BALZAC: Derrière chaque grosse fortune se cache un crime.
Nb connecté(s) 5

Mise à jour
01 février 2018

SURPOPULATION

 

Le Soleil
se lève
à l'Est

Mariage pour tous:
Le point de vue
des Français

CRISE FINANCIÈRE

Après l'Irlande,
le FESF et le FMI s'intéressent
à la FRANCE.


Pourquoi la France serait-elle épargnée par les agences de notation financière?
Sa dette réelle s'élève à 1700 milliards? Tous les comptes sont trafiqués, comme le reste?

lire ici

Christine Lagarde
sur France Inter
"La France est un pays à risque..."
lire ici

Notation financière

LES RAS-LE-BOL

MOYEN ORIENT

texte ici

 

DISCRIMINATION
ANTI FRANÇAISE

 

POLÉMIQUES

DÉFENSE NATIONALE

ENSEIGNEMENT

SANTÉ PUBLIQUE

POLITIQUE ÉTRANGÈRE

LETTRES OUVERTES
AU PRÉSIDENT
DE LA RÉPUBLIQUE

LES CURIOSITÉS
DE LA
PENSÉE UNIQUE

CONSTATS

LA NATION
SOUVERAINE

les 5 piliers
de la
DÉMOCRATIE
VÉRITABLE

CARICATURES

CONQUÊTE

ÉCONOMIE
MONDIALE


Les Agences de Notation Financière sont les instruments de pouvoir de l'Élite Financière Internationale Cosmopolite pour détruire les états et mettre en place le

Nouvel Ordre Mondial



Un fonds pour les pays sans fonds ?
Mais d'où vient l'argent?
Lire ici

 

RÉVOLUTION

180 propositions pour la FRANCE


RÉVOLUTION 2012

JUSTICE

NE NOUS
LAISSONS
PAS FAIRE


lire ici

DOSSIER 9/11

Visionner le diaporama
et lire le dossier
ici

 

IDENTITÉ NATIONALE

Et si nous faisions comme la SUISSE ?



SUJETS SENSIBLES

Le cas Thilo SARRAZIN


à propos de son ouvrage:
"L'Allemagne court
à sa perte".

Lire ici


lire la lettre
ici

 

UN SITE PARTICULIER

L'ISLAMISATION DE LA FRANCE


Le droit international reconnait la notion de territoire occupée que d'un point de vue militaire seulement. A partir du moment ou les populations immigrées ont obtenu pacifiquement la légalisation de leurs installations dans un pays ou une nation quelconque, elles ne peuvent donc pas être assimilée à des forces militaires d'occupation.
Suivez la flèche

Islamisation et déclin de la FRANCE
Interview d'un officier de renseignement d'un pays étranger:

lire l'article
lien.jpg



L'Europe a atteint un sommet unique de paix et de prospérité et, simultanément, un degré inégalé d'incapacité à subsister. Un démographe, Wolfgang Lutz, relève qu'«il ne s'est jamais produit d'inertie démographique négative à grande échelle dans l'histoire de l'humanité jusqu'à présent». Est-il inévitable que la société la plus brillante soit également la première à risquer de s'effondrer par manque d'aplomb culturel et de progéniture? Ironiquement, le fait de créer un endroit extrêmement agréable à vivre semble constituer aussi une recette de suicide. La Comédie humaine se poursuit.
Visiter son site

OUVRAGES IMPORTANTS


Plus de détails

 

 

Cela circule de mail en mail.

Nous nous permettons de diffuser sur ce site,(sans autorisation de l'auteur, mais elle nous le pardonnera, car c'est pour la bonne cause) ce témoignage édifiant qu'une nouvelle adhérente au FN a publié dans le forum de "partisans.marine.com". Cette femme décrit de façon claire son parcours politique et fournit surtout des informations soigneusement cachées par les média officiels.

Comme vous le savez, la liberté de conscience est la pierre angulaire de toute démocratie véritable et c'est par respect de cette règle que nous nous permettonss que très rarement de donner nos opinions personnelles, préférant à tout instant partager avec vous tous un raisonnement sur le fond que de tenter de vous convaincre par des actes de militantisme en politique ou de prosélytisme religion.

Mais, dans le contexte politique actuel, sous la gouvernance d'un président insignifiant qui s'est fait élire grâce aux voix des électeurs issus de l'immigration, il me parait de la plus haute importance de partager avec vous ce témoignage.

