On ne peut pas mentir tout le temps à tout le monde.
Nb connecté(s) 1

Mise à jour
13 juin 2021

LE REVENU CITOYEN DE BASE

27 juin 2021

Un espoir ou une nécessité imposée par l'introduction de l'Intelligence universelle et des robots dans l'économie?

ICI

SURPOPULATION

Un désastre pour la planète
Il y aura 8 milliards d'humains
en 2022

2022
  • LA PAGE
  • Le Soleil
    se lève
    à l'Est

    Mariage pour tous:
    Le point de vue
    des Français

    CRISE FINANCIÈRE

    Après l'Irlande,
    le FESF et le FMI s'intéressent
    à la FRANCE.


    Pourquoi la France serait-elle épargnée par les agences de notation financière?
    Sa dette réelle s'élève à 1700 milliards? Tous les comptes sont trafiqués, comme le reste?

    lire ici

    Christine Lagarde
    sur France Inter
    "La France est un pays à risque..."
    lire ici

    Notation financière

    LES RAS-LE-BOL

    MOYEN ORIENT

    texte ici

     

    DISCRIMINATION
    ANTI FRANÇAISE

     

    POLÉMIQUES

    DÉFENSE NATIONALE

    ENSEIGNEMENT

    SANTÉ PUBLIQUE

    POLITIQUE ÉTRANGÈRE

    LETTRES OUVERTES
    AU PRÉSIDENT
    DE LA RÉPUBLIQUE

    SORTIR
    DU
    NÉO-
    LIBÉRALISME

    MANIFESTE POUR LA 6eme RÉPUBLIQUE

    CHARTE NATIONALISTE

    CONSTATS

    LA NATION
    SOUVERAINE

    les 5 piliers
    de la
    DÉMOCRATIE
    VÉRITABLE

    CARICATURES

    CONQUÊTE

    ÉCONOMIE
    MONDIALE


    Les Agences de Notation Financière sont les instruments de pouvoir de l'Élite Financière Internationale Cosmopolite pour détruire les états et mettre en place le

    Nouvel Ordre Mondial



    Un fonds pour les pays sans fonds ?
    Mais d'où vient l'argent?
    Lire ici

     

    JUSTICE

    NE NOUS
    LAISSONS
    PAS FAIRE


    lire ici

    DOSSIER 9/11
    <

    Visionner le diaporama
    et lire le dossier
    ici

     

    IDENTITÉ NATIONALE

    Et si nous faisions comme la SUISSE ?



    SUJETS SENSIBLES

    Le cas Thilo SARRAZIN


    à propos de son ouvrage:
    "L'Allemagne court
    à sa perte".

    Lire ici


    lire la lettre
    ici

     

    UN SITE PARTICULIER

    L'ISLAMISATION DE LA FRANCE


    Le droit international reconnait la notion de territoire occupée que d'un point de vue militaire seulement. A partir du moment ou les populations immigrées ont obtenu pacifiquement la légalisation de leurs installations dans un pays ou une nation quelconque, elles ne peuvent donc pas être assimilée à des forces militaires d'occupation.
    Suivez la flèche

    Islamisation et déclin de la FRANCE
    Interview d'un officier de renseignement d'un pays étranger:

    lire l'article
    lien.jpg



    L'Europe a atteint un sommet unique de paix et de prospérité et, simultanément, un degré inégalé d'incapacité à subsister. Un démographe, Wolfgang Lutz, relève qu'«il ne s'est jamais produit d'inertie démographique négative à grande échelle dans l'histoire de l'humanité jusqu'à présent». Est-il inévitable que la société la plus brillante soit également la première à risquer de s'effondrer par manque d'aplomb culturel et de progéniture? Ironiquement, le fait de créer un endroit extrêmement agréable à vivre semble constituer aussi une recette de suicide. La Comédie humaine se poursuit.
    Visiter son site

    OUVRAGES IMPORTANTS


    Plus de détails

     

    LES JOURNALISTES BOBOS DE FRANCE INTER

    19 avril 2012

     


    Patrick Cohen, animateur du "7/9" de France Inter et Pascale Clark, animatrice de l'émission "Comme on nous parle"

