Chacun chez soi et les vaches seront bien gardées.
Nb connecté(s) 3

Mise à jour
01 février 2018

SURPOPULATION

 

Le Soleil
se lève
à l'Est

Mariage pour tous:
Le point de vue
des Français

CRISE FINANCIÈRE

Après l'Irlande,
le FESF et le FMI s'intéressent
à la FRANCE.


Pourquoi la France serait-elle épargnée par les agences de notation financière?
Sa dette réelle s'élève à 1700 milliards? Tous les comptes sont trafiqués, comme le reste?

lire ici

Christine Lagarde
sur France Inter
"La France est un pays à risque..."
lire ici

Notation financière

LES RAS-LE-BOL

MOYEN ORIENT

texte ici

 

DISCRIMINATION
ANTI FRANÇAISE

 

POLÉMIQUES

DÉFENSE NATIONALE

ENSEIGNEMENT

SANTÉ PUBLIQUE

POLITIQUE ÉTRANGÈRE

LETTRES OUVERTES
AU PRÉSIDENT
DE LA RÉPUBLIQUE

LES CURIOSITÉS
DE LA
PENSÉE UNIQUE

CONSTATS

LA NATION
SOUVERAINE

les 5 piliers
de la
DÉMOCRATIE
VÉRITABLE

CARICATURES

CONQUÊTE

ÉCONOMIE
MONDIALE


Les Agences de Notation Financière sont les instruments de pouvoir de l'Élite Financière Internationale Cosmopolite pour détruire les états et mettre en place le

Nouvel Ordre Mondial



Un fonds pour les pays sans fonds ?
Mais d'où vient l'argent?
Lire ici

 

RÉVOLUTION

180 propositions pour la FRANCE


RÉVOLUTION 2012

JUSTICE

NE NOUS
LAISSONS
PAS FAIRE


lire ici

DOSSIER 9/11

Visionner le diaporama
et lire le dossier
ici

 

IDENTITÉ NATIONALE

Et si nous faisions comme la SUISSE ?



SUJETS SENSIBLES

Le cas Thilo SARRAZIN


à propos de son ouvrage:
"L'Allemagne court
à sa perte".

Lire ici


lire la lettre
ici

 

UN SITE PARTICULIER

L'ISLAMISATION DE LA FRANCE


Le droit international reconnait la notion de territoire occupée que d'un point de vue militaire seulement. A partir du moment ou les populations immigrées ont obtenu pacifiquement la légalisation de leurs installations dans un pays ou une nation quelconque, elles ne peuvent donc pas être assimilée à des forces militaires d'occupation.
Suivez la flèche

Islamisation et déclin de la FRANCE
Interview d'un officier de renseignement d'un pays étranger:

lire l'article
lien.jpg



L'Europe a atteint un sommet unique de paix et de prospérité et, simultanément, un degré inégalé d'incapacité à subsister. Un démographe, Wolfgang Lutz, relève qu'«il ne s'est jamais produit d'inertie démographique négative à grande échelle dans l'histoire de l'humanité jusqu'à présent». Est-il inévitable que la société la plus brillante soit également la première à risquer de s'effondrer par manque d'aplomb culturel et de progéniture? Ironiquement, le fait de créer un endroit extrêmement agréable à vivre semble constituer aussi une recette de suicide. La Comédie humaine se poursuit.
Visiter son site

OUVRAGES IMPORTANTS


Plus de détails

 

 

04 avril 2013

 

VERS UN RENOUVEAU DU
FASCISME

 





















































Ces photos sont présentées sous forme de vignettes car il n'est pas question de faire l'apologie du nazisme.

 

Note du webmaster

Nous reproduisons ci-dessous un message reçu d'un correspondand qui nous a interpellé. Ce mail est accompagné d'une pièce jointe consistant en un fichier diaporama agrémenté du commentaire personnel de l'expéditeur. Exactement comme si ce dernier éprouvait le besoin de se justifier. Ce qui n'est pas étonnant venant de ce correspondant que nous savons très républicain qui redoute par dessus tout qu'on puisse assimiler sa démarche à une forme de nostalgie pour le fascisme allemand.

Il faut bien reconnaître que cette précaution liminaire est indispensable, tant ces photos sont expressives. Et c'est ce commentaire préalable qui a initié la rédaction de cette page en forme d'étude sociologique.

Au delà de la liberté de pensée et d'expression qui n'existe plus en France depuis les lois Gayssot, quel esprit de bon sens pourrait éprouver un attrait pour un régime nazi qui s'est terminé dans l'horreur et a précipité l'Allemagne dans le chaos.