Le texte est long, devient parfois insoutenable tant l'indignation étreint les esprits à la découverte de certains faits, mais la sincérité de l'auteur transparaît à chaque ligne, dans le style même de son message. C'est pour toutes ces raisons que la lecture de ce témoignage exigera de vous un certain effort.

Ce n'est pas dans les journaux que vous lirez ce genre de témoignage, que ces derniers soient en papier ou numérique sur internet.
C'est pour contourner la conspiration journalistique contre les idées nationalistes et patriotiques, contre notre identité française que nous mettons en ligne ce témoignage afin que vous puissiez également en faire bénéficier vos entourages, vos amis, vos familles.
Le texte initial a été écrit en aout 2012. Nous n'en avons pris connaissance qu'aujourd'hui, 2 novembre 2012 en ne modifiant que la mise en page pour plus de clarté..

Bonne lecture.

Le webmaster

 

Pourquoi j'ai quitté la Gauche pour le FN

En moins d'un an, je suis passée de la gauche, assez radicale, et j'étais convaincue, vers le Front National, pour soutenir Marine, avec beaucoup de conviction, d'enthousiasme, et la certitude d'avoir ENFIN fait le bon choix.

Je remonte dans le temps...

J'ai passé il y a quelques années un concours de la fonction publique parisienne, eh oui, cette mairie de Paris aux mains d'une très large majorité socialiste... Je m'attendais donc à ce que ces fonctionnaires soient très bien traités par leur Maire de gauche, et qu'il fasse en sorte que les usagers se sentent obligés de respecter ces fonctionnaires...
J'ai donc été fonctionnaire là, à des postes différents.

A mon arrivée dans cette administration, j'étais "à gauche toute ! ", depuis plusieurs années, militante sincère et convaincue...

J'avais quitté le PS pour le Parti de Gauche, très enthousiaste à propos de Mélenchon, symbole pour moi à l'époque de "la vraie gauche", "pour le vrai peuple" (la majorité du peuple, qui s'appauvrit ! ) , et je lui faisais confiance notamment pour sa défense de la laïcité
(j'ai déchanté après ! ) .

J'ai donc occupé des postes de fonctionnaire dans différents endroits, et j'ai fini par quitter volontairement cette administration.
Et maintenant, je suis libre de parler !

De nombreux fonctionnaires voient des choses scandaleuses, qui amèneraient beaucoup de gens à voter FN s'ils savaient tout cela, mais malheureusement les fonctionnaires sont soumis au devoir de réserve, que j'appelle le devoir de "ferme ta gueule même quand tu vois que la République est en danger".

Ils risquent gros s'ils ne le respectent pas, voilà pourquoi les témoignages de fonctionnaires, parfois si précieux, sont si rares (mais grâce à l'anonymat sur internet, on en trouve, en particulier sur ce forum) .

J'ai travaillé entre autres dans des centres médicaux et des services sociaux.

Dans ces services publics,il y avait une majorité d'immigrés africains, de culture musulmane.

Dans un des lieux où j'ai travaillé, un service social, on ne voyait quasiment jamais de "Français de souche".

La majorité de ces usagers immigrés avaient des difficultés à parler français, parfois ils ne le parlaient pas du tout.

Ils étaient souvent malpolis (avec les critères habituels de politesse, quand vous faites vos courses par exemple), voire agressifs, et à l'occasion, ils nous insultaient, nous menaçaient de mort, etc. J'ai même eu une collègue agressée physiquement.

Nous, fonctionnaires, n'avions évidemment pas le droit au moindre insigne politique ou religieux, et étions tenus (de manière tacite) de nous habiller "normalement".

Beaucoup d'usagers, eux, portaient : voile musulman, barbe et "tunique" de musulman,boubous, etc.
Ce dont ils ont parfaitement le droit.

Mais pour moi, comme pour certains collègues, c'était comme s'ils portaient des pancartes : "Fier(e) d'être (Nord) Africain(e), fier(e) d'être musulman(e)", alors que mes collègues et moi, nous n'aurions même pas eu le droit de porter un petit insigne tricolore, ou un petit badge "Vive la laïcité".

Nous, nous devions être totalement neutres, face à des gens revendiquant fièrement leur appartenance à une "communauté", non pas notre communauté nationale à tous, mais une communauté de telle religion et de telle origine étrangère.

J'ai vu un jour, dans un lieu médical, une jeune femme voilée, née en France, française, parlant correctement notre langue, refuser de montrer le haut de son bras "devant un homme".

