Les civilisations s'enrichissent par les échanges non pas par les mélanges.
Nb connecté(s) 1

Mise à jour
16 octobre 2021

Présidentielles
HISTORIQUE DES SONDAGES
Octobre 2021
-
Mai 2022

ICI

DUDH 1948

La DUDH de 1948 a été pilotée par l'EMPIRE.

ICI

LE REVENU CITOYEN DE BASE

27 juin 2021

Un espoir ou une nécessité imposée par l'introduction de l'Intelligence artificielle et des robots dans l'économie?

ICI

SURPOPULATION

Un désastre pour la planète
Il y aura 8 milliards d'humains
en 2022

2022
  • LA PAGE
  • Le Soleil
    se lève
    à l'Est

    Mariage pour tous:
    Le point de vue
    des Français

    CRISE FINANCIÈRE

    Après l'Irlande,
    le FESF et le FMI s'intéressent
    à la FRANCE.


    Pourquoi la France serait-elle épargnée par les agences de notation financière?
    Sa dette réelle s'élève à 1700 milliards? Tous les comptes sont trafiqués, comme le reste?

    lire ici

    Christine Lagarde
    sur France Inter
    "La France est un pays à risque..."
    lire ici

    Notation financière

    LES RAS-LE-BOL

    MOYEN ORIENT

    texte ici

     

    DISCRIMINATION
    ANTI FRANÇAISE

     

    POLÉMIQUES

    DÉFENSE NATIONALE

    ENSEIGNEMENT

    SANTÉ PUBLIQUE

    POLITIQUE ÉTRANGÈRE

    LETTRES OUVERTES
    AU PRÉSIDENT
    DE LA RÉPUBLIQUE

    MENSONGE NÉOLIBÉRAL


    Le prix du gaz naturel explose! Le néolibéralisme en question.

    SORTIR
    DU
    NÉO-
    LIBÉRALISME

    MANIFESTE POUR LA 6eme RÉPUBLIQUE

    CHARTE NATIONALISTE

    CONSTATS

    LA NATION
    SOUVERAINE

    les 5 piliers
    de la
    DÉMOCRATIE
    VÉRITABLE

    CARICATURES

    CONQUÊTE

    ÉCONOMIE
    MONDIALE


    Les Agences de Notation Financière sont les instruments de pouvoir de l'Élite Financière Internationale Cosmopolite pour détruire les états et mettre en place le

    Nouvel Ordre Mondial



    Un fonds pour les pays sans fonds ?
    Mais d'où vient l'argent?
    Lire ici

     

    JUSTICE

    NE NOUS
    LAISSONS
    PAS FAIRE


    lire ici

    DOSSIER 9/11
    <

    Visionner le diaporama
    et lire le dossier
    ici

     

    IDENTITÉ NATIONALE

    Et si nous faisions comme la SUISSE ?



    SUJETS SENSIBLES

    Le cas Thilo SARRAZIN


    à propos de son ouvrage:
    "L'Allemagne court
    à sa perte".

    Lire ici


    lire la lettre
    ici

     

    UN SITE PARTICULIER

    L'ISLAMISATION DE LA FRANCE


    Le droit international reconnait la notion de territoire occupée que d'un point de vue militaire seulement. A partir du moment ou les populations immigrées ont obtenu pacifiquement la légalisation de leurs installations dans un pays ou une nation quelconque, elles ne peuvent donc pas être assimilée à des forces militaires d'occupation.
    Suivez la flèche

    Islamisation et déclin de la FRANCE
    Interview d'un officier de renseignement d'un pays étranger:

    lire l'article
    lien.jpg



    L'Europe a atteint un sommet unique de paix et de prospérité et, simultanément, un degré inégalé d'incapacité à subsister. Un démographe, Wolfgang Lutz, relève qu'«il ne s'est jamais produit d'inertie démographique négative à grande échelle dans l'histoire de l'humanité jusqu'à présent». Est-il inévitable que la société la plus brillante soit également la première à risquer de s'effondrer par manque d'aplomb culturel et de progéniture? Ironiquement, le fait de créer un endroit extrêmement agréable à vivre semble constituer aussi une recette de suicide. La Comédie humaine se poursuit.
    Visiter son site

    OUVRAGES IMPORTANTS


    Plus de détails

     

     

     

    LE REVENU CITOYEN DE BASE

    Ou autrement appelé plus conventiellement LE REVENU UNIVERSEL

    HISTORIQUE.

