Un jour les mensonges seront révélés et ce sera l'apocalypse.
Nb connecté(s) 1

Mise à jour
13 juin 2021

LE REVENU CITOYEN DE BASE

27 juin 2021

Un espoir ou une nécessité imposée par l'introduction de l'Intelligence universelle et des robots dans l'économie?

ICI

SURPOPULATION

Un désastre pour la planète
Il y aura 8 milliards d'humains
en 2022

2022
  • LA PAGE
  • Le Soleil
    se lève
    à l'Est

    Mariage pour tous:
    Le point de vue
    des Français

    CRISE FINANCIÈRE

    Après l'Irlande,
    le FESF et le FMI s'intéressent
    à la FRANCE.


    Pourquoi la France serait-elle épargnée par les agences de notation financière?
    Sa dette réelle s'élève à 1700 milliards? Tous les comptes sont trafiqués, comme le reste?

    lire ici

    Christine Lagarde
    sur France Inter
    "La France est un pays à risque..."
    lire ici

    Notation financière

    LES RAS-LE-BOL

    MOYEN ORIENT

    texte ici

     

    DISCRIMINATION
    ANTI FRANÇAISE

     

    POLÉMIQUES

    DÉFENSE NATIONALE

    ENSEIGNEMENT

    SANTÉ PUBLIQUE

    POLITIQUE ÉTRANGÈRE

    LETTRES OUVERTES
    AU PRÉSIDENT
    DE LA RÉPUBLIQUE

    SORTIR
    DU
    NÉO-
    LIBÉRALISME

    MANIFESTE POUR LA 6eme RÉPUBLIQUE

    CHARTE NATIONALISTE

    CONSTATS

    LA NATION
    SOUVERAINE

    les 5 piliers
    de la
    DÉMOCRATIE
    VÉRITABLE

    CARICATURES

    CONQUÊTE

    ÉCONOMIE
    MONDIALE


    Les Agences de Notation Financière sont les instruments de pouvoir de l'Élite Financière Internationale Cosmopolite pour détruire les états et mettre en place le

    Nouvel Ordre Mondial



    Un fonds pour les pays sans fonds ?
    Mais d'où vient l'argent?
    Lire ici

     

    JUSTICE

    NE NOUS
    LAISSONS
    PAS FAIRE


    lire ici

    DOSSIER 9/11
    <

    Visionner le diaporama
    et lire le dossier
    ici

     

    IDENTITÉ NATIONALE

    Et si nous faisions comme la SUISSE ?



    SUJETS SENSIBLES

    Le cas Thilo SARRAZIN


    à propos de son ouvrage:
    "L'Allemagne court
    à sa perte".

    Lire ici


    lire la lettre
    ici

     

    UN SITE PARTICULIER

    L'ISLAMISATION DE LA FRANCE


    Le droit international reconnait la notion de territoire occupée que d'un point de vue militaire seulement. A partir du moment ou les populations immigrées ont obtenu pacifiquement la légalisation de leurs installations dans un pays ou une nation quelconque, elles ne peuvent donc pas être assimilée à des forces militaires d'occupation.
    Suivez la flèche

    Islamisation et déclin de la FRANCE
    Interview d'un officier de renseignement d'un pays étranger:

    lire l'article
    lien.jpg



    L'Europe a atteint un sommet unique de paix et de prospérité et, simultanément, un degré inégalé d'incapacité à subsister. Un démographe, Wolfgang Lutz, relève qu'«il ne s'est jamais produit d'inertie démographique négative à grande échelle dans l'histoire de l'humanité jusqu'à présent». Est-il inévitable que la société la plus brillante soit également la première à risquer de s'effondrer par manque d'aplomb culturel et de progéniture? Ironiquement, le fait de créer un endroit extrêmement agréable à vivre semble constituer aussi une recette de suicide. La Comédie humaine se poursuit.
    Visiter son site

    OUVRAGES IMPORTANTS


    Plus de détails

     

    Le Projet PS pour 2012 décortiqué .