Elle avait demandé directement si le médecin était un homme...

Auparavant, dans un autre centre médical, elle avait demandé à un collègue masculin de quitter la pièce où un médecin femme l'examinait...
Le collègue avait bien sûr refusé, car il ne faisait que son métier d'assistant médical !
En plus, il s'agissait toujours de montrer juste le haut du bras...

Au téléphone, on me demandait parfois les dates du ramadan...

Dans un lieu social, mes collègues assistantes sociales prenaient en compte de diverses manières la période du ramadan, dans le suivi social des usagers.

J'ai vu aussi que les nombreuses associations donnant de la nourriture gratis (vers lesquelles des usagers étaient dirigés) avaient supprimé le porc de leurs menus, dont les Restos du Coeur (qu'en aurait dit Coluche, de ça?) .

Mes collègues et moi, nous fermions notre gueule devant toutes ces choses qui nous choquaient pour une partie d'entre nous, même quand nous parlions en privé entre nous, tant nous avions la terreur d'êtres vues comme "racistes", etc., dans cette administration ultra-socialiste.

Une seule fois, une collègue proche de la retraite et n'ayant plus peur de rien, m'avait dit, alors que pour une fois nous étions seules :

"Mais c'est à eux de s'adapter à nous, et pas le contraire ! ", je l'avais approuvée largement, en ayant l'impression d'avoir une conversation interdite...

J'ai vu une autre collègue (Française de souche) avoir une toute autre attitude...

Pendant le ramadan, et en pleine canicule, pour ne pas choquer les usagers musulmans (m'avait-elle expliqué après, sans honte) elle s'était cachée d'eux pour boire de l'eau de sa petite bouteille...

Une autre collègue, aussi Française de souche, s'était convertie à l'Islam pour ne pas avoir trop de problèmes avec la famille de son mari musulman...

Il était impossible, en étant fonctionnaire dans ces services publics, de ne pas savoir plein de choses à propos du ramadan et du mode de vie musulman en général...

C'est ainsi que j'ai compris à quel point l'Islam était incompatible avec notre culture française actuelle. (je ne peux pas détailler ici tout ce que j'ai constaté à ce sujet,dans mes boulots et ailleurs, ce serait trop long...

allez sur le site de Riposte Laïque par exemple, si ce sujet vous intéresse)

A force de voir des dossiers d'usagers (notamment des dossiers sociaux, très complets), j'ai compris le parcours habituel des immigrés arrivant en France.

  • Premier cas de figure : le regroupement familial. J'ai découvert avec étonnement que ça existait encore.

    La personne déjà présente en France de manière légale, peut faire venir son conjoint ou sa conjointe et leurs enfants, qui sont rarement seulement au nombre d'un ou deux enfants, concernant les immigrés d'Afrique.

    Ces nouveaux immigrés adultes (les conjoints) bénéficient alors de toutes sortes de prestations médicales, sociales, etc., alors même qu'ils n'ont jamais travaillé et cotisé en France.
    Leurs enfants en bénéficient aussi.

    Un exemple édifiant (que j'ai vu), mais pas si rare, hélas : un homme avait immigré dans les années 80. Il était ouvrier et vivait dans un foyer de travailleurs immigrés, dans une chambre. Chaque été, il retournait dans son pays d'origine en Afrique, et il "faisait" à cette occasion un enfant (un en moyenne chaque année) à sa femme vivant là.
    En 2010 et quelques, il a décidé de faire venir sa femme et ses nombreux enfants (au moins 8 enfants, dans mon souvenir) en France.

    Ce que la Mairie de Paris et l'Etat leur ont obtenu très rapidement : un hébergement en hôtel pendant plusieurs mois, pour quelques milliers d'euros par mois, payés par la mairie, donc aux frais des contribuables parisiens...

    En attendant d'obtenir leur logement social, dans Paris intra muros, dans un délai moyen d'un an, 2 ans maximum... (c'est toujours comme ça, pour ce genre de situations : familles très nombreuses vivant sur un seul salaire assez faible, voire avec seulement des allocations diverses)

    Le Français "moyen", lui, n'a pas droit, la plupart du temps, à un logement social, et si jamais il y a droit, c'est souvent au bout de 15 à 20 ans, et pas en centre-ville !!!!

