Chacun chez soi et les vaches seront bien gardées.
Nb connecté(s) 2

Mise à jour
18 janvier 2018

SURPOPULATION

 

Le Soleil
se lève
à l'Est

Mariage pour tous:
Le point de vue
des Français

CRISE FINANCIÈRE

Après l'Irlande,
le FESF et le FMI s'intéressent
à la FRANCE.


Pourquoi la France serait-elle épargnée par les agences de notation financière?
Sa dette réelle s'élève à 1700 milliards? Tous les comptes sont trafiqués, comme le reste?

lire ici

Christine Lagarde
sur France Inter
"La France est un pays à risque..."
lire ici

Notation financière

LES RAS-LE-BOL

MOYEN ORIENT

texte ici

 

DISCRIMINATION
ANTI FRANÇAISE

 

POLÉMIQUES

DÉFENSE NATIONALE

ENSEIGNEMENT

SANTÉ PUBLIQUE

POLITIQUE ÉTRANGÈRE

LETTRES OUVERTES
AU PRÉSIDENT
DE LA RÉPUBLIQUE

LES CURIOSITÉS
DE LA
PENSÉE UNIQUE

CONSTATS

LA NATION
SOUVERAINE

les 5 piliers
de la
DÉMOCRATIE
VÉRITABLE

CARICATURES

CONQUÊTE

ÉCONOMIE
MONDIALE


Les Agences de Notation Financière sont les instruments de pouvoir de l'Élite Financière Internationale Cosmopolite pour détruire les états et mettre en place le

Nouvel Ordre Mondial



Un fonds pour les pays sans fonds ?
Mais d'où vient l'argent?
Lire ici

 

RÉVOLUTION

180 propositions pour la FRANCE


RÉVOLUTION 2012

JUSTICE

NE NOUS
LAISSONS
PAS FAIRE


lire ici

DOSSIER 9/11

Visionner le diaporama
et lire le dossier
ici

 

IDENTITÉ NATIONALE

Et si nous faisions comme la SUISSE ?



SUJETS SENSIBLES

Le cas Thilo SARRAZIN


à propos de son ouvrage:
"L'Allemagne court
à sa perte".

Lire ici


lire la lettre
ici

 

UN SITE PARTICULIER

L'ISLAMISATION DE LA FRANCE


Le droit international reconnait la notion de territoire occupée que d'un point de vue militaire seulement. A partir du moment ou les populations immigrées ont obtenu pacifiquement la légalisation de leurs installations dans un pays ou une nation quelconque, elles ne peuvent donc pas être assimilée à des forces militaires d'occupation.
Suivez la flèche

Islamisation et déclin de la FRANCE
Interview d'un officier de renseignement d'un pays étranger:

lire l'article
lien.jpg



L'Europe a atteint un sommet unique de paix et de prospérité et, simultanément, un degré inégalé d'incapacité à subsister. Un démographe, Wolfgang Lutz, relève qu'«il ne s'est jamais produit d'inertie démographique négative à grande échelle dans l'histoire de l'humanité jusqu'à présent». Est-il inévitable que la société la plus brillante soit également la première à risquer de s'effondrer par manque d'aplomb culturel et de progéniture? Ironiquement, le fait de créer un endroit extrêmement agréable à vivre semble constituer aussi une recette de suicide. La Comédie humaine se poursuit.
Visiter son site

OUVRAGES IMPORTANTS


Plus de détails

 

 

 

26 août 2014

SIMPLET DANS LA TOURMENTE : EST-CE LA FIN DE LA DÉMOCRATIE?

Le président François Hollande a été assassiné politiquement ce matin par Aurélie FILIPETTI, l'ex-ministre de la culture  qui a déclaré sur BFMTV dans l'émission de Jean-Jacques BOURDIN: "Je n'ai pas voulu rester dans le gouvernement  car  le poste de ministre n'est pas permanent et je désire rester proche de mes électeurs qui ne comprennent pas la politique suivie par François HOLLANDE". Parfois les phrases sont assassines. Quand je déclarais ailleurs dans un forum (dont je me suis victime de censure) que lorsque les officiers critiquent le capitaine et préfèrent quitter le navire que de rester à la passerelle, c'est que le naufrage est selon eux inévitable. Malgré la répugnance des humains pour les rats, ces animaux sont connus pour leur intelligence et leur capacité de discernement face au danger inéluctable de la banqueroute de l'État pour défaut de paiement.