    10 avril 2011

    Introduction

    Voici une page qui s'ouvre et que nous publierons par épisode afin d'étaler le travail d'analyse d'un projet qui a tenu les français en haleine pendant de longue années.

    Analyse critique du projet

    Cela commence fort. Nous savions que le Parti Socialiste était devenu un astre mort après sa prise de position en faveur du Traité de Constitution Européenne qui tournait le dos à l'idéologie socialiste ne introduisant comme princie fondamentale la concurrence non fausée.

    Depuis longtemps, lorsque Lionel Jospin devenu premier minitre, nous savions que ce parti était passé à droite en pratiquant une politique résolument libérale. En effet, Lionel Jospin a participé au démantèlement de l'État providence bien plus que ne l'ont fait Alain Juppé et Édourd Balladur. C'est dire.

    C'est pourquoi nous allons passer au peigne fin ce projet enfin accouché après des années de gestation.

    Il est évident qu'in'est plus possible de faire du socila dans l'enceinte européenne, surtout après la ratification du traité de Lisbonne qui reprend partiquement in extenso ce que proposait le traité de constitution européenne. Nous attendions donc avec une certaine impatience le projet socialiste 2012. Une première lecture nous confirme ce que nous pensions. Populairement, nous pourrions dire nous ne sommes pas décu du voyage. Le pari était impossible.

    Allons restons sérieux et entamons l'analyse:

    Première proposition socialiste

    Pour muscler la compétitivité de la France, nous créerons une Banque publique d’investissement, qui investira dans la recherche et l’innovation, soutiendra les PME-PMI, prendra des participations dans les activités stratégiques et les filières industrielles d’avenir, et dont les moyens seront mobilisés sous la forme de fonds régionaux en co-pilotage avec les Régions.

    commentaires:

    • Comment en effet, instaurer une telle mesure en restant dans une Europe concurrentielle. Est-il logique de penser que Manuel Barroso, le président -gendarme de la commission européenne, laissera la France créer une banque publique qui fausserait cette concurrence ?
    • La France est lourdement endettée et le déficit public colossal. Avec quel argent un État pourrait créer une banque d'investissement? Il faudra emprunter encore pour créer cette banque?

    Yfokon, Yapuka, Yaka voici des personnages bucoliques qui illustrent bien la vision enfantine de la politique du PS.

     

    deuxième proposition
    Pour refaire passer l’économie devant la finance et pour réguler le systême financier, nous baisserons l’impôt sur les sociétés de 33% à 20% pour les entreprises qui réinvestissent intégralement leurs bénéfices et l’augmenterons jusqu’à 40 % pour celles qui privilégient les dividendes des actionnaires; nous instaurerons au niveau européen une taxe de 0,05 % sur les transactions financières ; nous lutterons pour la suppression des paradis fiscaux ; nous séparerons les activités de dépôt et d’investissement des banques ; nous créerons une agence de notation publique europe?enne.

    On ne sait pas sur quelle planète les socialistes demeurent.

    • Pour taxer une entreprise sur les bénéfices, il faudrait déjà qu'elles en dégagent à partir de sites installés sur le territoire français. Ce qui n'est pas évident pour les sociétés filiales de grands groupes multinationaux. Les bénéfices de ces filailes sont expatriées par des artifices comptables. Prenons une compagnie comme Total qui annonce des profits records alors que ceux-ci sont pour l'essentiels expatriés.
    • Est-ce qu'une incitation fiscale sera suffisante pour que les entreprises réinvestissent en France alors que les concurrents délocalisent ?
      Bonne question. Les dégrèvements fiscaux ont été abondamment appliqués depuis trente ans avec le succès que l'on sait.
    • Que feront les entreprises détenues par les fonds de pension américains qui ne vivent que sur les bénéfices?
    • Pour inciter une entreprise à réinvestir, il faudrait que les circonstances économiques soient favorables, comme par exemple un carnet de commande bien rempli.
    • Enfin, voici une mesure fiscale qui va aggraver le déficit public. Pour un État au bord de la faillite ce ne serait pas recommandé.
    • Séparer les activités de dépôt et d'investissement des banques: Comment un État peut intervenir sur les activités des banques privées?