    Il y a longtemps que nous sommes indignés par les propos et les comportements de certains journalistes de la radio publique France Inter. Si nous restons malgré tout des auditeurs fidèles, à l'instar de millions d'autres selon les derniers rapports médiamétriques, c'est que malgré tout, d'une part cette station a su préserver un ton éditorial et d'animation qui ne soit pas infantile et d'autre part que le taux de publicité y reste acceptable. Mais les auditeurs savent bien que l'impartialité de l'information de la station a disparu depuis longtemps, surtout depuis la nomination de PhilippeVal à sa direction. Durant cette campagne pour les élections présidentielles, cette absence de déontologie journalistique est devenue criante lorqu'il a été question du Front National. Avant de préciser nos critiques il nous apparait utile de préciser que si nous soutenons l'ensemble du programme présidentiel présenté aux Français par Marine Le Pen, dont nous espérons qu'elle sera notre prochaine présidente, nous restons jalousement attaché à notre indépendance d'esprit et donc nous ne réagissons jamais comme des militants ou des adhérents frontistes. En fait nous savons bien que, quelques soit le candidat, la réalité du terrain politique conduit généralement les politiciens à l'impuissance. La résistance des français aux changements, les inerties des mentalités, l'inféodalité des politiciens aux puissances finacières et à l'oligarchie mondialiste conduisent généralement les nouveaux présidents à composer avec les partenaires sociaux et leur imposent une révision drastique de leurs promesses électorales et d'abandonner tout ou partie du programme initialement présenté. Mais cette fois-ci, Marine Le Pen propose aux français un avenir vraiment crédible dans un changement salvateur dans l'ensemble de la société française.


    Pascale Clark:
    archétype de la journaliste "bobo" qui se caractérise par un sectarisme à toute épreuve, une agressivité démonstrative, une absence totale d'humilité, un décalage avec les réalités. Pascale Clark serait-elle aussi sensuelle et belle que stupide? C'est à se damander!

    C'est pour cela que nous nous sentons régulièrement indignés par les traitements que réservent régulièrement les journalistes bobos de la matinale de France Inter à certains de leurs invités et de leur complaisance envers d'autres comme Nicolas Sarkozy, pour ne citer que ce président si contreversé. Nous constatons que les interviews sont trop agressifs lorsque les invités appartiennet au Front National. Ces derniers ne peuvent jamais répondre calementment aux questions posées car ils sont constamment interrompus, bousculés dans leurs réponses, que les attaques sont à la fois perfides et persistantes. Ni Marine Le Pen, ni Louis Alliot, ni Florian Fillipo ne peuvent s'exprimer en toute quiétude sur les points importants de le progamme politique du FN. Il ne s'agit pas, dans ces émissions animés par Patrick Cohen, appuyé de Thomas Legrand et de l'innéfable Pascale Clark, d'opérer une contradiction dialectique objective, mais leurs attitudes, leurs questions s'apparentes bien à une tentative d'interdiction d'empêcher les représentants du FN de s'exprimer. Et dans cette optique, nous nous devons de tirer un grand coup de chapeau à la journaliste Pascale Clark qui n'a pas su juguler sa haine contre Marine Le Pen.

    En cette matinée du 19 avril 2012, je me suis senti particulièrement indigné et c'est une chance si j'ai réussi à ne pas sombrer dans la haine contre cette station radio.

    Fort heureusement ce qui m' a mis un peu de baume au coeur, c'est qu'en allant visiter le site internet de France Inter, nous nous sommes rendus compte que, toutes opinions confondues, les auditeurs se sont largement exprimés dans des critiques féroces, fort bien formulées, contre Pascale Clark. La grande majorité des auditeurs se sont désolés de la prestation lamentable de la journaliste, argutant que cette attitude a eu un contre effet dévastateur en victimisant la candidate du front National. Une prestation qui risque bien de nuire durablement à la carrière journalistique de cette personne, surtout si Marine Le Pen fait un bon score à l'élection présidentielle.

    Pascale Clark rejoint le clan des anti Le Pen viscéraux composé de Thomas Legrand, Caroline Fourest, Sophia Aram, Dominique Reynié, Bernard Guetta (quoique ce dernier soit plutôt mesuré dans ses propos), Hélène Jouen, Fabrice Drouelle et bien d'autre.