Cela fait des années que les propagandes des meédia tente régulièrement de persuader l'opinion publique qu'il se produira une rentrée explosive....qui n'arrive jamais, malgré le mécontentement contre les gouvernements qui se succèdent lors des élections locale.


Le Président FRANÇOIS HOLLANDE
ce n'est pas à cause de son image peu reluisante que ce président sera considéré dans l'Histoire comme un SIMPLET, mais bien à cause de son exercice de la politique durant son mandat.

En cette rentrée 2014, il ne se produira rien contrairement à toutes les attentes. Et ceci malgré les graves échecs successifs de François HOLLANDE dans ses engagements sur la relance de la croissance, le recul du chômage et par dessus tout en dépit des réformes phares de sa politiques engagées par celui-ci que sont les pactes de COMPÉTITIVITÉ et de RESPONSABILITÉ qui n'ont d'autres résultat que de laminer les conditions des salariés français et paupériser la classe moyenne, rouage éssentiel de toute société en bonne santé. Il ne se produira pas de manifestation de colère du peuple malgré l'explosion du chômage, malgré l'énorme et insupportable pression fiscale exercée sur tous les contribuables qui ne peuvent pas tricher avec pour résulta une grande perte de pouvoir d'achat et enfin, pour terminer, malgré le soutien icompréhensible du gouvernement socialiste envers les communautés issues de l'immigration africaine( musulmane et noire) qui finissent par imposer leurs traditions au grand détriment de celles du peuple de souche hôte. C'est parce que l'espérance à quitté pour longtemps l'esprit du peutpele français que tout observateur lucide ne peut s'attendre à une explosion populaire en france à la rentrée. Les conditions ne sont PAS ENCORE suffisantes pour que se produise une révolte populaire de grande ampleur.
Or s'il existe bien une politique de rechange, celle définie par Marine LE PEN, l'opinion publique, manipulée habilement par la propagande libérale, n'en veut pas encore convaincue et même en apeur tant cette solution à la crise le rempli d'angoisse: sortir de la zone euro? abrogation de l'ordonnance du 4 janvier 1973? fermeture des frontières?

Le peuple français de souche courbe le dos comme le font les peuples vaincus en espérant des jours meilleurs. Chaque citoyen français en ce moment se focalise sur les impératifs quotidiens comme la rentrée des classes, les préparatifs pour l'automne et l'hiver. N'ayant plus de pouvoir d'achat suffisant, les foyers français se recroquevillent, suppriment les dépenses inutiles, serrent les buggets. Il ya aura donc un fort ralentissement de la consommation. L'économie française est entrée dans la spirale infernale de la récession dont elle ne pourra se soustraire. En fait c'est la fin du mondialisme libéral, mais personne ne veut s'en rendre compte.

Cependant, tout monde pouvait reconnaître que la rentrée serait difficile matériellement pour les citoyens. Explosion du chômage, impôts supplémentaires, augmentation des prix de l'énergie, de l'électricité.
RIEN ne laissait prévoir ce qu'il vient de se passer. Même si cela fait deux ans qu'Arnaud MONTEBOURG condamne la politique économique de son « patron », trop proche des exigences de l'économie libérale, rien ne laissait supposer que le ministre de l'économie tiendrait des propos aussi critique envers HOLLANDE, provoquant ainsi un remaniement ministériel entraînant la limogeage de Benoît HAMON, ministre de l'éducation et le départ d'Aurélie FILIPPETI. Le Président SIMPLET vit donc une rentrée politique tourmentée qui pourrait bien se conclure par la chute définitive de son gouvernement. Si des membres les plus influents de son gouvernement préfèrent quitter la passerelle du navire, cela veut dire qu'il n'est pas certain que les candidats se bousculent pour les remplacer. Car quand la confiance envers le capitaine a totalement disparu, la mutinerie n'est plus très loin. Et il se trouve également que la confiance envers le second capitaine soit gravement écornée, déjà que ce dernier plonge dans les sondages. Aucun gouvernement devenu aussi impopulaire ne peut se maintenir en place durablement. De ce fait il devient maintenant quasiment certain que François HOLLANDE ne tiendra pas jusqu'en 2017.