Pour autant, force est de constater, au travers de ces images, l'immense adhésion du peuple allemand pour son Führer ("leader" in english). Une adhésion qui va bien au delà de la crainte qu'a inspiré par la suite ce régime fasciste avec les SD, puis les SS, n'en déplaise aux historiens de la pensée unique qui trafiquent l'Histoire à leur guise pour servir l'idéologie de la pensée unique. Une pensée unique qui s'abrite derrière un humanisme de pacotille afin de mieux exploiter les richesses produites par les classes laborieuses.

 

 

> Amis,
> Je viens de recevoir par mail cette pièce jointe qui fait froid dans le dos. C'est en même temps fantastique de voir cette puissance, qui devient par la folie d'un leader, une catastrophe humaine.
> L'histoire est ainsi que ce soit Napoléon ou Hitler, le pouvoir de fanatiser les peuples est ahurissant.
> Et nous somme a l'abri de quoi demain?
> Fanatisme est le maître mot, fanatisme d'un homme, ou fanatisme religieux (l'inquisition, la Saint-Barthélémy, plus récemment la guerre Irlande-Ulster). Je crois que les nations européennes se sont "assagies", quoique la Hongrie...
> Aujourd'hui, une grave menace, j'en suis convaincu c'est le fanatisme musulman et sa volonté d'instaurer la Umma (une nation musulmane mondiale sans frontières, unie par la loi de la charia). Nous sommes à cet egard aussi naifs que nous l'étions en 1938 lors des fameux accords de Munich où nos représentants Chamberlain et Daladier n'ont pas voulu reconnaître le danger nazi pourtant déjà évident aux yeux de tous, au nom de la "sauvegarde de la paix". Si les alliés avaient choisi à cette époque une position ferme, voire belliqueuse à légard d'une allemagne non encore complètement prête a la guerre, nous n'aurions probablement pas connu toutes les horreurs du nazisme.
> Décidément, l'homme politique est toujours le même, au détriment des peuples. Comment à ce niveau rencontrer autant d'incompétence (cf chypre)
>
> Document historique découvert très récemment : Photos du IIIe Reich
>
> >
> IMPRESSIONNANTE, LA QUALITÉ DE CES PHOTOS PRISES IL Y A ENVIRON 70 ANS...
> >
> Ces photos ont été prises par un photographe de la revue LIFE entre 1939 et 1940 à Berlin et disparues il y a plus de 50 ans car le photographe a disparu aussitôt le début du conflit en même temps que son appareil photo Rolleiflex et les diapositives originales.
> >
> Ces chromes ont été retrouvés par une infirmière allemande d'un hôpital à Berlin qui les a gardés pendant toutes ces années.
> >
> Après sa mort, sa fille les a retrouvés et les a rendus à l'actuel éditeur américain qui a les droits de la revue LIFE.

 

 

Commentaires

Incontestablement ces images dans la colonne de droite font peur. Parce que les conditions de crise économique, le sentiment d'abandon du peuple par la classe politique allemande de l'époque, qui ont concouru à l'arrivée au pouvoir du parti nazi d'Adolf Hitler se reproduisent de nos jours. Ces conditions d'avènement d'un parti fasciste sont consciencieusement éludés dans les cours d'Histoire dans l'éducation nationale, dont l'enseignement se focalise sur la seule Shoah.

 

 

Les citoyens abandonnés par la classe politique

En France comme peut-être dans les autres pays membres de l'Europe, les peuples se sentent abandonnés par la classe politique, livrés aux dures lois de concurrence de l'idéologie libérale. De surcroît, les peuples se sentent méprisés par les intelligentsias qui les considèrent comme des burnes. Il n'est de voir avec quel mépris sont traités les électeurs du Front National, qualifiés de peu diplômés ou de nauséabonds. Il n'est que de voir le traitement insultant dont font l'objet des personnalités politiques comme Nicolas Dupont-Aignan et Marine Le Pen, présidents de partis politiques sécessionnistes, ou pire encore, les insultes que doivent subir les deux seuls députés qui ne sortent pas du moule de la pensée unique que sont Marion Maréchal-Le Pen et Gilbert Collard.

