Le Savoir et le discernement sont les richesses suprêmes.
Nb connecté(s) 1

Mise à jour
13 juin 2021

LE REVENU CITOYEN DE BASE

27 juin 2021

Un espoir ou une nécessité imposée par l'introduction de l'Intelligence universelle et des robots dans l'économie?

ICI

SURPOPULATION

Un désastre pour la planète
Il y aura 8 milliards d'humains
en 2022

2022
  • LA PAGE
  • Le Soleil
    se lève
    à l'Est

    Mariage pour tous:
    Le point de vue
    des Français

    CRISE FINANCIÈRE

    Après l'Irlande,
    le FESF et le FMI s'intéressent
    à la FRANCE.


    Pourquoi la France serait-elle épargnée par les agences de notation financière?
    Sa dette réelle s'élève à 1700 milliards? Tous les comptes sont trafiqués, comme le reste?

    lire ici

    Christine Lagarde
    sur France Inter
    "La France est un pays à risque..."
    lire ici

    Notation financière

    LES RAS-LE-BOL

    MOYEN ORIENT

    texte ici

     

    DISCRIMINATION
    ANTI FRANÇAISE

     

    POLÉMIQUES

    DÉFENSE NATIONALE

    ENSEIGNEMENT

    SANTÉ PUBLIQUE

    POLITIQUE ÉTRANGÈRE

    LETTRES OUVERTES
    AU PRÉSIDENT
    DE LA RÉPUBLIQUE

    SORTIR
    DU
    NÉO-
    LIBÉRALISME

    MANIFESTE POUR LA 6eme RÉPUBLIQUE

    CHARTE NATIONALISTE

    CONSTATS

    LA NATION
    SOUVERAINE

    les 5 piliers
    de la
    DÉMOCRATIE
    VÉRITABLE

    CARICATURES

    CONQUÊTE

    ÉCONOMIE
    MONDIALE


    Les Agences de Notation Financière sont les instruments de pouvoir de l'Élite Financière Internationale Cosmopolite pour détruire les états et mettre en place le

    Nouvel Ordre Mondial



    Un fonds pour les pays sans fonds ?
    Mais d'où vient l'argent?
    Lire ici

     

    JUSTICE

    NE NOUS
    LAISSONS
    PAS FAIRE


    lire ici

    DOSSIER 9/11
    <

    Visionner le diaporama
    et lire le dossier
    ici

     

    IDENTITÉ NATIONALE

    Et si nous faisions comme la SUISSE ?



    SUJETS SENSIBLES

    Le cas Thilo SARRAZIN


    à propos de son ouvrage:
    "L'Allemagne court
    à sa perte".

    Lire ici


    lire la lettre
    ici

     

    UN SITE PARTICULIER

    L'ISLAMISATION DE LA FRANCE


    Le droit international reconnait la notion de territoire occupée que d'un point de vue militaire seulement. A partir du moment ou les populations immigrées ont obtenu pacifiquement la légalisation de leurs installations dans un pays ou une nation quelconque, elles ne peuvent donc pas être assimilée à des forces militaires d'occupation.
    Suivez la flèche

    Islamisation et déclin de la FRANCE
    Interview d'un officier de renseignement d'un pays étranger:

    lire l'article
    lien.jpg



    L'Europe a atteint un sommet unique de paix et de prospérité et, simultanément, un degré inégalé d'incapacité à subsister. Un démographe, Wolfgang Lutz, relève qu'«il ne s'est jamais produit d'inertie démographique négative à grande échelle dans l'histoire de l'humanité jusqu'à présent». Est-il inévitable que la société la plus brillante soit également la première à risquer de s'effondrer par manque d'aplomb culturel et de progéniture? Ironiquement, le fait de créer un endroit extrêmement agréable à vivre semble constituer aussi une recette de suicide. La Comédie humaine se poursuit.
    Visiter son site

    OUVRAGES IMPORTANTS


    Plus de détails

     

     

     

    Le Désespoir des Français

    8 février 2012

    c'est par hasard que je me suis rendu compte du désespoir d'une grande partie des français. Comme tout le monde, impliqué dans mes pensées et aveuglé par mes opinions personnelles, je pensais que l'adhésion des électeurs du Front National procédait de considérations politiques patriotiques, d'un rejet d'une Europe qu'on leur a imposé par la manipulation d'un parlement qui n'est plus représentatif du peuple. Quant aux autres citoyens, ce que les instituts de sondages rangent dans la catégories des indécis, leurs opinions demeurent floues pour des raisons diverses, que leurs opinions oscillaient entre les candidats en fonction des déclarations entendues, des reportages à la télévision, et que par conséquent bien malin l'institut de sondage qui pourrait deviner dans quel sens ces indécis allaient exercer leur droit de vote, abstention ou choix d'un candidat de dernière minute.

    C'était ce que je croyais jusqu'à récemment. Mais grâce à une anecdote, j'ai compris que la réputation de ce qu'il est courant d'appeler "la majorité silencieuse" ne provenait pas d'une absence de décision dans leurs opinions mais procédait au contraire de l'hésitation légitime à l'orée d'un nouveau choix de vote, vers un candidat qui implique un changement radical d'orientation dans l'avenir de notre pays.

    Voici ce qu'il s'est passé.