L'option choisie par le gouvernement socialiste de la rigueur ne peut pas réussir. Dans la mesure où tout développement économique par la dépense publique est proscrite pour les raisons suivantes : Si la relance de l'économie par la dépense publique en planifiant de grands travaux] selon la pensée du célèbre économiste américain « Citizen » KEYNES est une solution astucieuse (C'est sur ce principe de la dépense de l'État pour les grands travaux qu'a fonctionné pendant 3000 ans la civilisation égyptienne des pharaons) car un État qui se lance dans des grands travaux ne s'endette pas. Il INVESTIT puisque normalement ces grand travaux ont pour objectif de participer au développement économique du pays. Normalement !
Encore faudrait-il que la gestion de ces grands travaux profite directement au peuple national. Or ce n'est pas souvent le cas en France. Voir encadré.


Voici un exemple de grands travaux récemment réalisé par le gouvernement Sarkozy et qui n'a pas servi à une embellie de l'embauche nationale pour les raisons que je vais détailler ci-dessous.
Le développement du Grand Port Autonome du Havre. Premièrement pour agrandir le port il a fallu draguer et creuser le nouveau site. Puis construire de nouvelles digues. Qui a profité de ces travaux? Les compagnies de dragage industriel hollandaises. Si si , c'est pas des blagues. Il parait qu' en France on disposait pas l'outillage nécessaire. C'était pourtant l'occasion de faire tourner les chantiers navals, en grande difficulté. De moderniser la flotte de dragage. Mais non. De plus personne n'avouera que par la signature du traité de Lisbonne, La France est contrainte de déposer un appel d'offre afin de respecter la concurrence non faussée. Résultat: les dragues françaises ont vieilli à quai. Pas d'embauches supplémentaires chez les marins français que les pouvoirs publics se sont empressés de mettre en pré-retraite quand ils le pouvaient. Facteur aggravant, l'emploi de travailleurs en déplacement qui viennent très profitablement pour les entreprises remplacer les travailleurs locaux dont les charges salariales française sont beaucoup trop lourdes. Résultats comme à Dunkerque en ce moment, pas d'embellie pour l'embauche française, par de relance de la consommation locale, les travailleurs en déplacement préférant consommer dans leurs pays d'origine ou le coût de la vie est inférieur. De plus, comme l'État est endetté lourdement comme nous le savons tous et qu'il n'a pas la possibilité d'emprunter à taux 0 à la BNF du fait de l'article 123 du traité de Lisbonne, les autorités administratives ont procédé à un montage très spécial qui coûte si cher aux contribuables appelé PPP pour Partenariat Public Privé. Par ce montage, remis en cause par de nombreux politiques lucides, l'exploitation des quais et du matériel de transbordement (grues et portiques) a été concédée à des grandes compagnies maritimes étrangères (Maerks, CMA-CGM , MSC ) qui s'en mettent plein les poches et amortissent leurs investissements. L'État français a emprunté l'argent à des banques privées le financement nécessaire à sa participation, paye des intérêts, ne récolte aucun loyer de l'exploitation du nouveau port. Mieux l'État a cédé une partie de la souveraineté territoriale à des capitaux privés.
En résumé, on a assister sous le gouvernement SARKOZY à une gestion exemplaire de ce qu'on appelle la privatisation des bénéfices et la nationalisation des charges ?
Bref, elle est pas belle la France ?
Comme dirait Coluche, « c'est nous qui paye! »
On pourrait citer d'autres scandales de ce type. Le sixième pont de ROUEN, le viaduc de MILLAU (vous me corrigerez si je me trompe), l'extension du port de Dunkerque.