    Car le Français moyen ne vit pas à l'africaine, donc il n'a pas de très nombreux enfants sans se préoccuper de savoir s'il gagne assez pour les nourrir, donc il ne rentre pas dans les critères d'attribution; sans la préférence nationale qui est illégale pour ce genre de cas, de fait, ce sont des immigrés d'Afrique qui obtiennent une grande partie des logements sociaux)

  • 2ème cas de figure : l'immigration (illégale) en France avec un visa de tourisme
    C'est relativement facile et peu risqué (par rapport à l'immigration illégale en Australie, par exemple). C'est ce que j'ai découvert avec ahurissement...

    Avant de travailler dans ces endroits, à propos de l'immigration en France, je me fiais à ce que j'avais vu dans les médias, ou au musée de l'histoire de l'immigration à Paris par exemple, à propos des pauvres Africains qui risquent leur vie pour venir en France et en Europe, sur des bateaux qui peuvent couler, qui fuient la misère, la guerre, la persécution...

    J'étais donc pleine d'empathie et de compréhension pour ces immigrés, avant de découvrir la réalité...

    La réalité : la plupart des immigrés arrivent donc en France ou bien par regroupement familial (légal), ou bien, encore plus facile, avec un visa de tourisme, ils prennent l'avion, c'est tout !
    >Et c'est juste, dans la plupart des cas, "pour vivre mieux" (ce que certains d'entre eux affirmaient sans hésiter, lors d'entretiens avec des assistants sociaux... ) .

    Et je n'ai vu, moi qui ai travaillé dans un des endroits où devaient passer obligatoirement tous les nouveaux arrivés, qu'un seul réfugié politique, un jeune homme venant d'un pays en guerre où il avait été prisonnier politique, ayant subi des maltraitances en prison...

    Bien sûr, j'étais vraiment pleine de pitié pour ce jeune homme.
    Mais TOUS les autres immigrés que j'ai vus, venaient juste "pour vivre mieux", sans fuir des situations atroces.

Traduction :

pour profiter de certaines aides que l'Etat va leur donner ou leur apporter concrètement dès leur arrivée... Dont l'Aide Médicale d'Etat (AME) , qui permet toutes sortes de soins médicaux entièrement gratuits pour ces immigrés clandestins, et pas seulement pour les situations médicales graves ou d'urgence.(la France est donc dans ce domaine la championne DU MONDE de la générosité envers des immigrés CLANDESTINS, cocorico !

Les Français qui n'ont pas assez d'argent pour se soigner, et qui sont choqués par ça, risquent d'être traités de "racistes" et de "xénophobes", alors, acceptez ce fait sans protester - ou bien, pensez-y, pour votre vote)

Et la plupart de ces immigrés clandestins n'ont AUCUN problème pour vivre normalement... Ils ne sont que rarement recherchés par la police, et ce seulement lorsque M. Sarkozy veut faire croire qu'il lutte contre l'immigration clandestine...

J'ai vu, par exemple, une jeune femme affirmer, en souriant, très à l'aise,à l'accueil d'un service social, qu'elle n'avait pas de papiers...
Et nous avions le devoir professionnel de les orienter, ces sans papiers, donc ces immigrés illégaux, vers des associations très nombreuses qui aident ces immigrés dans leur vie quotidienne, et surtout qui leur expliquent comment rester en France... alors qu'ils sont restés illégalement après l'expiration de leur visa !!!) ... Associations recevant d'énormes subventions publiques...
L'argent de VOS IMPOTS...

Donc, certains fonctionnaires sont contraint d'aider des gens à violer la loi !!!!!

L'immigré entré avec un visa de tourisme a ensuite assez facilement une carte de séjour de un an ou 10 ans (les cartes de séjour de 10 ans sont très fréquentes) .

Il lui suffira après, ou bien de renouveler sa carte (assez facile), ou bien d'acquérir la nationalité par mariage.

Avec une personne ayant la nationalité française (qui est souvent, dans les faits, une personne originaire de la même région d'Afrique, et même du même pays, voilà ce que dans les statistiques on appelle des "mariages mixtes", entre étranger et "Français" ! ) .

Et les enfants issus de ces mariages (et plus nombreux en moyenne par couple, par rapport aux Français de souche) ont automatiquement la nationalité française.