 

 

Le chômage préoccupant

La montée inexorable du chômage en France, contre laquelle le pouvoir en place ne pourra rien faire puisque les politiciens sont prisonniers du traité de Lisbonne qui ligote les interventions des États dans l'économie va certainement pousser les Français à la révolte. Car il n'est rien de plus déprimant que de se retrouver sans travail. Encore une devise allemande dont nos politiciens devraient tenir compte. C'est une devise qui figule malheureusement sur la grille d'entrer du camps d'extermination d' Auswitch. Elle s'intitule de cette façon, à faire frémir: "ARBEIT MACHT FREI". Eh oui, nous le savions. Cette devise a été définitevement poluuée par les Nazi et pourtant, c'est vrai que le travail rend libre. Sans travail, l'immense majorité des citoyens se sent inutile, reléguée par la société. La lutte contre le chômage devrait occuper toutes les énergies du gouvernement au lieu de se disperser dans le mariage pour tous. Les hommes politiques ne se rendent pas compte que des citoyens désoeuvrés et sans ressources sont des recrues faciles pour les dictateurs de tout poil.
Quand l'État n'est plus protecteur de son peuple, il faut craindre la révolte.

 

La pauvreté se généralise

5 millions de chômeurs, des retraités qui vivent dans la pauvreté et ne doivent leur survie qu'au soutien d'associations caritatives, des jeunes sans espoirs, des immigrés qui se retrouvent en échec d'intégrations, des français qui se sentent menacés dans leur identité et leur souveraineté culturelles, les graves perturbations voilà autant de circonstances qui convergent vers un point critique où la démocratie sera morte.

 

 

Le contraste entre une France pauvre et un nazisme à son apogée.

C'est à dessein que nous opposons l'état de désespérance dans laquelle se trouve le peuple français aujourd'hui au regard des photos qui illustrent la colonne à droite. Des images fortes qui traduisent la fierté retrouvée d'un peuple. Ce n'est peut-être pas un hasard si ces photos ressurgissent de l'oubli quelques cinquante ans après les faits et circulent de mails privés en mails privés en France. Les internautes qui véhiculent ces images ont beau s'en défendre, il y a une pointe de nostalgie d'un temps où finalement tous les espoirs étaient permis, où les peuples étaient fiers de leurs nations qui les protégeaient.

 

 

Le ressentiment du "tous pourris"

L'affaire Cahuzac prend donc une dimension particulière car elle vient alimenter le sentiment d'une majorité croissante de citoyens français que la classe politique est dans son ensemble corrompue. Cela intervient comme la goutte qui fait déborder le vase de la corruption politique. Les Français ne sont plus sous la protection de la Nation. C'est exactement le contraire qui se produit. Dès lors que le gouvernement actuel installe sans oser le dire une politique d'austérité dont feront les frais la classe moyenne et les retraités, dans le SEUL but de préserver les intérêts des banques privées, le décalage entre la classe politique et le peuple ne peut que se creuser. La défiance à l'égard de cette classe politique s'amplifie alors que certains politiciens profitent largement du système et s'enrichissent tout en pressurant le peuple des laborieux. La colère sociale qui gronde déjà va encore s'amplifier. Peut-être que la colère populaire se déversera forcément dans les rues un jour ou l'autre et ce sera alors la fin de la démocratie.

 

 

Les mesures sociales d'Hitler

Selon l'économiste américain John Kenneth Galbraith, « La politique économique du régime hitlérien, » impliqua « des emprunts à grande échelle pour les dépenses publiques et, surtout au début, pour les travaux publics : voies ferrées, canaux et réseau autoroutier. Il en résulta une action bien plus efficace contre le chômage que dans tout autre pays industriel. ». A cela on peut ajouter le formidable développement de l'industrie d'armement dont les usines tournaient à plein régime. Et avec toutes ces mesures, la production industrielle de l'Allemagne a doublé.

Dans son discours inaugural à sa prise de fonction de chancelier, Adolf Hitler a prononcer ces mots : « Avec des millions d’ouvriers de l’industrie au chômage et affamés, toute la classe moyenne et les artisans s’appauvrissent. Si cet effondrement ruine finalement aussi les agriculteurs allemands, nous ferons face à une catastrophe aux dimensions incalculables. Car ce ne serait pas seulement l'écroulement d'une nation, mais d'un héritage de deux mille ans de quelques-unes des plus grandes réalisations de la culture et de la civilisation humaine... »

Vous pourrez noter au passage qu'en contractant ces emprunts, Hitler s'est rendu prisonnier de l'oligarchie financière internationale qui avait atteint une apogée depuis la création de la fameuse Réserve Fédérale Américaine privée en 1913 sous l'impulsions de deux personnages éminents, Paul Warburg et le colonel House.
Comme tout emprunteur, l'État nazi a été obligé de suivre les conseils et les recommandations des créancier.