L'autre option de la relance économique par la dépense publique est aussi mortelle, c'est une ABSURDITÉ que de dépenser l'argent public pour la relance de la croissance par la consommation des ménages. C'est un principe d'autant plus absurde que tous les sites de production industrielle ont été délocalisés et que les produits consommés , importés, augmenteront le déficit de la balance commerciale.
De plus, pour relancer la consommation des produits, il faut susciter des demandes actuellement en berne par manque de confiance. Pour ce faire il faudrait donc diminuer les charges des entreprises pour rendre les prix attractifs et les charges des salariés (impôts) pour augmenter le pouvoir d'achat.
Tout le contraire d'une bonne gestion d'un pays dont la balance commerciale bat tous les records de déficit.

La politique de l'austérité va précipiter l'agonie de l'économie française. La dette publique de la France a dépassé un point critique, dit de basculement.

01/09/2014

Sur le site Boulevard VOLTAIRE on lire le texte suivant signé par Philippe BILGER

"Même si je peux comprendre cette aspiration à brûler les étapes… pour vite saisir le peuple et le laisser trancher, je ne vois pas au nom de quoi, si un jour le président estimait cette démarche nécessaire, on refuserait la cohabitation si la droite l’emportait. Je considère, sur ce plan, comme malsaine cette quasi unanimité sur l’épreuve de force à imposer à François Hollande auquel on imposerait de délaisser sa charge pour laquelle, élu en 2012, il aurait toute légitimité, même désavoué par des élections législatives, pour durer jusqu’en 2017…

Outre la violation de règles constitutionnelles et l’oubli de pratiques antérieures, cette volonté totalitaire de forcer François Hollande à l’abandon entraînerait notre pays dans une crise dont il devrait se passer et donnerait de la droite victorieuse une image peu républicaine"
(Philippe Bilger).

Il se peut que BILGER ait raison. Et il serait peut être judicieux que les résistants suivent son conseil.

L'éclatement du PS est prévisible, car une bonne partie des députés socialistes receuillent la colère populaire et érpouvent des caraintes pour leurs carrières politiques. De façon identique l'éclatement de l'UMP procède de la même logique: Rejet populaire de l'ancien président Sarkozy et absence de projet de société crédible.

Voilà pourquoi les députés PS ne suivront plus aveuglément le capitaine de pédalo qui nous sert de président, lequel persiste dans son incompétence gérer la France. Montebourg, Hamon et Filippetti en ont annoncé les prémices et n'ont pas hésité à remettre leurs portefeuilles ministériels dans la balance et formuler des critiques.

En tenant compte du cliamt politique ambiant, il n'est pas certain que le gouvernement VALLS II obtienne la confiance de l'Assemblée Nationale. De ce fait , Hollande sera peut-être contraint de dissoudre l'assemblée et et la France risquerait alors de connaîre une première dans la cohabitation prévue par la constitution: Celle du président SIMPLET Hollande - de la première ministre populiste Marine LE PEN.

Une chance pour Marine. Une chance pour les Français de souche. Car la cohabitation est la seule seule chance pour le pays pour éviter la guerre civile brutale et sanglante qui ne pourrait que survenir entre le premier et le deuxième tour des présidentielles de 2017 dans le cas où SIMPLET terminerait son mandat. Car il est évident que dès que Marine sera aux commandes du gouvernement, celle-ci aura à faire à un double front. D'un coté les clans des internationalistes qui n'en ont rien à foutre de la patrie, du sentiment identitaire d'une part et de l'autre le front des communautés islamique et noir qui ambitionnent en secret de s'accaparer des territoires autonomes dans notre beau pays. Le phénomène est d'ores et déjà observable dans certaines banlieues où la sharia remplace les lois républicaines. Dans le principe de la cohabitation, en cas de déclenchements de grandes manifestations protestataires des partis politiques et des syndicats internationalistes et/ou d'émeutes sanglantes des banlieues fomentées par les communautés issues de l'immigration africaine, , c'est HOLLANDE en tant que président qui en portera le chapeau comme le prévoit la constitution et non Marine, première ministre.

Imaginer un François Hollande, désavoué par les électeurs, qui s'accrochera à son mandat de président comme un polype à sa proie alors que le chaos s'établit en France, , c'est en soi hilarant comme tout.

Car si le président SIMPLET ne l'était justement pas, il démissionnerait sur le champ avant d'être déclaré par l'Histoire responsable de la mort de la France.