    Tout d'abord une certitude! L'idée d'unr revenu ne pouvait survenir que dans l'esprit d'un homme de gauche. Un homme de la vraie gauche authetique et non dans la tête d'un socialo-islamo-gauchiste. Dans mes souvenirs la rpemière fois que j'ai entendu surgir de la bouche d'une personnalité politique français, il s'agissait du socialistes Benoît HAMON. Cet homme sjustifiait cette idée totalement en rupture avec le libéralisme (ou néolibéralisme, la différence est mince, les deux idéologies obéissant à un même principe de la liberté d'entreprendre et de s'enrichir en laissant la bide sur le cou aux acteurs privés et indépendants) par le développement des argument suivants: " si le modèle social permet de protéger le monde du travail, il peine à le faire pour ceux qui en sont exclus.". OK mais pour quelle raisons? Et surtout qui sont ces exclus du monde du travail et pourquoi ils en sont exclus? J'ai développé ma conviction sur ce sujet et je l'exprimerai le moment venu.

    Benoît Hamon : "Le revenu universel arrache de la tyrannie du court terme de la pauvreté"

    Dans l'émission de France Culture "POLITIQUE" animée par Hervé GARDETTE, Benoït HAMON constate la permanence de la situtation de pauvreté dans laquelle survivent tant bien que mal des millions de Français et plus seulement parmis les gens les moins diplômés et qualifiés et il se contente de proposer des remède en pointant du doigt les insuffisances du système de protection socialequi faisait la fierté des Français. C'est bien, mais s'il faut convaincre une grande majorité des Français qui vivent encore dans une certaine aisance de la nécessité absolue de créer un revenu universel, s'il faut en effet en définir les missions et les modalités d'application, d'expliquer comment et pourquoi le financer, il faut aussi expliquer avec des arguments ifféfutables POURQOI LE REVENU CITOYEN DE BASE POUR TOUS est devenu indispensable. Il est aussi important d'expliquer que cette idée équitable de revenu citoyen de base pour tous ne pourra jamais voir le jour dans une société fondée sur le paradigme néolibéral mais au sein d'un pays fonctionnant autour d'un pardigme d'économie mixte.

    Dans l'émission POLITIQUE dont il est question, après avoir insisté sur les raisons philo-socilogiques qui justifient la nécessité pour un État-providence d'instaurer des revenus universles, il est plus nébuleux quand il s'agit d'en assurer le fiancement de telles mesures. Mais quand même, je le cite:"....mais j'y ajoute, dans ce panier de contribution [au financement du revenu universel] les contributions des entreprises. Il y a deux types de contributions nouvelles qui'l me semble importantes et qui vont dans le sens de votre remarque. La première est celle qui nous permettra à nous adpater à ce qu'est devenue l'économie, avec une présence de la machine, del'algorythme de l'intelligence artificielle qui est elle qu'il y a des incitations pour les entreprises à rempalcer des hommes par des machines. Le fait que nous ayons des prélèvements sociaux qui soit assis sur le nombre des salariés qu'on a, incite les entreprises à avoir des machines sur lesquelles il n'y a pas de prélèvement plutôt que des hommes....".

    Le Revenu Citoyen de Base pour tous est un sujet qui revient souvent dans les débats politiques et dont on entend beaucoup parler en ce moment. Pour quelles raisons? Parce que c'est le seul moyen de lutter efficacement et rapidement contre le chômage massif structurel et apparemment irrépressible dont on attribue la cause de l'explosion à la crise économique provoquée par la pandémie COVID19. Une pandémie qui est survenue assez miraculeusement juste avant que l'économie néolibarale ne connaisse une nouvelle crise systémique en Occident. Parce qu'il est évident que l'économie libérale est une idéologie naturellement très instable car elle s'inscrit dans un univers qui évolue selon la loi universelle des cycles. Mais le revenu universel, c’est quoi exactement ? Qui le toucherait ? Comment serait-il financé ? Que lui reprochent ses détracteurs ? Pourquoi ses partisans ne sont pas d’accord sur ses modalités d’application ?