La folie d'Hitler a conduit son pays au chaos, mais il accédé au pouvoir grâce à ces mesures économiques et sociales qui ont redonné au peuple allemand toute sa fierté et sa grandeur. Cela devrait faire réfléchir les politiciens de la majorité présidentielle ou de l'opposition.
Apparemment ce n'est pas le cas, et la démocratie coure vers sa fin.

 

 

En France il n'y a un seul parti de l'espoir

Actuellement, il existe un seul parti qui a développé un programme politique complet apte à redonner au peuple français sa fierté et sa grandeur, à préserver ses traditions et à redonner de l'espoir. Un parti qualifié par la propagande libérale d'extrémiste, de fasciste et d'antisémite parce qu'il a inscrit dans son programme économique la résolution de sortir l'État du racket de la finance perpétrée par la loi dite Giscard-Rothschild de 1973 et de redonner à la République son pouvoir souverain de recréer sa propre monnaie. Nous pensons que vous aurez compris de quel parti il s'agit et si nous ne le nommons pas, c'est par souci d'indépendance.

C'est pour cela que toutes les institutions affiliées à l'oligarchie financière internationale commettent une formidable erreur de jugement en concentrant tous les moyens pour contrer la montée en puissance politique de ce parti en le faisant passer pour un parti fascisant, raciste antidémocratique, alors justement que la défiance du peuple envers la démocratie s'établit durablement et que l'immigration est mal vécue. De surcroît, cette propagande est mensongère puisque sa présidente se revendique républicaine.

 

 

La fin du racket de l'oligarchie financière internationale

L'oligarchie financière et la classe politique qui lui est affiliée devraient prendre conscience que c'est la fin de leurs pouvoirs exorbitants. Si les financiers veulent sauver leurs fortunes et leurs pouvoirs, ils devraient impérativement donner quelques signes d'apaisement et d'espoir vers les classes populaires laborieuses et concentrer leurs stratégies pour lutter contre le chômage. Mais apparemment, c'est trop leur demander.

 

 

La fin de la croissance

Cependant, il existe une différence fondamentale entre la période de l'avènement d'Hitler et la notre, en ce début troisième millénaire après la naissance du Christ: Si en 1934 il y avait de grandes possibilités de croissance économique, il n'en existe plus aucune en 2013. Parce que les espaces de développements de territoires, de croissance des marchés et d'innovations technologiques arrivent peu à peu à leur limite de saturation.

C'est une situation que ne veulent intégrer aucun des dirigeants politiques au pouvoir ou dans l'opposition en ce moment.

On ne peut jamais revenir en arrière.

Ce qui signifie qu'aucun État ne pourra retrouver la magnificence qui a prévalu en Allemagne après l'accession au pouvoir d'Adolf Hitler. C'est même une grave erreur de la part des citoyens qui visionnent ces images de croire que le retour à des valeurs du passé pourrait résoudre définitivement la crise économique dont il sont avant tout les victimes.

Les cycloïdes de l'Histoire.
En apparence, notre univers fonctionne selon des cycles. Ce qui incite certains intellectuels et historien que la vie est un éternel recommencement, avec un retour au point de départ. C'est oublier que ces cycles se déplacent aussi et donc on peut en déduire que chaque élément de l'univers décrit en définitive des cycloïdes. Et de ce fait, on ne revient jamais au point de départ. Il y a Évolution.

En vertu de la loi des cycles (cycloïdes) l'alternance fascisme-démocratie s'inscrit dans le processus d'évolution en intégrant les expériences passées. Le pouvoir fort qui remplacera bientôt la démocratie tiendra compte des erreurs des régimes précédents et c'est pourquoi, alors que les conditions se reproduisent à l'identique, ce nouveau pouvoir prendra une forme plus évoluée. Par la suite, la nouvelle démocratie qui lui succédera bénéficiera donc des améliorations qui découleront des imperfections des républiques précédentes.
Ainsi va le monde.

 

Vers un renouveau du fascisme.
C'est de cela dont il est question. En privé, beaucoup de gens se déclarent lassés par la démocratie actuelle qui en définitive les lamine. Les Français aspirent de nouveau à l'émergence d'un pouvoir fort qui pratiquerait une sorte grand nettoyage. Ce fascisme, s'il devait voir le jour, ne ressemblerait pas au nazisme, parce que les environnements ont changé et donc les recettes du passé ne sont plus adaptées. Il faudra donc en inventer une nouvelle forme de régime politique qui puisse redonner un sentiment durable de représentation des citoyens.

 

Cela nous pend au nez, ne trouvez-vous pas?