Les civilisations s'enrichissent par les échanges non pas par les mélanges.
Nb connecté(s) 2

Mise à jour
18 janvier 2018

SURPOPULATION

 

Le Soleil
se lève
à l'Est

Mariage pour tous:
Le point de vue
des Français

CRISE FINANCIÈRE

Après l'Irlande,
le FESF et le FMI s'intéressent
à la FRANCE.


Pourquoi la France serait-elle épargnée par les agences de notation financière?
Sa dette réelle s'élève à 1700 milliards? Tous les comptes sont trafiqués, comme le reste?

lire ici

Christine Lagarde
sur France Inter
"La France est un pays à risque..."
lire ici

Notation financière

LES RAS-LE-BOL

MOYEN ORIENT

texte ici

 

DISCRIMINATION
ANTI FRANÇAISE

 

POLÉMIQUES

DÉFENSE NATIONALE

ENSEIGNEMENT

SANTÉ PUBLIQUE

POLITIQUE ÉTRANGÈRE

LETTRES OUVERTES
AU PRÉSIDENT
DE LA RÉPUBLIQUE

LES CURIOSITÉS
DE LA
PENSÉE UNIQUE

CONSTATS

LA NATION
SOUVERAINE

les 5 piliers
de la
DÉMOCRATIE
VÉRITABLE

CARICATURES

CONQUÊTE

ÉCONOMIE
MONDIALE


Les Agences de Notation Financière sont les instruments de pouvoir de l'Élite Financière Internationale Cosmopolite pour détruire les états et mettre en place le

Nouvel Ordre Mondial



Un fonds pour les pays sans fonds ?
Mais d'où vient l'argent?
Lire ici

 

RÉVOLUTION

180 propositions pour la FRANCE


RÉVOLUTION 2012

JUSTICE

NE NOUS
LAISSONS
PAS FAIRE


lire ici

DOSSIER 9/11

Visionner le diaporama
et lire le dossier
ici

 

IDENTITÉ NATIONALE

Et si nous faisions comme la SUISSE ?



SUJETS SENSIBLES

Le cas Thilo SARRAZIN


à propos de son ouvrage:
"L'Allemagne court
à sa perte".

Lire ici


lire la lettre
ici

 

UN SITE PARTICULIER

L'ISLAMISATION DE LA FRANCE


Le droit international reconnait la notion de territoire occupée que d'un point de vue militaire seulement. A partir du moment ou les populations immigrées ont obtenu pacifiquement la légalisation de leurs installations dans un pays ou une nation quelconque, elles ne peuvent donc pas être assimilée à des forces militaires d'occupation.
Suivez la flèche

Islamisation et déclin de la FRANCE
Interview d'un officier de renseignement d'un pays étranger:

lire l'article
lien.jpg



L'Europe a atteint un sommet unique de paix et de prospérité et, simultanément, un degré inégalé d'incapacité à subsister. Un démographe, Wolfgang Lutz, relève qu'«il ne s'est jamais produit d'inertie démographique négative à grande échelle dans l'histoire de l'humanité jusqu'à présent». Est-il inévitable que la société la plus brillante soit également la première à risquer de s'effondrer par manque d'aplomb culturel et de progéniture? Ironiquement, le fait de créer un endroit extrêmement agréable à vivre semble constituer aussi une recette de suicide. La Comédie humaine se poursuit.
Visiter son site

OUVRAGES IMPORTANTS


Plus de détails

 

div>La surpopulation de notre planète est une menace sérieuse qui a déjà été évoquée dans les années 70 dans le film de Richard FLEISHER titré en français " Le Soleil vert"
Il ne faut pas culpabiliser l'occident, parce que cette civilisation a bénéficié d’un climat particulier qui a favorisé sa gestion du temps. Le développement technologique de l’occident lui permet de recycler beaucoup plus de déchets que ne peut le faire les pays en voie de développement. De plus, la super natalité des pays en voie de développement n’est pas uniquement liée à leur pauvreté matérielle intrinsèque. Elle le doit aussi à leurs cultures pour lesquelles les femmes ne disposent pas de leurs corps comme elles l’entendent. De plus leurs climats chauds et humides inclinent à la sensualité débridée.
Il faut ensuite bien comprendre que la super natalité des pays pauvres compensait une mortalité infantile démente et ce qui maintenait ces populations en équilibre démographique.
 