Je vous donne maintenant des exemples de ce que la Mairie de Paris (sans doute comme beaucoup d'autres collectivités publiques en France) paie à ces usagers des services sociaux les plus pauvres (quasiment tous immigrés d'Afrique) , avec donc l'argent de NOS IMPÔTS :

  • - remboursement par la mairie d'achat de meubles et biens d'équipements : très souvent, la mairie rembourse quelques centaines d'euros à la famille, parfois plus
  • - aides financières à des titres divers, pour payer une formation de quelques milliers d'euros par exemple, ou alors, pour faire rapatrier le corps d'un enfant décédé en France, vers l'Afrique (frais très importants !!!! )
  • - bons alimentaires, obtenus très facilement et rapidement

Une chose qui m'a aussi beaucoup choquée, c'est l'irresponsabilité de beaucoup de ces usagers, notamment vis-à-vis de leurs enfants souvent nombreux (comme s'ils ne réfléchissaient jamais à leurs finances, avant d'avoir de nombreux enfants, car ils savent que l'Etat français les aidera généreusement), et même souvent leur agressivité, lorsqu'ils n'obtenaient pas tout, ou bien pas tout de suite, ce qu'ils voulaient du service social.

Je vous raconte une scène, qui se répétait, dans un service social où j'ai travaillé...
Tous les quatre matins, une famille africaine nombreuse venait au service social, avec notamment leur plus jeune enfant, bébé, qui braillait parce qu'il avait faim...
Cette famille venait à chaque fois qu'il n'y avait plus de nourriture pour le bébé, souvent depuis la veille (pauvre bébé !!!!!!) .

Le service social leur donnait à chaque fois des bons alimentaires, c'était reparti pour un tour ! (je ne critique bien sûr pas le fait qu'on donne à manger gratuitement à un bébé qui a faim...)
Je vous demande juste si, en étant assez pauvre, vous auriez 4, 5, 6 enfants?
Et si vous les aviez quand même, si vous ne feriez pas tout pour améliorer vos conditions de vie?
Par exemple en retournant dans votre pays d'origine, où la vie est bien moins chère...

Mais voilà,

la culture Africaine et très différente de la nôtre, et dans cette culture, il est normal d'avoir le plus d'enfants possible... ou en tout cas, un nombre d'enfants supérieur à deux, pas comme les Français ou d'autres Occidentaux)

Pour donner quelques exemples de l'agressivité des usagers quasiment tous immigrés, et se comportant avec les gens travaillant dans ces services, comme peu de Français de souche osent se comporter, voilà, dans ce que j'ai vu ou entendu, qui était arrivé à des collègues :

  • - coup de poignard au cou
  • - une collègue suivie et agressée dans la rue
  • - insultes, menaces de mort : assez fréquentes
  • - jets de téléphone, attaques avec tout ce qui traîne : stylo, etc. (on nous disait de ne rien laisser traîner car tout pouvait servir d'arme)
  • - des gens qui refusaient de partir tant qu'ils n'avaient pas ce qu'ils voulaient, un jour une femme qui s'est menottée à du mobilier...

Quand je bossais à l'accueil du service social, j'en avais mal au ventre de trouille de me faire agresser...

Voilà, finalement, après l'agression d'une collègue, étant moi-même de plus en plus stressée et même en train de devenir dépressive (uniquement à cause de ce que je subissais au travail de la part des usagers très agressifs, ayant la trouille de me retrouver à l'hosto ou pire) , j'ai quitté la fonction publique, perdu ce très précieux statut de fonctionnaire, mais je n'ai aucun regret,
je me sens vraiment mieux maintenant, soulagée,

j'ai retrouvé ma joie de vivre, cet horrible cauchemar, c'est du passé !

J'ai trouvé depuis un boulot dans le privé où je gagne à peine de quoi bouffer, mais j'ai sauvé ma santé psychologique et physique, peut-être même ma vie.

Un syndicaliste m'a raconté qu'un agent travaillant dans ce même genre d'endroits, un jour, avait craqué au boulot, il avait préparé le truc : il s'était aspergé d'essence, il allait allumer un briquet, heureusement ses collègues l'ont arrêté à temps...

Ce genre de choses ne se sait absolument pas, c'est la terrible culture du secret, dans l'administration...

Et systématiquement, quand ces agents travaillant dans ces endroits horribles sont dépressifs, on attribue cela à des problèmes personnels...