    Tout journaliste se devrait de contrôler les émotions et les opinions que leur inspirent certains candidats et se contenter d'insister sur les contradictions dans les programmes proposés au peuple. Mais comme le disent les auditeurs dans leurs commentaires, devenir un contradicteur sérieux exige beaucoup de travail et un grand respect de la déontologie journalistique. Travail et déontologie ne sont pas l'apanage de Pascale Clark. Dommage.

    Les "bobos"

    Quelle définition donner aux "bobos"? On ne va pas y aller par quatre chemins. Pour nous, ce sont surtout des bourgeois qui entretiennent une certaine désinvolture d'esprit, affiche un humanisme républicain, mais en fait sont des conservateurs du système qui ont les ont socialement gâtés? On les croit ouverts d'esprit, mais en fait, ce sont de redoutables défenseurs de l'oligarchie financière internationale.

    C'est typiquement la description des journalistes qui animent la matinale de France Inter sujets de notre ire.

    INCOMPRÉHENSION

    Ce qui motive notre réaction et la publication de cette page, ce n'est pas tant d'exprimer notre indignation envers ces journalistes peu compétents que de mettre en relief l'absence de discernement qui semble règner dans la rédaction de france Inter. Nous nous demandons en effet, comment et pourquoi ces journalistes n'arrivent-ils pas à intégrer dans leurs questionnements que le Front National représente selon les sondages, des millions d'électeurs potentiels et que de ce fait toute insulte qui adressée aux dirigeants de ce parti politique se répercute directement sur ces Français qui leur accordent leur confiance? Comment ces journalistes chevronnés ne perçoivent-ils pas que le mouvement identitaire procéde d'une vague populaire de fond que rien n'arrêter plus. Ce mouvement se constitue autour de Français qui, en plus de se sentir gravement menacés par la misère économique et le chômage, criagnent pour leur souverainté territoriale, pour la pérenntié de leurs traditions millénaires à cause d'une immigration africaine jugée aujourd'hui comme invasive? Un état de fait qui n'est pas appréhendé à sa juste valeur par ces journalistes "bobos" en effet décalés de la réalité. Pensent-ils, naïvement, ces journalistes, qu'il vont pouvoir inverser la tendance en agressant en permanence ces dirigeants frontistes par leurs questionnnements ?


    Pascale Clark est trop bête pour admettre que Marine Le Pen est porteuse d'espoir pour des millions de Français.....de souche.

    Il semble que oui.

    Il est clair que Pascale Clark se prend pour une chévalière Blanche. mais elle se trompe lourdement à la fois sur sa mission et ces chances de réussir par son pouvoir de persuasion. Son cas n'est pourtant pas isolé. Dans la globalité, il semble que la rédaction de France Inter se focalise sur une erreur dialectique d'appréciation qui tend à assimiler le phénomène frontiste à une cause, un phénomène d'entraînement, alors que ce n'est au contraire qu'un effet d'un malaise populaire profond. Le rejet de l'immigration et de l'implantation de l'islam est désormais consommé. Le pouvoir électoral d'un parti politique ne peut grandir que s'il correspond à une attente populaire. C'est le cas avec la montée du Front national dans les intentions de vote.

    Retour de bâton.

    Ce déni de la réalité de la part de la rédaction d'une station radio publique est préoccupant. C'est ainsi que s'est creusé et se creusera encore le fossé entre la classe journalistique, la classe dirigeante et le peuple de base, ceux qui se nomment à juste raison les Français de souche. Eux qui se rédécouvrent patriotes, nationalistes et antimondialistes.
    Parce que le retour de bâton ne se fera pas attendre dès les prochaines élections présidentielles. Et c'est le fonctionnement démocratique qui risque d'en pâtir. Et les journalistes de France Inter devraient s'inquiéter. Les méprisants d'un jour deviennent immanquablement les méprisés du lendemain.

    En cas de victoire du Front National, ce que nous souhaitons, les purges dans les rédations pourraient bien survenir.

    Vous ne croyez pas que ce serait mérité?

    Heureusement, il n'en sera peut-être rien. Contrairement aux journalistes "bobos" nous, nous faisons confiance en la grandeur d'âme de la présidente du Front National.