble un destin commun avec nos identités multiples, variées qui peuvent d'ailleurs évoluer.
Commentaires
La laïcité est en effet. Un système juridique inspiré par une seule volonté philosophique crée par des NON CROYANTS aux CROYANTS de préserver la liberté de conscience religieuse. La laïcité a été donc édifiée comme un barrage aux flots turbulents des dérives des croyances considérées comme autant de vérités universelles par les croyants. Historiquement, comme l'islam était pratiquement inexistant dans les états européens en 1905, les règles et mois édictées se révèlent maintenant insuffisantes.

D&LB: Cette laïcité est sujette à bien des amalgames. A commencer par l'utilisation du mot lui-même: laïque ne signifie pas « athée ». On peut être croyant et laïque.

Commentaires:
FAUX: être laïque impose qu'on ne reconnaisse pas la primauté d'une croyance religieuse comme seul mode de vie légitime par rapport au code civil républicain. On peut en revanche être croyant et soumis à un texte sacré, Bible ou Coran ou Talmud et respecter les règles de la laïcité, considérées par les fidèles soumis comme moindre mal et seule garante d'une cohabitation pacifique et ceci dans les domaines publics.
Un véritable laïque le reste en toute circonstance, dans l'espace public comme en privé.

D&LB: Le deuxième amalgame, sur lequel nous aurons l'occasion de revenir, concerne la confusion généralisée concernant la distinction entre l'espace privé et l'espace public.. L'argument selon lequel « la religion doit rester dans le domaine privé » est souvent imposé comme une vérité légale. Pourtant est « public » ce qui relève de l'État et des institutions communes qualifiées  « institutions publiques » où s'exerce le droit public, celui des administrations. De l'autre coté, le fait que la loi exige que la religion soit « privée » signifie qu'elle appartient à chaque individu, selon sa propre liberté de pensée. Cela n'entraîne pas pour autant une interdiction systématique de manifester publiquement sa liberté de conscience et sa pratique religieuse. Ainsi, un simple centre commercial, le guichet de la poste, l'accueil de l'ANPE, qui constituent des espaces publics, peuvent être considérés à tord comme des lieux ou il est normal de restreindre la liberté religieuse. Le droit international et les conventions européennes garantissent non seulement la liberté de culte mais celle de la manifester, en public ou en privé, tant que celle-ci ne contrevient pas à l'ordre public.........

Commentaires
Voilà des dames, qui pour justifier les manifestations religieuses ne se réfèrent plus aux lois laïques et républicaines françaises mais aux conventions européennes et au droit international. Et voilà bien un des arguments repris en boucle par des fondamentalistes qui désirent imposer leur prosélytisme contre la volonté et la culture du pays d'accueil. Alors que le traité de constitution européen contient effectivement un certains nombre de recommandations ou de point des droit en contradiction avec la laïcité telle que notre pays l'a établie.
Or justement, ce traité constitutionnel a été rejeté par une grande majorité du peuple français et le traité de Lisbonne est toujours combattu par les partis politique français souverainistes.

Tout le territoire français est divisé en deux espaces; public et privé. Toute manifestation de sa croyance religieuse sur la voie publique contrevient aux lois laïques et donc devraient être proscrites.

TOLÉRANCE: en 1905, il faut le rappeler, la présence de l'Islam en France était inexistante. Pour adoucir cette révolution des mentalités, les pouvoirs publics on fermé les yeux sur le prosélytisme maintenu d'une religion dominante qui venait d'être vaincue: l'Église catholique et apostolique. La laïcité a été adoptée à la majorité. En 1905 il y avait encore de nombreux catholiques pratiquants. Aujourd'hui, il y a beaucoup plus de musulmans pratiquants que de catholiques et la notion de tolérance n'a plus aucune raison d'être.

D&LB: …...... Le Collectif contre l'islamophobie en France affirme dans son dernier rapport résoudre 90% des conflits par la médiation, car « les discriminants » ne connaissent pas toujours la loi et il suffit parfois juste de faire preuve de pédagogie pour régler le problème »

Commentaires
Le CCIF joue donc le droit européen contre la laïcité à la française. A terme, cela ne peut conduire qu'au conflit. Au contraire de certains collectifs musulmans qui suggèrent de réformer l'Islam et la charia pour une meilleur assimilation, le CCIF oriente tous ses efforts pour maintenir la fracture culturelles.

DES prédicateurs contre les professeurs

D&LB: De nombreux ouvrages ont abordé la question de la laïcité à l'école, avec en toile de fond, le débat sur l'interdiction des signes religieux (loi votée en 1904). ....
La réappropriation de l'islam peut avoir des effets tout à fait positifs sur certins jeunes, et les manifestations qui en émanent expriment parfois le simple fait que ces derniers se sentent chez eux et s'organisent librement_ contrairement à leurs parents qui pensaient n'être que de passage- pour pratiquer leur religion sans se cacher.