    Comme tout un chacun, en faisant les courses dans un supermarché local ou j'ai l'habitude de me rendre, je m'approche d'une caisse libre pour y déposer mes achats. Comme je suis un client régulier, je connais à peu près toutes les hôtesses de caisse, lesquelles naturellement me reconnaissent. Cette fois-ci l'hôtesse présentait une sale mine, absorbée par des pensées en évidence pas très réjouissantes.
    Ce faisant j'entame le dialogue:
    - Moi : il faut sourire.
    - Elle: Pardon
    - Moi: Oui il faut sourire !
    - Elle:Et pourquoi il faudrait sourire? Me répond-elle justement en rougissant avec un beau sourire. - Elle: Excusez-moi j'étais dans mes pensées. Et vous savez en ce moment ce n'est pas réjouissant.
    - Elle: Mais c'est pour tout le monde pareil.
    - Moi: C'est pareil pour tout le monde?
    - Elle: Bah oui, il n'y a rien de réjouissant quel que soit le conté où on se tourne, on ne voit que des problèmes.
    - Moi: là vous avez raison.
    - Moi: et vous verrez quand vous prendrez votre retraite les effets pervers de la réforme de Nicolas Sarkozy. Pour l'instant personne en s'en rend compte. Mais quand l'heure sera venue.
    - Elle: Qu'est-ce qu'on va devenir? On se demande bien ou on va? Et puis il n'y a pas un candidat de propre. On en sait pas pour qui voter.
    - Moi: Ah bon ? Que voulez-vous dire?
    - Elle: bah, ils sont tous pareils. Il n'y en a pas un pour racheter l'autre.
    - Moi :(hésitant) Oh quand même! Il y a Marine......
    - Elle: oh bas oui il y a Marine, mais bon.....Et comment que ça se fait qu'elle n'ait pas ses 500 signatures? C'est pas normal ça?
    - Moi: Parce que c'est voulu.
    - Elle: (incrédule) vous croyez?
    - Moi: j'en suis certain.
    - Elle: ah bon !?
    - Moi: C'est évident. C'est la seul candidate qui s'oppose au système, aux banques, à l'Europe ultra concurrentielle. Et puis sarkozy va s'accrocher au pouvoir. Il est prêt à tous les coups tordus pour se faire réélire.
    - Elle: c'est pas vrai? Ah bah je n'avais pas pensé à cela! Mais vous avez peut-être raison.
    - Moi: J'en suis certain. Et c'est un complot bien organisé. On vous fait croire qu'elle ment et qu'elle exagère pour que vous ne vous inquiétez pas, mais toutes les pressions sont exercées sur les maires pour qu'ils ne signent pas.
    - Elle: Ah bon?
    - Moi: pour autant il ne faut pas croire que Marine Le Pen va résoudre tous les problèmes d'un claquement des doigts.
    - Elle: Bah non, cela se comprend, on est descendu tellement bas que ce sera dur de tout remonter.
    - Moi: Oui, dans un premier temps nous allons connaître des temps difficiles, mais par contre avec Marine Le Pen l'avenir du pays redevient ouvert.

    La conversation s'est interrompue aussi brutalement. Le cours de la vie a repris normalement. L'endroit n'est en effet pas propice à une discussion politique. La dsicussion a démarré spontanément et a stoppé de même. L'hôtesse de caisse a fait défiler prestement mes achats pour les scanner et moi, en finale après avoir rechargé mon caddy, j'ai sorti ma carte bancaire.
    Mais quand je l'ai poussé pour sortir, après avoir l'avoir saluée, dans un dernier coup d'oeil furtif, je me suis aperçu qu'elle avait gardé son sourire.

    Cet intermède a profondément modifié mes analyses concernant les opinions politiques des Français. Parce que cette hôtesse de caisse est un archétype de ce qu'est la classe des employés aux bas salaires, dont la vie quotidienne ne laisse aucune place à la spéculation politique, qui subit de plein fouet la crise économique et qui s'inquiète. le visage de cette femme lorsque je suis arrivé à sa caisse transpirait toute l'inquiétude de sa condition.

    A ce titre son opinion est précieuse. On ne peut pas le généraliser à tous les employés, ouvriers et autres salariés, mais ce devrait être une bonne piste de réflexion pour des politilogues honnètes.

    Les instituts de sondage se trompent lourdement. Les français qui ne se prononcent jamais lorsqu'ils sont interrogés. Ils taisent les raisons profondes de leurs indécisions. La défiance du peuple envers les politiciens traditionnels, ceux qui ont détenu le pouvoir, est très profonde et définitive. Un choix est fait: ces français ne voteront jamais ni pour Nicolas Sarkozy ni pour François Hollande. Dans ces conditions l'enfarinade de François Hollande prend un tout autre sens. La farine n'était pas destinée à la personne du candidat, mais au symbole de la classe politique qu'il représente.

    Je crois qu'on peut en tirer les conclusions suivantes:

    • les électeurs indécis appartenant aux classes populaires voteront pour Marine Le Pen au premier tour. Les instituts de sondage se trompent.
    • Ces électeurs ne dévoileront pas facilement pour qui ils vont voter,par prudence
    • Le désespoir de ces électeurs est profondément enraciné. A cela s'ajoute un très puissant sentiment d'injustice face aux avantages sociaux accordés aux immigrés.
    • La défiance des Français envers la classe politique n'est pas correctement analysée par la classe dirigeante.
    • La défiance profonde envers la classe journalistique n'est pas correctement appréciée par les médias
    • Ces électeurs ne comprendraient que Marine Le Pen ne participe pas à la présidentielle.
    • Le rejet envers Nicolas Sarkozy atteint un niveau qui confine à la haine.

    Pour terminer et ce n'est pas nouveau, il est clair que la démocratie vit un moment très particulier de son histoire. Le meilleur ou pire est à venir.