    Instaurer au niveau européen une taxe de 0.05% sur les transactions financières Au niveau de l'Europe, vous dîtes? pas facile de convaincre les 26 États membres! Ce sera une mesure de longue haleine. Mais cela fait très socialiste. 0.05% ? quel pourcentage ridicule! On sent que les socialistes ne vont pas s'opposer à la spéculation en générale alors que c'est déjà le fléau de l'économie mibérale. Pourquoi pas un taux de 20% comme c'est le cas sur les bénéfices des sociétés?
    Tant qu'à rédiger unpropgramme de gauche, autant mettre la pression jusqu'au bout. Car c'est la spéculation qui tuera l'économie libérale.

     

    troisième proposition.

    Pour que l’Europe puisse avancer, nous proposerons à nos partenaires d’émettre des emprunts européens (eurobonds) afin de financer les investissements du futur (réseaux de transport d’énergie, réseaux numériques, biotechnologies...) et les champions industriels de demain.

    commentaires:

    • Des emprunts, toujours des emprunts. Le PS sait que l' État français et maintenant l' Europe n'ont plus un sol vaillant. Alors pour trouver des sous, rien de plus facile selon eux. Il suffit de tendre sa sébilles aux institutions privées ou aux pays qui ont de l'argent. Voilà donc une belle proposition du genre "Yaka et Ifaukon. Mais la france n'est plus un pays attrayant pour des investisseurs privés. En effet les français sont peu travailleurs, peu consciencieux. Ils ont une haute idée de leur travail et revendiquent à tout bout de champ. De surcroît les charges sociales sont trop élévées pour des insvestisseurs dont le seul objectif reste le profit. Comment expliquer autrement le démantèlement du tissu industriel français par les délocalisations?

    Quatrième proposition:

    Pour l’emploi des jeunes, nous créerons 300 000 « emplois d’avenir » dans les domaines de l’innovation environnementale et sociale.

    Commentaire:

    c'est dans cette proposition qu'on constate que l'intelligence a définitivement quitté le parti socialiste. Pour se donner une chance à son candidat, ce partie a recours une fois de plus à la démagogie.
    car les objections sont nombreuses

    • premièmement, pourquoi avoir limité les emplois jeunes à 300 milles alors qu'il y a 4 millions de demandeurs d'emploi, que des millions de français vivent d'un travail précaire?
    • deuxièmement, et cela répond à la question, le financement de ces emplois vont coûter très chers à l'état.
    • troisièmement les socialistes ne savent pas faire la différence entre les emplois publics productifs et les non productifs comme les emplois d'avenir. C'est pour cela que Lionel Jospin s'est débarrassé des entreprises industrielles publiques alors que celles-ci detenaient un grand nombre d'emplois productifs dédiés à l'exportation. Les emplois étainet finacés par la vente des productions.

    Conclusion provisoire:

    Voici donc atteintes assez rapidement les limites de crédibilité du projet socialiste. On se demande si cela vaut la peine d'approfondir notre analyse du projet socialiste.Il n'y a malheureusement rien à espérer pour aucun parti politique qui proposerait de relancer l'économie français en restant dans une Europe de la libre circulation des biens et des hommes avec une concurrence non faussée.

    Si le parti socialiste gagne les présidentielle de 2012, alors la france sera vite déclassée par les agences de notation financière.

    Il n'y a qu'une solution: sortir de l'Europe, reconstruire le tissu industriel en renationalisant toutes les industries publiques et en en créant d'autres pour enfin créer le plus grand nombre possible d'emplois publics productifs.

    A notre connaissance, et cel demande à être confirmé, il n'y a qu'un seul parti politique qui propose un tel programme alternatif.