D’un point de vue purement écologique, les pays occidentaux disposent naturellement d’une hydrologie abondante alors que dans d’autres parties du globe terrestre, il faut lutter en permanence contre la sécheresse.
 
Ce qu’il faut déplorer, c’est que les moyens de communications audiovisuels exportent comme une publicité gigantesque un niveau de vie technologique que toutes les populations envient alors que leurs cultures indigènes ne sont pas aptes à gérer le mode de vie occidentale sur le plan justement démographique.
 
La cause réelle de la surpopulation tient dans le principe vital de notre monde qui veut que tout ce qui est vivant croît sans cesse. Normalement les équilibres naturels des populations des espèces vivantes sont assurés par les maladies, les prédations, par les mortalités périodiques apportées par les famines après disparition des ressources alimentaires ou des sécheresses des cycles climatiques.
 
Autrefois, la régulation démographique des humains était assurée par les guerres, les famines, les maladies du fait des faibles connaissances en médecine et en hygiène.
 
Aujourd’hui, les sociétés occidentales se sont affranchies de ces fléaux mais ont adapté leurs modes de vie et leurs conceptions de la procréation. A une mortalité plus faible, correspond une natalité plus faible. Heureusement.
 
Le problème majeur, c’est que les occidentaux ont exporté leurs connaissances médicales dans les pays pauvres par le biais d’organisation humanitaires ce qui a eu pour conséquences de diminuer considérablement la mortalité infantile et d’augmenter la longévité de l’existence. Mais en même temps ces mêmes organisations humanitaires n’ont pas incité ces populations à modifier leurs comportements culturels en ce qui concerne la natalité, la place de la femme dans la société, et ces populations éprouvent beaucoup de mal à s’adapter aux méthodes de contraception, ce qui rend la croissance démographique dans ces pays délirante.
Le différentiel entre la croissance démographique et la croissance économique dans ces mêmes pays engendre de la misère qui génère à son tour une forte immigration qui exporte dans les pays riches les problèmes de surpopulation.
 
Les fautes sont donc partagées entre les pays riches , les organisations humanitaires et les pays pauvres qui recherchent la consommation des biens matériels. Il faut déplorer en ce moment un défaut de développement culturel et un humanisme mal compris.
 
En France, par exemple, on constate un différentiel de natalité de 1 à 5 entre les françaises d’origine et celles issues de l’immigration de fait de l’importation massive de cultures et de religions qui ne sont pas adaptées au pays d’accueil.
 
Il est clair que traiter du problème de la surpopulation risque de provoquer une déflagration dévastatrice, sorte de régulation par guerres civiles interposées.
Pour résumer la surpopulation engendrera de la famine dans certains pays, des guerres civiles et ethniques dans d’autres et il est bien trop tard pour tenter quoique ce soit pour y remédier.
 
Il y a une dualité chez l'être humain qui l'interdisait d'être adulte : c'est l'égoïsme profond.
 
L'humain  regarde les photos familiales en pose autour des arrières grands parents qui sont très fiers d'annoncer qu'ils ont une quarantaine d'arrière-petits enfants et se dit :"Quelle belle famille !"
 
Parce que c'est la sienne !!!
 
Par contre le même décompte envers une famille mal aimée ou étrangère donnera invariablement le commentaire suivant ; "Pffff ! Ca se reproduit comme des lapins chez eux !"
 
Tout cela est très bien décortiqué dans Le principe de Lucifer de Howard Bloom. Il explique que de tous temps et de toutes espèces la prééminence des gènes est la lutte sans merci que se livrent les espèces pour régner. C'est de la biologie basique animale. Il faut promouvoir notre gène, un point c'est tout.
Encore le cerveau reptilien de l’homme! L'eugénisme existe chez les animaux. On n'a rien inventé. On a juste oublié qu'on était des humains et qu'en tant que tel, il était de notre devoir de nous réguler.
Nous ne l'avons pas fait parce que nous ne sommes pas adultes, c'est tout.
Nous sommes des irresponsables !!!
 
L'humain est tellement proche de l'animal et il s'en défend si fort !!!
 
Alors la régulation se fera autrement, et l’humain aura encore gâché une chance de comprendre qu'il faut savoir s'arrêter à temps. L’humain aura gâché une chance de devenir adulte.
 
L’humanité doit s’attendre à vivre une sorte d’apocalypse démographique.
Il faut d’ores et déjà s’attendre au pire.
 


PLM