Un autre truc dingue, que j'ai vu, dans le service social...
La scène : à l'accueil, un cinglé nous terrorisait en hurlant des menaces de mort et des insultes. Il y avait d'autres usagers, des collègues et chefs, dont la chef de service, encadrée par 2 flics appelés bien vite, et à côté, le vigile.
Le taré (pardon, "l'usager difficile", comme on dit dans l'administration ! ) a entre autres gueulé à cette chef qu'elle était raciste, entre 2 menaces... (elle était "blanche", il était "arabe", DONC elle était forcément raciste, nous sommes nombreux à avoir subi ce genre de raisonnements dignes d'un Q.I. négatif)
Elle a répondu, sur un ton calme et très poli : "C'est votre point de vue, monsieur".
Une grande comique, celle-là !
Et elle a continué a tenter de dialoguer avec ce cinglé pendant 30 minutes, jusqu'à la fermeture du centre...
Là, les policiers l'ont emmené vers la sortie tout gentiment, sans violence.
Et il n'a pas été condamné : évidemment, la gentille chef ne portait jamais plainte contre quiconque...

Il a juste été interdit, comme d'autres cinglés, de revenir là...

Mais bien sûr, même ces personnes-là, qui nous menaçaient ou nous agressaient, avaient toujours le droit à un suivi social, à des aides, tout se faisant alors par téléphone et courrier...

Cet usager était fils d'un immigré nord-africain, qui bien que présent en France depuis des décennies, parlait très mal français.
Son fils nous avait entre autre reproché ça sur un ton véhément, le fait que son père ne puisse se débrouiller tout seul, à cause de sa méconnaissance de notre langue...

J'ai aussi entendu une collègue parler d'une femme ne parlant que wolof, malgré le fait qu'elle vivait en France depuis longtemps.

Il fallait donc PAYER une interprète, pour accompagner l'assistante sociale, qui permettait à cette femme d'obtenir des aides.

Mon parcours politique, en parallèle de ces expériences professionnelles dans des services publics
- Mon arrivée au Front National

J'ai eu une 1ère prise de conscience alors que j'étais dans le premier poste où j'ai été face à des usagers musulmans, dans un centre médical, où leurs croyances les amenaient à des pratiques posant parfois de gros problèmes.

J'entendais parler parfois des médecins urgentistes hommes se faisant casser la gueule par des maris musulmans, car ces médecins allaient faire leur travail, consistant à examiner leur femme - parfois, simplement, le médecin veut regarder les bras, les jambes, ausculter, et parfois avec l'accord de la femme il lui enlève son voile - fureur du mari, qui se déchaîne sur le médecin !!!!!

C'est devenu hélas fréquent dans les hôpitaux...

J'ai commencé à aller de plus en plus souvent sur le site de Riposte Laïque, et je constatais que mes observations dans mon boulot, sur les musulmans, dans leurs croyances et leurs pratiques ayant des conséquences dans toutes sortes d'aspects de leur vie, concordaient parfaitement avec ce que disait Riposte Laïque sur ces mêmes sujets.

J'étais de plus en plus déçue par Mélenchon, à propos de la laïcité en particulier, mais aussi du fait qu'il n'avait pas rompu totalement avec le PS, qui reste pour lui un allié, alors que j'avais quitté le PS depuis plusieurs années, écoeurée de voir qu'il était complètement éloigné du "peuple de gauche"- le PS et l'UMP ont eu quasiment la même politique depuis 30 ans, dans divers domaines.

Marine avait sorti l'affaire des prières de rues, pile dans le quartier où je bossais à ce moment, et j'étais tombée une fois sur cette vision d'horreur, donc, j'approuvais ce que disait Marine là-dessus.

Mais je n'étais pas d'accord avec toutes ses idées... Croyais-je, car j'étais mal informée sur son programme.

Quand elle parlait d'économie aussi, j'étais assez d'accord, mais je me disais "ça ressemble à ce que dit Mélenchon, mais je voterai pour lui".

Et j'étais un peu mal à l'aise d'être parfois d'accord avec Marine, et même de plus en plus souvent d'accord, je n'osais pas en parler à mes amis (de gauche) .

J'ai eu une discussion houleuse avec l'un d'eux, à propos des Assises sur l'Islamisation, par Riposte Laïque :

j'avais regardé ça sur internet avec passion, alors que lui s'était rendu à la manif contre ces Assises !

Le 18 juin 2011, je vais à l'événement organisé par Riposte Laïque sur les Champs-Elysées, on chante (même le Chant des Partisans) , il y a des discours, c'est sympa...

Au nom de la laïcité, pas de problème, des gens de toutes tendances politiques (croyais-je, en fait, il n'y avait aucune organisation de gauche, alors que les organisateurs étaient ouverts à tous les défenseurs sincères de la laïcité) , je n'avais pas honte d'être là, même si je n'avais pas parlé à mes amis militants de gauche de ça...