    Il est évident donc que l'idée d'un RCBPT est largement antérieure à l'apparition d'une pandémie dont on pourrait croire en dfinitive que c'est un énévement salutaire pour l'Humanité, mais plus précidément dans un Occident en graves crises économiques et sociologiques qui ne sauraient être résoudre sans l'intervention d'événements graves majeurs...voire meurtriers.

    MODALITÉS D'APPLICATIONS

    La première remarque sera de recconaître que tous les objections émises par les opposants au Revenu Citoyen de Base doivent être abordées avec la plus grande attention lorsque seront étudiées et définies les modalités d'application de ce revenu.

    Il convient d'en éviter toutes les erreurs communes qui accompagnent habituellement les approches populaires en ce qu'il concerne ce revenu citoyen

    • Tout d'abord, le RCB ne sera et ne peut pas être UN REVENU DU BONHEUR. En aucun cas. Le RCB doit être compris comme un revenu minimum social du CITOYEN et surtout pas de l'Homme.
    • Le RCB ne peut pas être un revenu UNIVERSEL. La notion d'universalité ne peut pas s'appliquer à une décision politique en provenance des humains mortels et imparfaits. Il ne sera qu'un revenu de base seulement mis à la disposition régularisés.
    • Le RCB ne saurait être distribué à tous les migrants vivant irrégulièrement dans le pays qui a mis ce principe en applaication.
    • Le RCB doit être compris comme un revenu incitatif à l'effort personnel dans laquisition de le connaissance et des qualification et/ou un travail effectif en faveur de la collectivité. Il ne sera pas question de rester"fainéanter" chez soi.
    • Le montant du RCB sera calculé à la hausse en fonction la participation à des emplois citoyens de la personne qui en est bénéficiaire.
    • Le RCB ne serait être considéré comme un revenu supplétis à des bas samaires dans les entreprises à capitaux totalement privés.
    • Le RCB sera une composante de base revvenu d'un salarié d'une entreprise privée, ce qui représenterait en définive à un soutien de l'État à une inistiative privée gratuitement sans engagement. Selon un procédé inacceptbale par le citoye, mais parfaitement accepté et souhaité par les entrepreneurs privés qui eux auraient bien saisi la combine. Sauf une condition qui sera refusée par le pardigme de l'économie néolibéral, si l'État devenait l'actionnaire majoritaire de l'entreprise. On imagine la tête des Barons de l'Empire financier anglo-judéo-américian.

      N'est-ce pas?

    • Le RCB

    FINANCEMENTS

    Dans l'émission de France Culture "POLITIQUE", Benoît HAMON a eu l'occasion de s'expliquer en ce qu'il concerne les financements possibles du projet politique de ce revenu universel (selon ses termes ) qu'il compte bien un jour présenter au Français dans un programme de gouvernement.
    Seulement voilà. Benoît Hamon, homme politique conventionel formaté par le néoloibéralisme qu'il ne remet pas en cause, du moins à ma connaissance, imagine non pas un mais une multitude de processus de financement en raisonnant uniquement autour d' un équilibre libéral entre les dépenses et les recettes d'un État qui n'est plus ni providence ni nation souveraine, auquel on a retiré le pouvoir d'émettre sa propre monnaie. Donc en France, en Europe et en Occident, toutes les préstations sociales dont les gouvernement sont respnsables de la gestion doivent être financées par des recettes conformiste. Il n'est pas question de sortir des sentiers économiques habituels.
    Or dans un État qui a été totalement dépossédé des évantageuses recettes que lui apportaient les activités commerciales des grandes entrepises industrielles publiques, natioanlisées par le genéral De gaulle et puis en 1981 par le président François Mitterrand, des entreprises publique rentables et qui ont été honteusement bradées par des politiciens corrompus qui ont exercé le pouvoir depuis la première cohabitation de Jacques Chirac en 1986, la France est devenue un pays clochard, dépossé de son tissu industriel public, des sites de production et de leurs recettles. Pire la France a du faire face à une explosion du chômage de masse. Il faut le savoir et enfoncer ce fait dans votre caboche: La France a été sauvée de la banqueroute in extrremis par le soutien finacier actif les barons de l'Empire financier lorque le président SARKOZY a réussi a ontenir l' adhésion aux forceps de la France au traité de Lisbonne en en 2009, plaçant l'ancienne Nation souveraine historique sous le protectorat de l'Union européenne, ce dominion habilement comploté par les Barons de l'Empire.