Commentaires
En fait, ces jeunes déstructurés, souvent au chômage ou en échec scolaire, évitent de sombrer dans la délinquence en trouvant un refuge salutaire dans la religion importée par leurs parents. Ensuite, il faut clairement comprendre que ces jeunes se sentent chez eux tout comme les musulmans venus d'Albanie qui occupent maintenant le Kososvo.
Mais en même temps ces jeunes renforcent le sentiment communautaire et brave les autochtones et les pouvoirs publics par des manifestations provocatrices de leur religion.
En résumé la réappropriation de l'islam par les jeunes musulmans de la deuxième génération accentue la fracture avec le pays d'accueil.

Ce que les auteurs expriment un peu plus loin...

D&LB: Loin de constituer une ressource positive pour les élèves qui préoccupent le corps enseignant, la manipulation de l'islam a pour conséquence d'entraver leurs rapports avec leurs pairs, les adultes, l'institution et l'apprentissage........ Le religieux est alors mobilisé comme une sorte de livre de "recettes" de "prêt-à-penser", voire de schèma de conduite qui entrave tout questionnement, apprentissage et reflexion.

Commentaires
Les auteurs mettent le doigt sur la grande fracture (à mon avis irréparable) entre l'islam qui impose la soumission, incite les fidèle à fuir les "rationcinateurs". L'enseignement du Coran se transmets que par le parcoeur et non pas par analyses de texte contrairement à la chrétienté qui, dans ses séminaires, professe des cours de théologie.

Liberté de conscience ou pression religieuse.

En cours de rédaction
D&LB: L'apparition des premiers foulards islamiques au sein des écoles publiques avait lancé un vif débat. C'est ainsi que le 12 décembre 1989, Lionel Jospin, alors Premier ministre, s'adresse en ces termes aux directeurs d'écoles et chefs d'établissements soclaires: "La laïcité, principe constitutionnel de la République, est un des fondements de l'école. A l'école comme ailleurs, les croyances religieuses de chacun sont affaire de chacun et relèvent donc de la liberté. Mais à l'école, où se retrouvent tous les jeunes sans aycune discriminations, l'exercice de la liberté de conscience, dans le respect du pluralisme et de la neutralité du service public, impose que l'ensemble de la communauté éducative soit vive à l'abri de toute pression idéologique ou religieuse." .....

Commentaires


A l'origine, l'enseignement laïc devait être identique à tous les élèves indépendamment de leur origine sociale comme religieuse. C'est la raison pour laquelle Jules FERRY avait imposé une blouse identique à tous les élèves de l'enseignement primaire. Il était important de gommer les différences sociales.
La première évolution négative de la laïcité est donc intervenue au début des années 70 (bien avant les premières) vagues d'immigration avec la fin de l'obligation de porter la blouse. Il y a certainement derrière cette décision des considérations économiques, mais cela correspondait à la première transgression d'un principe fondamental.
De nos jours, si l'État franaçis disposait des moyens suffisants, pour règler les tensions entre les différentes cultures maintenant apparues par une immigration non contrôlée, il faudrait à nouveau imposer une tenue vestimentaire identique, comme dans en Angleterre, par exemple.

D&LB page 27:Le Conseil d'État avait alors veillé à ne pas enfermer les jeunes filles voilées dans une définition homogène? Le sens du foulardn'était pas défini, puisque, dans cet avis de novembre 1989, il était estimé que "le port d'un signe distinctif d'appartenance religieuse n'est pas incompatible avec la laïcité", tant qu'il ne revêt pas un caractère ostentatoire ou revendicatif.

Commentaire.
le port d'un signe religieux, quel qu'il soit, révêt au contraire un caractère ostentatoire. Tout comme la façon de s'habiller est forcément ostentatoire puisqu'elle transmet la volonté de paraître. Le prot d'un signe religieux, non seulement rèvèle l'identité mais démontre son appartenance à un ensemble différent qu'on peut, à notre gré qualifier de religion ou de communauté, donc sa différence.
Dans le cas du voile islamique, le message n'est pas seulement religieux. Il véhicule également l'idée que la femme n'est pas l'égale de l'homme; ce qui est absolument contraire à la constitution de la République Française.
En outre, le caractère ostentatoire dépend en grande partie des appréciations personnelles des individus en fonction de leurs convictions. Le port du voile islamique peut paraître pour certain une provocation, et cela n'aide pas à la paix scolaire entre les élèves.
Pour termeiner, il est important de signaler qu'il n'est pas bon d'opposer sa différence face à une institution dont la mission est de déliver un enseignement laïc, donc universel car objectif et scientifique. Manifester son appartenance religieuse équivaut donc à envoyer ce message aux enseignants: "Cause toujours, tout ce que je demande, c'est que cela ne contredise pas ma croyance".
Il faut le clamer avec force. L'enseignement doit rester laïc au sein des institutions républicaines. Les contestations religieuses doivent rester du domaine privé.

 

à suivre