J'avais même invité des amis, simples sympathisants de gauche, là, ils n'avaient pas pu venir.

Ce jour-là, j'ai applaudi largement Fabien Engelmann (ce jeune homme qui a été viré de la CGT où il militait activement, très apprécié de ses camarades, parce qu'il avait rejoint le FN et s'était présenté à des élections sous cette étiquette) , très étonnée d'approuver son discours patriote, et je me rappelle lui avoir dit plus tard, au restau avec d'autres gens de Riposte Laïque...(le 18 juin 2011, c'était il y a moins d'un an...)

... "Bravo pour ton discours, tu vois, même si je suis à l'opposé de toi politiquement, je suis à l'extrême-gauche, je suis d'accord avec ce que tu as dit ! C'est ça le patriotisme, ça rassemble des gens de toutes les tendances politiques ! " (je me rappelle qu'il avait eu l'air un peu étonné...)

Ce soir-là, au restau, sans aucune raison valable, juste à cause de mes préjugés sur les gens du FN, je n'étais pas très à l'aise avec certaines personnes qui m'avaient dit être au FN...

Je les évitais un peu, tout en écoutant un peu ce qu'elles disaient, j'ai même eu une discussion avec 2 personnes très militantes à Riposte Laïque et aussi militant FN pour l'un, ou s'apprêtant à adhérer au FN pour l'autre...

C'était la 1ère fois que je discutais avec un militant du FN !!!!!!
Enorme méfiance de ma part !!!!!!!

(je me disais : "Je parie que c'est un machiste...
Il va me sortir un truc monstrueux, raciste...
Ah non, sans doute qu'il n'a pas osé "se lâcher" dans ce contexte...")

Mais non, il était tout à fait "normal", pas du tout extrêmiste, et même sympathique,
il disait des choses intéressantes, nous avons discuté de choses et d'autres, comme je l'aurais fait avec n'importe qui d'un autre parti, et vraiment, aucun problème avec lui !

Je suis devenue après une adhérente de Résistance Républicaine (l'assos qui soutient Riposte Laïque) , et bien sur j'étais toujours de gauche, dans ma tête !

Puis, un jour, j'ai eu un autre poste, dans ce service social.

LE CHOC DE MA VIE !
Révoltée par tout ce que je voyais et subissais...
Au bout de quelques semaines, après avoir lu attentivement tout le programme de Marine, après avoir écouté ou réécouté plein d'interviews d'elle sur internet, je me rends compte qu'elle a raison sur l'immigration, mais aussi je me rends compte que je suis d'accord avec elle sur plein d'autres sujets, et même quasiment tout son programme !

Fin août/début septembre 2011, je contacte par mail, puis par téléphone des militants du FN, à la permanence...

Un soir, après le boulot, je vais au siège parisien, assez déterminée à adhérer, mais préférant encore d'abord parler longuement avec un militant, pour être sûre de mon choix.

J'étais vraiment ébranlée, j'avais une peur irrationnelle que mes collègues, que mes amis, se rendent compte que j'avais contacté des gens du FN...

Je me souviens d'avoir eu peur, dans la rue, que des gens me voient entrer à la permanence !

JE TRAHISSAIS MON CAMP, MES AMIS DE GAUCHE !!!!! JE RENONÇAIS A TOUT CELA, QUI AVAIT EU TANT D'IMPORTANCE POUR MOI, PENDANT DES ANNÉES !

Et là, au siège, je tombe sur un militant assez âgé, vraiment TRES SYMPA.

On a parlé des heures, il m'a raconté plein de choses sur sa vie dans le 93 dans les années 70 et 80, sur les vagues d'immigration depuis ce temps-là, ce qu'il avait vu changer en France...

J'étais AHURIE de ce qu'il me disait sur le 93 du début des années 70, un département français "normal", à l'époque !!!!!
Il m'a écoutée parler de mon parcours...
Il n'avait pas l'air étonné de ça...

Je ressors de là sans me cacher, ravie d'avoir constaté que dans ce parti il y avait des gens vraiment sympas !!!!
Que je pourrais sans doute m'y faire des amis !!!!

Et après, j'ai tout de suite commencé à militer, avec plein de gens très motivés, et je n'en reviens toujours pas : quelle convivialité au FN !!!!!!!!
Et quelle diversité !

Des jeunes, des vieux, des pauvres, des moins pauvres (des riches, très peu, de ce que j'ai vu...), des gens de toutes sortes...