    Donc en résumé des propositions nébuleuse de Benoït HAMON, le financement du Revenu Citoyen de Base fera appel largement à la fiscalité, sous forme d'impôts et de taxes, évidemment, mais aussi sous la forme de contributions fiscales exigées aux entreprise qui feront appel généreusement aux robots et à l'intelligence articifielle dans leurs production industrielles et de services tout autant que dans les échanges commerciaux. On reste dans la gestion formatée libérale.

    Or, il se trouve que la France est un pays lourdement endéttée d'une part et que d'autre part elle s'illustre depuis des décennies par la faiblesse impôrtante de ses exportations commerciales. La France est placée sous perfusion du soutien des Barons de la Finance internationale et de la BCE, banque indépendance la seule autorisée à émettre ad libitum des centaines de milliards d'euros destinés à combler les déficits chroniques de pays mal gérés comme la France.

    C'est alors qu'il faut parler un peu de la pandémie Covid 19 et de l'immense pagaille qu'elle est venue foutre dans le fonctionnement de ce paradigme néolibéral. Un pagaille qui met en émoi profond les Barons de l'Rmpire et una ubaine sans précédent pour les chefs des gouvernement des États endettés comme la France et autres pays. Catr le fait est là. Pour sauver des vies en péril non pas causés par la mortalité intrinsèque de la pandémie relativement bénigne en tux, mais par les défaillances gravissimes issues des gestions n'éolibérales infligées aux systèmes nationaux de protection de la santé publique, les banques emettrices de monnaies, BCE pour l'Union européenne et FED pour les USA, ont été contraitens de produire des quantités phénoménales de dollars et d'euros distribuées sans conditions préalables, étant donné à ce moment-là que les conditions seraient rétablies à la fin de la pandémie, et à condition que cette "sortie du tunnel" soit au rendez-vous.

    Il se trouve que c'est un fait qui n'a échappé aux citoyens ordinaires mais encore formatés par l'idéologie n'éolibérale.

    Les endettements des pays ont explosé. Pour le moment les dirigeants occidentaux gèrent leur pays comme ils le peuvent, sans véritablement savoir comment sortir leurs pays en ordre alors qu'ils ont été secoués par une crise économique sytémique placée miraculeusement en suspens par la pandémie mais qui est toujours en cours.

    CONCLUSION

    L'idée d'un revenu citoyen de base est une excellente idée. Sauf que cette utopie réaliste ne pourra jamais voir le jour tant que l'Empire financier anglo-judéo-américains exercera sa dictature toute puissante dans l'économie occidentale. Il faudra donc attendre patiemment que les conditions géopolitiques deviennent favorable à la réalisation d'un tel projet non seulement souhaitable dans la mission de rendre les républques occidentales économiquement plus équitables envers leurs population. C'est à dire uniquement quand les populations ocidentales qu'il faudra opérer une rupture totale avec le paradgme néolibéral illustré par le rêve américain.

    J'espère vous avoir présenté une analyse objective qui ne procède pas d'une posture idéologique mais ne s'inspire qu'à partir de faits observables.

    Je le répète encore une fois, au cas ou vous l'auriez oublié, mais nous vivons dans un monde, un univers changeant et évolutifs qui fonctionne selon la loi universelle de cycles. Le processus de viellissement s'observe autant parmi les être humains que dans les instutions que les humains érigent. Ma conviction est que le temps est écoulé pour le rêve américain. Un rêve auquel il faut reconnaître avec équité les bienfaits autant que les maux qu'il a généré.

    Nous vivons dans une période de transition planétaire. On y peut rien. Mais sochons en retirer les bénéfices pour l'avenir des Humains qui nous succéderont.