Des homos, même !!!!

Eh, un parti "d'extrême-droite" qui accepte sans problème les homos, qui confie même des responsabilités militantes à certains d'entre eux, sans discrimination par rapport aux hétéros... Ce n'est pas un parti d'extrême-droite !

Idem pour les femmes, les jeunes, les gens à la peau plus ou moins foncée, les gens très pauvres, pour les responsabilités, et même des investitures pour les élections :
AUCUNE DISCRIMINATION D'AUCUNE SORTE ! (j'ajoute ça, parce que je n'y pensais même pas, tellement c'est normal : il y a bien sûr parmi les militants du FN des enfants d'immigrés, des "beurs", des "noirs"... Et des juifs...)

Je ne pense jamais à eux de cette manière, pour moi, ce sont des camarades comme les autres, des Français patriotes, un point, c'est tout !

Il n'y a que les militants de gauche qui sont choqués de voir des "beurs" ou des "noirs" être militants ou sympathisants du FN - être patriote, ça n'a rien à voir avec la couleur de peau !!!!! )

J'ai ensuite découvert ce forum, où je trouve exactement la même ambiance très conviviale qu'au Front,mais avec des gens de toutes les régions, métropole et DOM-TOM, et même quelques amis d'autres pays !

Ce forum a de plus en plus de visiteurs et de membres...
Peut-être nous rejoindrez-vous bientôt? Cela ne vous engage à rien !
Certains s'inscrivent ici juste pour s'informer sur Marine, dialoguer avec les membres...

Les gens du FN, comme le programme du FN, ce n'est pas "l'extrême-droite" !!!
Et même, ce parti ne peut pas être vraiment classé à "droite"...

C'est tout simplement un parti patriote, ou nationaliste...
Opposé au mondialisme !

Voilà, vous qui avez lu ce long message, sympathisants de gauche pour certains d'entre vous : pensez-vous que je suis devenue folle, ou bien alors que j'ai simplement ouvert les yeux?

Pensez-vous que ce que j'ai découvert n'est qu'une réalité propre à un tout petit coin de Paris, ou bien alors que c'est la réalité qui concerne toute la France, à part quelques rares zones très préservées?

Pensez-vous que les énarques, avocats, gens très érudits, qui sont au comité de campagne de Marine, qui viennent pour certains même d'autres bords politiques, sont devenus fous, ou qu'ils sont idiots?

Qu'ils ont acheté leurs diplômes?

Et qu'ils sont fachos, racistes? D'extrême-droite?

Et les militants du FN, avez-vous déjà parlé avec eux?
Idem : sont-ils fachos, racistes? D'extrême-droite?
Ecervelés? Ignares? Fous?

J'ai des amis de gauche, ayant la trentaine comme moi, et aussi plus âgés, de 40 ou 50 ans, femmes ou hommes, qui sont technicien, médecin, ingénieur, qui ont d'autres professions, dans différentes situations sociales, parfois très difficiles, qui commencent à changer d'avis sur Marine Le Pen, après s'être informés vraiment bien sur elle, puisque bien sûr je leur en parle...

C'est ça le truc :
BIEN S'INFORMER SUR MARINE. A la source !

Je vous suggère de lire cette présentation d'un nouveau membre, et la discussion qui suit, sur la manière dont Marine est perçue par les gens de toutes sortes: http://www.partisansmarine.com/t7574-presentation-de-jproteaux

Je vous conseille aussi de lire des présentations de nouveaux membres, dans cette même rubrique, au hasard...
Vous vous reconnaîtrez dans beaucoup de témoignages, dans ce que ces citoyens de toutes sortes pensaient avant de se décider à se tourner vers Marine.

Certains de mes amis m'ont dit qu'ils voteraient pour elle, d'autres réfléchissent encore à leur vote tout en penchant peu à peu vers Marine, car comme moi avant, ils sont profondément "de gauche" !

Psychologiquement, c'est violent pour soi-même, au début, quand on est de gauche et qu'on se tourne vers Marine, mais vite on se rend compte qu'on a fait le bon choix, on se sent même soulagé de rejoindre la grande famille mariniste : Marine défend le peuple, c'est pour cela que des gens issus de la gauche la rejoignent !

Pour le PEUPLE de France !

Oui, à 30 ou 40 ans, ou même à 50 ans, et même après,
on peut encore réfléchir et changer d'avis en politique !

Il n'est jamais trop tard pour ouvrir les yeux !